Syrie : 18 arabes "palestiniens" mutilés et carbonisés par leurs frères arabes

Publié le 24 Septembre 2012

Publié par: 

 


Non ce ne sont pas les sionistes juifs qui ont massacrés ces 18 palestiniens, mais ce sont bien leurs frères arabes.

Selon le site Maanews, 18 Arabes « Palestiniens » ont été tués dans le plus grand camp de réfugiés en Syrie, les corps ont été mutilés et carbonisés.

Au moins 18 Palestiniens ont été tués ce jeudi et leurs corps présentés publiquement à Damas, selon les responsables de l’OLP .

Le bureau de l’OLP à Yarmouk a déclaré que le régime syrien « a commis un massacre» contre les Palestiniens car les corps ont été retrouvés « mutilés et carbonisés ».

Le Secrétaire général de l’OLP, Yasser Abed Rabbo, a dénoncé les meurtres.

« Nous rejetons toute justification ou allégations invoquées par l’armée du régime syrien à propos de ce massacre qui inclut la torture, le meurtre et l’assassinat », a déclaré M. Abed Rabbo.

« En outre, ces types de crimes doivent être condamnés internationalement. La Syrie fait face à des massacres sans précédent contre le peuple syrien ainsi que Palestiniens, »

Les tueries de jeudi sont la suite d’une série d’attaques visant des Palestiniens. Au moins 10 réfugiés ont été tués à Yarmouk, un jour plus tôt, selon des militants.

Un militant de Yarmouk a déclaré que les soldats avaient scellé toutes les entrées. Des centaines de soldats fouillant la région à pied et équipés de camions avec des mitrailleuses lourdes.

«Nous sommes coincés ici. Seuls les enfants et les hommes âgés ou les femmes peuvent partir. Les jeunes hommes, qui se rebellent et les jeunes femmes sont coincés à l’intérieur », un militant a appelé Abou Salam a déclaré ce drame à Reuters.

«Nous sommes cachés dans nos maisons. J’ai peur de quitter la maison, j’ai peur de mourir  » selon un palestinien

Il a ajouté qu’au moins trois personnes, deux hommes et une jeune femme, ont été tués par balle par des soldats dans un parc jeudi matin. Cinq rebelles trouvés cachés dans la région ont été exécutés »

  Les bâtiments se sont effondrés et la puanteur des corps en décomposition emplissait les rues.

Yarmouk est un camp non officiel pour les réfugiés palestiniens. La forte densité de population, et le quartier pauvre du sud de Damas est encadré avec des bâtiments en béton. 

Apparemment, les chars syriens ont fermé les entrées afin de ne laisser aucune possibilité aux palestiniens de s’enfuir.

Évidemment, vous n’entendez pas la condamnation des européens, des militants de la Palestine, des manifestants de Judée-Samarie et ni la gauche israélienne.

Les plus grands meurtriers d’Arabes sont les Arabes .

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article