Supplique à Monsieur le Président de la République par Roger KORDA

Publié le 17 Avril 2012

                 Marseille, le 10 avril 2012

 

 

 

Lettre ouverte à

Monsieur Nicolas Sarkozy

Président de la République Française

Titre : le secret de Polichinelle

 

 

 

 

A l’occasion des élections présidentielles nous avons l’honneur, Monsieur le Président de vous adresser une supplique.

C’est de mettre fin une bonne fois pour toute au secret de polichinelle qui consiste à faire passer Mahomet pour un véritable prophète alors qu’il n’est au vu de ses actes criminels qu’un vulgaire voyou de grand banditisme.

Et l’islam, non pas une religion telle qu’on la conçoit en occident, le troisième monothéisme, mais un statut politique totalitaire déguisé en religion pour cacher en fait un pouvoir dictatorial, comme ceux des 56 pays musulmans sans exception.

Le problème majeur dans cette histoire calamiteuse est que les crimes de Mahomet qui se déroulèrent de 622 jusqu’à sa mort en 632 en Arabie judéo-chrétienne Byzantine constituent le modèle à imiter, la règle de vie héroïque, l’éthique de tous les musulmans dans tout le monde islamique.

 

 

Le livre « La biographie du prophète Mahomet » de Wahib Atallah professeur honoraire à l’université de Nancy, éditions Fayard est sa biographie officielle, admise par toutes les instances musulmanes dont l’original écrit par Ibn Hicham au VIII siècle se trouve à l’Université du Caire.

Juste quelques courts extraits :

« Le prophète ordonna de tuer Uqba qui lui supplia d’épargner sa vie et lui demanda avant de mourir : Mahomet, qui va nourrir mes petits enfants ?

Le feu, répondit-il. Ali lui trancha la tête. » Sira I 643-646

« Mahomet envoya des hommes pour exécuter Ka’b, un poète juif qui composéait des poèmes indignés contre lui. A la suite d’un guet-apens, ses hommes de main le poignardèrent à mort. » Sira II 51-58

« Si vous voyez un juif, tuez-le » : injonction de Mahomet que l’on trouve dans le Coran Sourate V verset 33 « ils seront tués ou crucifiés ou bien leur main droite et leur pied gauche seront coupés »

« Le prophète ne cessa d’égorger les Banu Quraydha jusqu’à leur extermination totale.

Ils étaient 600-700 » Sira II 240-241

« Le prophète avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie » confirmé par le Coran sourate 33 verset 27 : « Il vous a donné en héritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulée » Bannissement des juifs de Khaybar sous le calife Omar Sira II 356-358.

Il s’agit en l’espèce, comme vous pouvez le constater dans ces écrits fondateurs de la « religion » musulmane, Monsieur le Président, d’une apologie et provocation à pillage, meurtre avec préméditation, racket, mise en esclavage, intolérance idéologique, crime contre l’humanité, délit imprescriptible dont l’islam est responsable.

 

De plus la diffusion, l’enseignement, la propagande de cette idéologie musulmane Mahométane principalement dans les Mosquées, écoles coraniques, est prévue et réprimée par la loi du 29 juillet 1881 articles 24 et suivants contre les délits d’enseignement de la violence, de la haine sans suivi d’effet aux personnes et aux biens suivant leur sexe et leur appartenance à une religion.

Il faut ajouter à cela, Monsieur le Président, que la complicité à sa diffusion par les élus et à plus forte raison des membres du Gouvernement tombe sous les articles du Code Pénal qui prévoient et répriment l’atteinte à la Sureté de l’Etat, aux intérêts fondamentaux de la Nation Française, mise en danger d’autrui art 411-2.

 

Les visites à la Mosquée de Paris par les élus écœurent les citoyens : elles humilient par leurs lâchetés la République Française et ses institutions.

Elle est un message fort d’encouragement aux musulmans activistes qui trouvent dans ces actes de soumission une approbation au terrorisme aveugle.

L’affaire des crimes hors du commun de Mohamed Merah en est l’exemple.

Personne n’a dit à cet activiste musulman, ce moujahid, dans son action djhadiste que l’islam est une religion interdite par le droit pénal du pays qui l’a accueilli, un produit hautement toxique.

 

Roger KORDA

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

23bixente23 24/04/2012 05:42


malheureusement jpb a raison, et il vient de répondre à la question que je m'apprêtais à écrire: "je me demande ce que sarko en a pensé, de cette lettre, si toutefois elle est remohtée jusqu'à
lui..."


 


cela dit la démarche de M. Korda est la bonne: qui sait, il n'est pas impossible qu'à force d'actions de ce genre, des personnes destinataires de ces courriers ou en ayant connaissance en raison
de leurs jobs ouvrent les yeux et regoignent la résistance.


dans tous les cas, ces courriers les empêcheront de pouvoir affirmer la bouche en coeur "nous ne savions pas", comme l'ont fait tous les hauts dignitaires nazis à
Nüremberg..........................................................................................

jpb 18/04/2012 09:13


je croie que l'ont peut lui faire autant de courrier ,il a rien à foutre .