Tamer Amin : Nous, Arabes, ne savons pas écouter autrui et avons inventé le "dialogue unilatéral

Publié le 11 Juin 2011

Le présentateur égyptien Tamer Amin : Nous, Arabes, ne savons pas écouter autrui et avons inventé le "dialogue unilatéral"


Ci-dessous des extraits d´une interview du présentateur égyptien Tarner Amin, diffusée sur la télévision d´Abu Dhabi le 15 mai 2011. 
Voir les extraits sous-titrés en anglais : http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/2954.htm


Tamer Amin : "Je regrette de dire que nous, dans le monde arabe, avons inventé une nouvelle forme de dialogue. Dans tous les autres pays et cultures du monde, le dialogue intervient entre deux parties. Nous, dans le monde arabe, avons inventé le "dialogue unilatéral". Je parle, donc je détiens la vérité, je sais ce qui est juste, et vous devez  apprendre de moi.
 

Comme vous l´avez dit au début de l´émission, cela a à voir avec l´éducation familiale. Le père détient l´autorité patriarcale, il connaît et comprend tout, il prodigue des conseils ; il donne des ordres et doit être obéi. A quel moment nous autres, enfants, avons-nous entamé pour la première fois un dialogue, pas une dispute, mais un dialogue avec nos pères ? Si vous vous rappelez, c´était à un âge plus avancé. Là est le problème. Ce qui est acquis à un jeune âge est inscrit dans la pierre. Malheureusement, ce n´est pas ainsi que nous avons été éduqués [au dialogue]. 

En outre, comme vous l´avez dit plus tôt, les régimes arabes nous ont délibérément privés de cela. En plus, connaissez-vous un seul Arabe – détenant un passeport [de pays] arabe – qui sait écouter ? 

Interviewer : Vous dites que nous n´excellons pas dans l´art d´écouter autrui ? 

Tamer Amin : que nous n´excellons pas ?!  Nous en sommes complètement incapables ! […]

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.orgPour consulter l´intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d´accès, visiter le site www.memri.org/frenchLe MEMRI détient les droits d´auteur sur toutes ses traductions. Celles-ci ne peuvent être citées qu´avec mention de la source.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-Claire Muller 12/06/2011 16:38



Témoignage d'une ex musumane sur DRZZ!commentaire au sujet de l'article de Monsieur Grunberg:"Les musulmans sont malheureux"


Monsieur, bonjour,


Vous oubliez dans votre liste que les musulmans blâment aussi les femmes insoumises de faire leur malheur. Je sais de quoi je parle puisque j'ai renié cette religion à cause de leurs
éternelles exigences vis à vis des femmes.


Sinon je suis entièrement d'accord avec vos propos.


Les musulmans sont à ma connaissance les seuls pratiquants au monde qui ne supportent pas la liberté et le bonheur des autres.


Ils ne seront heureux nulle part sur la terre car ce n'est pas le monde  et les autres qui sont mauvais, c'est leur esprit qui refuse de s'ouvrir au monde.


Ils ne s'adapteront jamais où qu'ils soient car ils sont dans l'incapacité totale de se remettre en question.


C'est bien pour cela qu'il est interdit de changer de religion ou d'affirmer que l'on est athée.


Puisqu'il est interdit de réfléchir au pourquoi du comment de toute chose puisque toute chose est de la volonté de Dieu. (je mets une majuscule au cas où ça blesserait quelqu'un de ne pas en
mettre).


Les musulmans rejettent tout ce qui n'est pas soumis à l'islam sauf bien sûr les biens matériels et l'argent qui provient de l'occident.


Quand quelqu'un osera dire que l'islam est une idéologie sectaire et capitaliste dont l'appât du gain et le confort matériel,  poussent des millions de gens à quitter leur petite vie
misérable pour rejoindre les pays occidentaux dont il excècrent les valeurs républicaines mais apprécient les écrans plats, les téléphones portables dernier modèle, les belles voitures, alors que
chez eux il faut souvent une année de travail pour avoir une machine à laver.


C'est sans doute aussi cela qui les rend malheureux, d'en être encore au 21ème à dépendre de l'occident pour obtenir une meilleure qualité de vie.


Alors au lieu de se dire "que peut-on faire pour s'en sortir par nous-mêmes" la seule question qui sont capables de se poser c'est " qu'est-ce qu'on peuf faire pour les faire ch..."


Tant qu'ils ne se poseront auccune question , ils n'obtiendront aucune réponse , comme dirait la palice. Mais tant qu'ils n'auront pas le droit de se poser des questions, ni sur eux-mêmes ni sur
leur "religion", ils tourneront en rond .


 Et pour passer le temps, ils ont trouvé une pratique qui les occupent pratiquement toute la journée.Sans que cela ne les interroge un seul instant, même quant ils sont dans des pays
libres. Ils ne supportent pas que les autres avancent, cherchent et évoluent. Alors pour remplir le vide de leur vie, ils s'affirment partout où ils vivent et quand on n'a que sa foi et son
Dieu pour exister, et bien on voit le résultat. Là où ils sont, la société régresse à grand pas.


La France, hélas n'échappe pas à cette régression. Et seuls les aveugles et les sourds ne partageront pas cette conclusions.


Je vous remercie de votre attention et de permettre de m'exprimer. 


Car à ce jour, aucun musulman de mon entourage ne m'a jamais laissé finir mes phrases.


De la part d'une femme en colère.


Commentaire n°6 posté par Samia
aujourd'hui à 13h57


 



Loly 12/06/2011 08:56



Cela s'appelle un soliloque, mais en France, nous palabrons beaucoup dans nos émissions de débats, en général une seule personne pour défendre une opinion et 3 ou 4 antagonistes "bobos
gauchisants" pour le descendre et le faire passer pour un infâme facho"....alors est-ce mieux, le résultat n'est-il pas le même ou pire? Eux dictent leur conduite et tout le monde s'écrase et
s'adapte, nous, nous râlons, vociférons, menaçons....mais rien...au final, la charia s'étend partout, leurs droits augmentent, les notres diminuent, notre liberté d'expression aussi et bientôt
celle de penser, de manger, d'élever nos enfants, de b.... etc.... etc....etc...etc....! pauvres dhimmis et comme le disait le fameux Jules "Alea jacta est"



henri 11/06/2011 19:58



 Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre 


Autrement dit :


Parles à mon cul ,ma tête est malade....