Sur la doctrine religieuse: le Jihad (Guerre sainte ou de conquête) Préface Gérard Brazon

Publié le 23 Janvier 2013

Le texte suivant vient d'un article écrit sur un site musulman. On remarquera que nul ne proteste, aucun journaliste ne condamne les propos car voyez-vous, c'est du domaine religieux. Nous avons comme adversaire un système qui avance à découvert, annonce ce qu'il va faire, proclame sa force, affirme sa suprématie, pleure de temps en temps lorsque certains lui font des remarques.

Pour autant, ce système de dictature politico-religieuse annonce clairement la donne! Vous vous soumettez mécréants ou vous mourrez!

Nos journalistes et autres politiques n'y croient pas, ou font mine de rien et pourtant, l'histoire de l'humanité de ces derniers 1500 ans devraient les alerter. Que nenni. L'islam tentaculaire, liberticide, inégalitaire, violent et injuste continue d'inonder l'Europe. Et de plus, vous savez que cet enseignement est fait dans les écoles coraniques subventionnées par les municipalités et autres, par l'intermédiaire de l'apprentissage de la langue arabe qui se fait à travers le Coran et la Sunnah. Le temps n'est pas bien loin vu la démographie galopante de l'islam où il sera trop tard et notre civilisation sera morte. La France sera la plus peuplée d'Europe (youpi) mais la première république islamique aussi. (oula la)

Gérard Brazon

****

 

Doctrine religieuse le Djihad

Le Jihad implique toutes les sortes d'adoration, dans ses formes intérieures et extérieures. Plus que n'importe quel autre acte, il implique amour et dévotion envers Allah, Exalté, foi en Lui, renoncement à sa vie et à sa propriété pour Lui, la patience, l'ascétisme, le rappel d'Allah ainsi que tout autre type d'actes d'adoration. Et l'individu ou la communauté qui y participe, se trouve entre deux issues merveilleuses : soit la victoire et le triomphe, soit le martyre et le Paradis.(...)

Toutes les créatures doivent vivre puis mourir. Maintenant, c'est dans le Jihad que l'on peut vivre et mourir dans un bonheur ultime, dans ce monde et dans l'au-delà.(...)

La shariah recommande de combattre les mécréants, mais pas de tuer ceux qui ont été capturés. Si un mécréant est capturé lors d'une guerre ou autre, c'est-à-dire après un naufrage, ou parce qu'il a perdu son chemin, ou à la suite d'une ruse, alors le chef de l'Etat (Imam) peut faire tout ce qu'il juge approprié : le tuer, l'asservir, le relâcher ou le libérer contre une rançon qui consiste soit en un bien, soit en une personne. C'est la vision de la plupart des juristes et elle est appuyée par le Coran et la Sunnah. Il y a toutefois certains juristes qui soutiennent que les options de le relâcher ou de le libérer contre une rançon ont été abrogées. Quant aux Gens du Livre et aux Zoroastriens (majous), ils doivent être combattus jusqu'à ce qu'ils deviennent Musulmans ou qu'ils payent l'impôt (jizya) immédiatement et qu'ils aient été soumis. (...)

Il y a des gens qui veulent accomplir des oeuvres religieuses et temporelles pleines de difficultés malgré leur manque d'intérêt, alors qu'en fait, le Jihad est religieusement et temporellement plus avantageux que toutes autres oeuvres pleines de difficultés. D'autres personnes y participent dans le désir de rendre les choses faciles pour eux lorsque la mort les rencontrera, car la mort d'un martyr est plus facile qu'aucune autre forme de mort.

 

En fait, c'est la meilleure de toutes les façons de mourir.

 

Puisque la guerre légale est principalement le Jihad et puisque son but estque la religion soit entièrement à Allah Seul (sourate Al-Baqarah verset 89 et sourate Al Anfal verset 39) et que la parole d'Allah ait le dessus(sourate At-Tawba verset 40), alors, selon tous les Musulmans, ceux qui font obstacle à ce but doivent être combattus.

 

Quant à ceux qui ne peuvent offrir leur résistance ou qui ne peuvent pas combattre, comme les femmes, les enfants, les religieux, les personnes âgées, les aveugles, les handicapés et leurs tuteurs, ils ne devront pas être tués, à moins qu'ils ne combattent verbalement (c'est-à-dire par la propagande) et par des actes (c'est-à-dire en espionnant ou en aidant dans la guerre).

 

Certains juristes disent qu'ils peuvent être tués, sur le simple motif qu'ils sont mécréants, mais ils font exception pour les femmes et les enfants puisqu'ils constituent une propriété pour les musulmans. (...) 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

philo 23/01/2013 20:26


La raison de vivre de ces xxxxx étant de mourir pour rejoindre le paradis d'allah; le meilleur service à leur rendre c'est de les tuer. Etant d'un naturel à rendre service, qu'attendons nous pour
les aider ?