Syrie: Hollande le "va-t-en-guerre": "seul" et "piégé", selon la presse.

Publié le 2 Septembre 2013

Après la volte-face d'Obama qui demande l'accord du Congrès avant d'agir en Syrie, le président Hollande se retrouve "piégé sur le front interne et isolé sur le front extérieur" soulignent la majorité des titres ce lundi matin. 

 

"Piégé" : tel est le commentaire qui revient le plus souvent dans la presse française après la volte-face du président américain Barack Obama, qui a annoncé la convocation du Congrès, et la désormais solitude de François Hollande dans le conflit syrien. 

 

"Comme Barack Obama, François Hollande est pris dans un tourbillon d'événements incontrôlés", écrit Pierre Rousselin dans Le Figaro, mais surtout, pour l'éditorialiste du quotidien libéral, le chef de l'Etat est "piégé sur le front interne et bien isolé sur le front extérieur". 

 

 

Pour François Sergent de Libération, "Hollande peine à justifier la guerre". Et si "le Président, dans la constitution monarchique de la Ve République, a tout pouvoir pour faire la guerre", relève-t-il, "peut-il aujourd'hui être le seul chef d'Etat à user de la force sans un vote de la représentation nationale, sans même un discours ?" 

"Le piège s'est refermé pour ces responsables occidentaux qui s'étaient avancés très vite en annonçant leur volonté de punir Damas qui aurait fait usage de gaz mortels", constate Dominique Quinio dans La Croix

 

 

Patrick Apel-Muller pose cette question dans L'Humanité : "Comment décréter la guerre ou la paix pourrait-il être l'apanage d'un homme seul au XXIe siècle ?" Tout en estimant "intenable l'alignement de François Hollande, résolu à décider contre une énorme majorité de Français et à se passer de l'assentiment de la représentation nationale". 

"À force de jouer les va-t-en-guerre pour se refaire une virginité dans les sondages, François Hollande a pris un gros risque. Celui de se retrouver tout seul face au tyran syrien" reconnaît Yann Marec dans Midi Libre

Pour certains éditorialistes, cette situation a des répercussions sur la politique intérieure française. 

 

 

"Coincé par le recul surprise de Barack Obama, François Hollande se retrouve face à une opinion publique nettement hostile à une intervention et à des ténors de droite (et de gauche) qui surfent sur ce refus populaire", juge Hervé Cannet (La Nouvelle République du Centre-ouest). 

Un point de vue partagé par Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne pour qui, "la valse-hésitation des Occidentaux dans l'affaire syrienne exacerbe les clivages intérieurs aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en France". 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syrie-hollande-seul-et-piege-par-obama-selon-la-presse_1277838.html#XMH07SDp6FmL9z11.99 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 04/09/2013 17:42


Pauvre petit "MALBOUGHT" s'envatenguerre ..!. Dans combien de conneries nous entraînera-t-il celui-là avant de disparaître par pertes et non profits .?

FRANHENJAC 04/09/2013 00:26


@Francis Neri


Beaucoup vous suivrons....moi aussi

Francis NERI 03/09/2013 18:44


C'est exactement ce à quoi je pensais Marie-claire ! ....en bien evidemment aux Moyens à mettre en oeuvre !

Marie-claire Muller 03/09/2013 16:40


@FRANCIS


iL FAUDRA SANS PLUS TARDER APPLIQUER L ARTICLE 35 DE LA DECLARATION DES DROITS DE L HOMME ET DU CITOYEN DE 1793 QUI STIPULE QUE :


"QUAND LE GOUVERNEMENT VIOLE LES DROITS DU PEUPLE L INSURRECTION EST POUR LE PEUPLE ET POUR CHAQUE PORTION DU PEUPLE LE DROIT LE PLUS SACRE ET LE PLUS INDISPENSABLE DES DEVOIRS"

Francis NERI 03/09/2013 14:40


A titre personnel, et cela n'engage que moi, si Monsieur Hollande déclare la guerre à la Syrie, je lui déclarerai la guerre A TITRE PERSONNEL et il subira Personnellement les
CONSEQUENCES. 

aupied 03/09/2013 10:42


bonjour vous tous . j'ai entendu ce matin même , que hollande allez demander l'avis des français pour faire la guerre en Syrie ? mais il se fiche completement de nous Français , sa décision est
deja prise , vous savez bien comment ce comporte ce monsieur , pour passez la brosse dans le dos des français, car pour ça il est fort , mais respecté les Français  ça il ne connait pas ,
nous ne sommes pas ses amis musulmants qu'on se le dise merci de me lire et de commenter ceci

marco 03/09/2013 09:08


Nous avons hériter du plus nul des présidents,et il nous le prouve tous les jours!!

FRANHENJAC 02/09/2013 23:00


HOLLANDOUILLE la Honte !


Heureusement, le président syrien ne condamne pas le peuple francais, celui-ci sait très bien qu´une grande majorité ne soutient pas Hollandouille !

mika 02/09/2013 21:39



Georges Malbrunot :Interview  en exclusivité mondiale de Bachar el-Assad.
http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/02/01003-20130902ARTFIG00532-la-mise-en-garde-d-el-assad-a-la-france.php