Syrie : des nouvelles angoissantes des quartiers chrétiens d’Alep

Publié le 15 Février 2013

Daniel Hamiche
Voici quelques brèves glanées sur le blogue Le Veilleur de Ninive, informations qu’il a lui même reçu en direct d’Alep hier et aujourd’hui.

Alep – 13 Février 2013 – 9h10 - Pour la cinquième journée consécutive, Alep est sans d’électricité. Il semblerait que l’Armée Syrienne “Libre” ait coupé les lignes de haute tension du barrage de Tabqa. Cela signifie que nous sommes ne sommes pas alimentés en eau pour le quatrième jour d’affilée. Même les hôpitaux sont privés de l’essentiel. J’ai pu m’acheter un petit générateur pour charger les téléphones portables et l’ADSL et rester en contact avec l’extérieur. Evidemment les batailles n’ont pas cessé en ville et surtout à de la ville avec pour objectif de l’ASL d’occuper les deux aéroports civils et militaires. Nous sommes toujours [sans] nouvelles des 2 prêtres enlevés [3 selon d’autres sources].

Alep – 14 Février 2013 – 12h10 - Aujourd’hui c’est “l’enfer”. Hier le Front al-Nosra avait menacé par des tracts les chrétiens qui doivent payer cher la visite du Patriarche maronite al-Raï accusé d’être complice du régime et du Président Bachar. Depuis ce matin les obus pleuvent sur nos quartiers, surtout sur Jdaydeh qui abrite les quelques églises de la ville.  La garde républicaine a recours aux armes lourdes et aux chasseurs, les Soukhoy qui déversent des barils d’explosif sur les rassemblements d’éléments armées du Front al-Nosra et de l’Armée Syrienne dite « Libre ». Demain vendredi après la prière, nous nous attendons à des voitures piégées en plus des bombardements. Concernant les deux prêtres enlevés, des informations proches des éléments armés nous informent qu’une rançon de 15 millions de livres syriennes (160 000 €) est demandée pour chacun en échange de leur libération. L’impossible sera fait pour les libérer. L’électricité nous est revenue 3 heures par jour mais nous sommes toujours coupés d’eau.

Alep – 14 Février 2013 – 12 h 27 - Des sources proches d’un archevêché, à Alep, nous informe que des éléments armés du Front Al-Nosra, se trouvent à quelques dizaines de mètres des différentes églises appartenant aux rites (maronite melkite catholique, grec orthodoxe et arménien) ; l’église évangelique arabe étant déjà complètement détruite… ; ces mêmes éléments lancent des cris de “Allah Akbar”… L’armée arabe syrienne dépêche des renforts pour sauver les Églises. Que Dieu protège les personnes abritées dans les bâtiments… et les soldats qui les défendent.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article