Syrie : les rebelles de l'ALS poursuivent leurs exactions et exécutions sommaires

Publié le 7 Février 2013

Syrie : égorgés vivants
par Gerard Fredj
Les groupes de rebelles syriens les plus extrémistes ont appliqué deux décisions de peine de mort en tranchant la gorge de leurs victimes au couteau.

Deux vidéos révélées par l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme montrent les deux hommes exécutés, l'un accusé de collaboration avec le régime de Bashar Al-Assad, l'autre, l'autre un simple soldat des troupes syriennes fidèles au régime, probablement capturé.

Sur l'un des films, un homme énonce la sentence, appliquée à "un collaborateur du régime, qui répand la corruption sur la terre", un homme allongé sur le sol attaché et yeux bandés.
Il tend un long couteau à son "voisin" qui coupe la gorge du condamné.

Selon Rami Abdel-Rahman, le directeur de l'Observatoire, la première exécution aurait eu lieu dans la ville d'Alep, fin janvier, la seconde à Daraa.
Abdel-Rahman dénonce de telles exactions, alors que la révolte syrienne s'est déclenchée pour "plus de démocratie".
il a par ailleurs refusé d'identifier ou de nommer le ou les groupes responsables de ces exécutions sommaires – probablement par crainte pour sa sécurité.

Plusieurs pays occidentaux ont publiquement fait part de leurs craintes face à la montée en puissances des groupes islamistes radicaux au sein de l'opposition syrienne.
L'armée de Bashar Al-Assad les vise particulièrement dans ses frappes aériennes comme ses bombardements.

En décembre dernier, les USA et le Canada ont placé le plus important d'entre eux, Al-Nousra, sur la liste des organisations terroristes.
L'opposition syrienne a de plus en plus en plus de mal de se démarquer de ses extrémistes, 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Pouf 07/02/2013 21:16


Ça ne s'appelle pas "crimes de guerre" ???? Quand passeront-ils au TPI ? Qui a osé dire  "jamais" ???? Ah, si mais ils seront acquittés...