Tant que les syndicats commettront l'erreur de confondre...

Publié le 4 Mai 2011

Ce que je dis souvent à propos du syndicalisme est une réalité. La communiciation que fait le Front National ci dessous n'est pas une vue de l'esprit. Il est temps que les syndicat trouve ou retrouve les raisons de leur existence à savoir le bien des salariés dans le cadre d'une entreprise placée sur un marché dans une société libre. 

Tant que les syndicats commettront l'erreur de confondre le syndicalisme avec la politique, les salariés iront droit dans le mur du capitalisme le plus dur. Il est devenu clair que devant le taux désastreux de syndicalisation, les responsables syndicaux sont incapables de modifier leur formatage interne. Est-ce que le Front National a raison de vouloir créer des syndicats?

Seul l'avenir le dira et les réponses que vont apporter les syndicats actuels.

Gérard Brazon

*********************************************

Communiqué de Presse du Front National :

La CGT vient d’adresser à ses cadres un long argumentaire anti Front National contraire à la mission première d’un syndicat qui est celui de défendre les intérêts des travailleurs.

A ce sujet, le préambule de 1936 intégré dans les statuts de la Confédération Générale du Travail adoptés au 45ème Congrès dispose que : « Les syndicats groupant les salariés de toutes opinions, aucun de leurs adhérents ne saurait être inquiété pour la manifestation des opinions qu’il professe en dehors de l’organisation syndicale », et que« Les syndicats qui, par leur nature même et leur composition, rassemblent des travailleurs d’opinions diverses font preuve de l’esprit le plus large pour maintenir leur unité ».

Contrairement à ce que disent les dirigeants de la CGT et aux mensonges qu’ils professent à l’ensemble de leurs affiliés, le Front National est un mouvement politique légal et reconnu qui prône le strict respect des lois, de la Constitution, de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et des principes fondamentaux qui, ensemble, forment le bloc de constitutionnalité.

Si le FN promeut de larges réformes dans un cadre démocratique, il s’est toujours montré attaché à la forme républicaine du gouvernement.

Par cet acte, les dirigeants de la CGT prouvent bien qu’ils agissent en dehors de l’objet de leur association, et en quittant le terrain syndical, se positionnent donc au bénéfice du système UMPS et du patronat, sur le terrain politique.

Le Front National ira donc à la sortie des usines et au contact des fonctionnaires pour rétablir la vérité.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 04/05/2011 23:06



La CGT a toujours fait la comédie du syndicat ouvrier tout en faisant le jeu du gouvernement et en tirant le maximum de ficelles. Ils sont copains...J'ai un peu approché Krasucki
autrefois. Un super comédien - avec son accent prolo qu'il n'avait absolument pas dans le privé - pas du tout l'homme qui apparaissait devant les caméras de télé, ou dans les meetings.
Aujourd'hui, on leur a demandé de donner un petit coup de pouce à Sarko. Cela prouve surtout que les syndicats en France ne remplissent pas leur véritable rôle. Là aussi tout est à reconstituer.