Témoignage chrétien et son christianisme d'extrême gauche en faillite

Publié le 29 Septembre 2012

 - 27 septembre 2012 

 |Je ne vais pas vous le cacher : je me réjouis de la disparition programmée de l’hebdomadaire d’extrême gauche Témoignage chrétien, qui depuis bien longtemps ne témoignait plus que de lui-même et de son idéologie droitophobe, cathophobe et souvent papophobe, allègrement deversée toutes les semaines (dans la version papier) et tous les jours (sur leur médiocre site web). Ils n’avaient que trop divisé les chrétiens. Aujourd’hui, le marxisme n’existe plus mais l’Eglise éternelle demeure. L’heure est à une réconciliation plus vaste et à l’abolition des vieux clivages.

 


20120927-205734.jpg

La gauche chrétienne qu’ils représentaient n’existe plus. Peut-être voyaient-il dans Mélenchon, dont ils ont fait la campagne, un espoir de renouer avec les grandes valeurs de la démocratie chrétienne, mais les faits prouvent qu’ils étaient bien les seuls à le croire, et que la génération de chrétiens soixante-huitards qu’ils entretenaient intellectuellement s’éteint peu à peu. La génération Benoit XVI est finalement beaucoup plus lucide ; elle n’accepte plus le vieux clivage entre les méchants intégristes d’extrême droite et les bons progressistes ouverts au monde, sur lequel repose le fond de commerce de Témoignage chrétien.

La jeunesse chrétienne a changé, parce qu’elle a trop souffert des dérives gauchistes et progressistes que Témoignage chrétien porte plus que tout autre. Être catholique aujourd’hui, et plus généralement chrétien, c’est se positionner comme un être extrêmement original pour cette société, un dinosaure bien vivant, un ultra-courageux, un être véritablement indigné par le manque de vie surnaturelle de ce monde. S’il est de surcroît papiste, respectueux des traditions et éveillé sur les changements civilisationnels profonds qui s’amorcent, ou pis encore, s’il est humble, soumis au Magistère, méfiant envers la démocratisation et l’égalitarisme “fraternel” que les politiciens nous vendent, il en devient un être quasiment exceptionnel. Ce qui, de fait, le lot du chrétien, qui ne vit que de la vie surnaturelle qui le porte.

Malheureusement Témoignage chrétien n’avait rien de cela, et en défendant à longueur de temps une idéologie absconte et terriblement horizontale, il n’intéressait plus personne. Je rappelle leur campagne pro-mélenchon, leur défense du mariage gay, de l’islam, en minimisant tous ses travers, en attaquant les “dérives droitières” ou “traditionnalistes”. En fait, c’est vous, journalistes deTémoignage chrétien, qui teniez les torches, et qui amenaient au bûcher les hérétiques, à coup de lynchages et de discrédits. Vous n’aimiez que la différence que vous vous étiez construite et que vous aviez choisie, pas la vraie différence, celle qui s’impose à tout un chacun, et qui demande à se remettre en question. C’était vous les extrémistes et les intégristes, mais de l’autre côté. Vous n’étiez plus que les exacts pendants de ceux que vous détestiez (Civitas, Salon Beige, Sarkozy, etc.), ayant besoin d’eux pour vivre et tellement prévisibles que s’en devenait profondément ennuyeux. Et on n’achète pas un magazine ennuyeux.

De fait, ils étaient devenus totalement inutiles dans le paysage médiatique actuel. La “grande presse” chrétienne penche souvent à gauche, et relaie souvent les positions les plus progressistes. C’est d’ailleurs leur droit, mais à ce jeu-là, plus personne n’est réellement original à soutenir ce genre de position. Au plan plus large, la presse qui abonde dans nos kiosques est largement de gauche – le traitement de la dernière présidentielle le montre clairement. Si c’est pour lire les mêmes indignations aux mêmes moments à propos des mêmes sujets, si c’est pour taper sur les mêmes personnes, brandir les mêmes idées et fournir les mêmes clefs de lecture du monde que la grande majorité des organes de presse français, il n’y a pas de raison à lire Témoignage chrétien plutôt qu’un autre.

Ce sera ma contribution au débat qui s’engage autour de la rédaction deTémoignage chrétien. Soyez originaux, devenez respectueux du passé et lucides sur le présent. Seule manière de vivre ici-bas, et de se propulser dans l’autre vie, que vous n’avez que trop négligée au profit d’un paradis que vous pensiez construire ici.

Riposte Catholique

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

yves IMBERT 30/09/2012 13:04


comme quoi il existe au moins un  catho lucide


un protestant