Suspecté de terrorisme, le commerçant est privé de ses avoirs.

Publié le 20 Février 2013

N'a -il pas une belle tête d'ange le Monsieur? Ne lui donnerait-on pas le bon Dieu sans confession? Il semble que le Ministre de l'intérieur n'ait pas été touché par la grâce de ce brave homme qui a tout de l'innocent salafiste aimant son prochain comme lui-même et prêt à recevoir une gifle et tendre l'autre joue! Un beau représentant de l'amour, de la tolérance et de la paix comme le prouve leurs actions partout dans le Monde! Sans vouloir stigmatiser qui que ce soit bien sûr! (sourire)

Voilà donc un personnage qui, par son apparence déclare son appartenance, sa filiation à des groupes violents par définition puisque le credo des salafistes (compagnons du prophète) ait de replonger notre civilisation d'aujourd'hui, au temps du VII siècle, celui des bédouins incultes et autres chameliers d'Arabie ou la pisse de chameau était, est encore, considérée comme un médicament. Belle aventure n'est-ce pas!

Ce personnage est un peu faux cul tout de même, puisqu'il utilise les bienfaits de notre civilisation et qu'il serait bien tristounet s'il se retrouvait comme dans "Les visiteurs" le cul dans le sable à écouter un dialecte qu'il ne reconnaîtrait pas où il paraîtrait singulier voire suspect! Cela dit, ce serait pareil pour les Chrétiens car écouter Jésus en araméen, (l'anglais de l'époque) n'est pas à la portée de tout le monde!

Bref le salafiste n'est pas content et tout ce qui déplaît à un salafiste curieusement ne me fait pas de peine! Allez savoir pourquoi? Lisez l'article suivant il vous enchantera...

Gérard Brazon

Le Parisien

 Mantes-la-jolie, hier. « Je suis contre Aqmi, contre le jihad », se défend Abdelghani Hadef. Ce gérant de supérette a découvert que son compte était bloqué en voulant retirer de l’argent.

La décision est suffisamment rare pour faire l’objet d’une parution au « Journal officiel » : le ministère de l’Economie et des Finances a pris un arrêté le 10 février pour geler les avoirs d’un commerçant de Mantes-la-Jolie.

Installé au cœur du Val-Fourré, ce gérant de supérette est suspecté de promouvoir « le jihad armé contre la  » et d’inviter à « commettre des  violentes et des  à l’encontre de personnes », peut-on lire dans ce document.

Depuis le mois de décembre, ce ressortissant algérien, qui vit en France depuis une trentaine d’années, est théoriquement expulsable. Les autorités se basent sur une note de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Abdelghani Hadef y est décrit comme proche de groupes terroristes. Il animerait depuis plusieurs années des réunions avec « un petit groupe d’islamistes radicaux » pour préparer des attentats. La note se conclut de cette façon : « Son éloignement du territoire français [mettrait fin] à la menace que constitue sa présence sur notre sol ».

Présenté comme un chef de réseau, cet homme ne fait pourtant l’objet d’aucune procédure judiciaire. Son avocate précise que « son casier judiciaire est vierge ». (Etonnant non ? Malgré le karchër de l'ami Nicolas et les rodomontades de son copain Hortefeux. Ndlr Gérard Brazon)

« Pendant trente ans, son titre de séjour a été renouvelé sans souci », note Me Nawel Gafsia. (Cela inclut le radical-socialiste Chirac et son ami Jospin, et le François Mitterrand. Bref l'ensemble de la classe politique d'aujourd'hui. Ndlr Gérard Brazon) « Si je suis comme ils le disent, pourquoi, depuis tout ce temps, les policiers ne m’ont jamais interpellé? (Il n'a pas tort! Comment expliquer cette mansuétude? Ndlr GB) Je n’ai jamais fréquenté de terroristes, je ne suis jamais parti à l’étranger et je n’ai jamais prêché », se défend Abdelghani Hadef, depuis le comptoir de sa supérette. Cet arrêté est publié alors que l’homme vient d’obtenir gain de cause au Conseil d’Etat après une procédure judiciaire contre les autorités, qui avaient refusé sa demande de regroupement familial.

La femme et le fils d’Abdelghani Hadef vivent en Algérie. Son petit garçon, âgé de 3 ans, souffre de problèmes cardiaques et le commerçant avait demandé l’autorisation de les faire venir en France. (Où il sera soigné aux frais des contribuables français et non à la pisse de chameaux. NdlrGB)  C’est en retirant de l’argent pour, dit-il, acheter des médicaments pour les envoyer à son fils qu’Abdelghani s’est aperçu que son compte était bloqué. (Comment peut-il acheter des médicaments à son fils vivant en Algérie sans au minimum, pour ce cas particulier, avoir une ordonnance? Il n'y a pas de pharmacie en Algérie? Ndlr GB)

Contacté, le ministère de l’Intérieur n’a pas donné suite à nos demandes d’informations.

Le Parisien

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

island girl 20/02/2013 16:14


Qu'il DEGAGE  !

Pivoine 20/02/2013 16:11


Qu'attend-on pour virer tous ces barbus  ?

aupied 20/02/2013 15:59


Henri  , je pense monsieur que vous n'avez pas compris le sens de mon commentaire , il ne s'agit nullement d'émotion , mais je suis scandalisée , que cette personne soit encore en France ,
puisqu'il est théoriquement expulsable qu'attend donc le gouvernement , pour donner l'autorisation au préfet pour appliquée l'expulsion , car avec ce genre de personnage , il faut s'attendre au
pire ,et ça dit aimer la France ???, ce n'est pas la France qu'ils aiment ces gens c'est notre ARGENT 

lombard 20/02/2013 14:28


bonjour


je ne comprend pas pourquoi n'est il pas déjà dans un avion?? y aurait il des corrompus dans cette préfecture? obtention de papier arrangement entre amis socialo islamiste....par hasard ! même à
l'insu de leur plein gré!! allez savoir.....

henri 20/02/2013 13:49


rep perso à aupied :


Je ne suis nullement ému :


Il ne faut pas oublier que ce "brave monsieur"  est d'un mouvement islamique qui ne cherche qu'une chose :


NOUS DETRUIRE !


Aux peu de nouvelles en ma posséssion  je ne puis qu'être ,à priori que d'accord avec la décision du ministère .


Même si à priori elle semble dure ...snif

aupied 20/02/2013 12:35


il n'y a rien qui vous choquent en lisant l'histoire de ce pauvre monsieur , de son fils de 3 ans (et ce monsieur dit ne jamais être parti ) alors a qui il est ce gamin a allah? de toute façon il
y pleins de gens a qui on donnerai le bon Dieu sans confession ( prenez hollande) et sa suite , malheureusement certain de la population Française ne veulent  rien savoir , et pour cause la
peur de perdre leurs place au gouvernement   

henri 20/02/2013 12:15


Jouissif !