Tariq Ramadan: la colonisation de l’Occident à l'usage des bien-pensants

Publié le 1 Septembre 2011

sur Point Bascule

Le 7 septembre 2011, le Dalaï Lama, Tariq Ramadan et d’autres personnalités prendront la parole à la Deuxième conférence mondiale sur les religions du monde après le 11 septembre 2001.

La conférence est organisée à Montréal avec l’active coopération de l’Université McGill et de l’Université de Montréal. Le dialogue interreligieux est l’une des méthodes les plus efficaces utilisées par les Frères Musulmans pour mener le jihad idéologique en Occident.

Dans un discours récent devant ses partisans réunis à Dallas, Tariq Ramadan les a enjoints de coloniser les États-Unis « avec notre compréhension de l’islam, (avec) nos principes ». Point de Bascule profite de la venue prochaine de Ramadan à Montréal pour examiner quelques éléments de sa « compréhension de l’islam ».

Tariq Ramadan et la colonisation de l’Occident


Dans le passé, Tariq Ramadan a déclaré qu’il attend de connaître les décisions des exégètes musulmans avant de prendre une position particulière sur une question donnée (vidéo – PdeB). Youssef Qaradawi est l’un de ces exégètes vers lesquels il se tourne pour obtenir direction.

Dans son livre Radical Reform, Ramadan présente Qaradawi comme « un des exégètes de l'islam les plus importants » à s'être prononcé sur la question des attitudes et des comportements que les musulmans doivent adopter lorsqu'ils vivent en Occident. Dans un autre livre, Ramadan a écrit de Qaradawi qu’il « éprouve un profond respect pour l'homme et le savant et (qu'il) serait le dernier à (s)'en cacher ».

Tariq Ramadan, Radical Reform, New York, Oxford University Press, 2009, pp. 31 et 326

Aziz Zemouri et Tariq Ramadan, Faut-il faire taire Tariq Ramadan?, Paris, L'Archipel, 2005, p.135 Google Livres

Quant à Youssef Qaradawi, il a publiquement endossé la compréhension de l’islam de Ramadan lorsqu’il lui demanda de préfacer un recueil de fatwas publié en français en 2002.

Tariq Ramadan et Yusuf Qaraḍawi, Conseil Européen des Fatwas et de la recherche, Recueil de fatwas: Avis juridiques concernant les musulmans d'Europe, Série no 1, Tawhid, 2002 Google Livres

Dans son livre Priorities of the Islamic Movement - Priorités du mouvement islamique, Youssef Qaradawi, le guide spirituel des Frères Musulmans, soutient qu’il est opportun de mener le jihad armé dans certaines parties du monde mais pas dans d’autres. Il considère que le jihad militaire est une option valable en Thaïlande, en Afghanistan, aux Philippines et dans d’autres pays mais pas en Occident pour le moment :

Nous (les musulmans) sommes dépendants des autres pour notre force militaire. Ceux contre qui nous voulons lancer notre jihad offensif sont les mêmes qui fabriquent toutes sortes d'armements et nous les vendent. Si ce n'était d'eux, nous serions désarmés, sans défense et incapables de faire quoi que ce soit!

Dans les circonstances, comment pouvons-nous parler de lancer des offensives (militaires) pour soumettre le monde entier à notre Message quand les seules armes que nous pouvons rassembler sont celles qu'ils nous donnent et quand les seules armes que nous pouvons transporter sont celles qu'ils acceptent de nous vendre? (Chapitre 3 - A Debate that We Do not Need Today - Un débat qui ne servirait à rien aujourd'hui)

Pour contourner ces limitations, Qaradawi considère que c’est davantage un jihad idéologique que militaire qui doit être mené en Occident. Ce type de jihad passe par le dialogue interreligieux et l’infiltration des médias, des partis politiques, des universités, des administrations scolaires, etc.

Le jihad militaire et le jihad idéologique requièrent des habiletés différentes. Ils ont néanmoins le même but. Voilà pourquoi Youssef Qaradawi établit un parallèle entre l’actuelle offensive idéologique menée par les Frères Musulmans en Occident et les invasions militaires du passé en Europe :

L'islam va retourner en Europe comme un conquérant et un vainqueur après en avoir été expulsé à deux reprises, une fois au sud en Andalousie (Espagne - 1492) et une seconde fois à l'est quand il frappa à plusieurs reprises aux portes d'Athènes (1830). (...) Cette fois-ci, je maintiens que la conquête ne se fera pas par l'épée mais grâce au prosélytisme et à l'idéologie. (Youssef Qaradawi sur IslamOnLine.net en 2002 – Extrait archivé sur MEMRI)

Le programme de conquête auquel Qaradawi fait allusion a été mentionné dans d’autres documents des Frères Musulmans, notamment dans un mémorandum de 1991:

Les Frères Musulmans doivent comprendre leur travail d'implantation en Amérique comme une sorte de grand jihad visant à éliminer, à détruire de l'intérieur la civilisation occidentale et à saboter sa misérable demeure (…) afin que la religion d'Allah soit victorieuse sur toutes les autres religions.

Le mémorandum a été amené en preuve dans un procès de 2008 au terme duquel plusieurs leaders des Frères Musulmans ont été condamnés pour avoir amassé des fonds sur le territoire américain pour des attaques terroristes prévues à l’étranger. (GMBDR)

(...)

Lire l'ensemble sur Point Bascule

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

mika 01/09/2011 18:17



J’avoue ne rien avoir lu de Tarik Ramadan. Par contre j’ai suivi ses nombreuses confrontations télévisées sans parvenir à le
prendre en défaut et notamment sur le fameux moratoire concernant la lapidation pour adultère.


J’ai fait le tour de Wikipédia pour me faire une idée du personnage qui reste énigmatique. Il est brillant et ne manque pas
d’à-propos. C’est ainsi que je l’ai vu se refaire une virginité aux dépens de Caroline la Faussaire démontant une à une contre vérités et approximations que contenait le pavé qu’elle lui a
dédié.


Dans ces vidéos il est face à Alain Finkielkraut


http://www.strimoo.com/video/3228453/Tariq-Ramadan-et-Alain-Finkielkraut-2-Dailymotion.html


http://www.strimoo.com/video/10212126/Tariq-Ramadan-Alain-Finkielkraut-3-Dailymotion.html


 



Loly 01/09/2011 16:56



On sait depuis longtemps que ce ramadan est un pire qu'un serpent, que le Pape est un collabo, mais que vient faire le Dalaï Lama dans cette galère ?????