Hollande et Taubira vont-t-ils libérer les criminels mis à l'honneur par la gauche ?

Publié le 25 Mai 2012

  • La ville a honoré samedi son citoyen d'honneur, Georges Abdallah, en présence de Jacques Vergès

     La Voix du Nord

     Le célèbre, et non moins controversé avocat Jacques Vergès, a fait le déplacement à Calonne samedi.
    Le très controversé avocat Jacques Vergès, toujours défenseur des bonnes causes,  a fait le déplacement à Calonne samedi.

    | CALONNE-RICOUART |

    Samedi, André Delcourt a accueilli à l'hôtel de ville Suzanne Le Manceau et l'avocat Jacques Vergès pour une mise à l'honneur de Georges Ibrahim Abdallah, plus vieux prisonnier politique du pays, fait citoyen d'honneur de Calonne le 23 février.

    En l'absence de ce dernier, André Delcourt a remis la médaille de la ville et le diplôme de citoyen d'honneur à Suzanne Le Manceau, une militante parisienne en contact régulier avec Georges Abdallah. La bénévole, membre du Collectif pour la libération de Georges Abdallah (CLGIA) a été chargée de lui transmettre, le week-end prochain, lors d'un parloir à la prison de Lannemezan où le communiste libanais - condamné à la perpétuité en 1987 pour complicité d'assassinat d'un attaché militaire américain et d'un diplomate israélien - a entamé sa 28e année d'emprisonnement.

    Son avocat, Jacques Vergès, a appelé à ce que ce geste calonnois « puisse marquer le début d'une large mobilisation dans toute la France ».
    Et de dénoncer l'ingérence des États-Unis qui bloquerait selon lui la libération de son client depuis 1999.
    « En 2003, la cour d'appel de Pau avait émis un avis favorable mais le Parquet avait immédiatement saisi la cour de cassation, qui a cassé le jugement. Comme l'ancien directeur DST Yves Bonnet, le procureur de l'époque Alain Marsaud dit aussi aujourd'hui que c'est une honte de conserver Abdallah en prison. Quels témoins plus crédibles que le patron de la police et le représentant du Parquet... »
    Reste que l'initiative calonnoise serait sur le point de faire des émules. À Grenay, le maire Christian Champiré devrait faire lui aussi du détenu le citoyen d'honneur de sa commune. Un élu PCF d'Auchel aurait promis de proposer une motion de soutien lors du prochain conseil municipal. Un autre, issu du Parti de Gauche, en ferait de même à Isbergues. •  

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

L'En Saignant 25/05/2012 17:46


Il est parfaitement bien en TAULE ..... Qu'il y reste . ! Au moins là il ne nuit pas aux populations normales (comme le Président) .!


 

LA GAULOISE 25/05/2012 08:53


J'ai bien compris : on a remis une médaille à un homme complice d'assassinat? Reste il un pays encore sain d'esprit ou les gens normaux peuvent aller se réfugier?  AU SECOURS !