Témoignage de femme sur le fameux 10 mai 1981.

Publié le 12 Mai 2011

Un témoignage sur le fameux 10 mai 1981. Il est triste pour beaucoup d'entre nous qui avions espéré.

Il est effarant de voir ces socialos défiler et transit d'admiration fausse, devant la tombe d'un homme qui les méprisait. Non pas seulement eux mais aussi toute cette France, ce peuple qu'il vantait tout en l'ignorant. Cet argent qu'il disait vil et dont il était si accroc.

Voici le témoignage de Fanny que vous pouvez lire sur son blog également.

Le 10 mai 1981, j'ai voté pour François Mitterrand

par procuration, j'étais à la maternité car 3 jours auparavant, je mettais au monde une petite fille, j'avais 27 ans. Son frère était né 3 ans plus tôt.


A l’annonce de l’élection de Mitterrand, ce fut une explosion de joie, puisque comme beaucoup de jeunes de mon âge, j’avais mis tous mes espoirs en cet homme et en ce qu’il incarnait. Il avait été élu avec un grand nombre d'électrices.

Il transformera la même année le secrétariat à la condition féminine en un vrai ministère, celui des droits des femmes. Cela commençait bien.

Pendant deux ans, François Mitterrand va bénéficier d’un état de grâce dans l’opinion. Il abaissera l'âge de la retraite à 60 ans, une cinquième semaine de congés payés. Bref jusqu'en 1982 tout allait pour le mieux.

Et puis, en 1983, on entend parler de "tournant de la rigueur" et le plan d'austérité allant avec, particulièrement le blocage des salaires.

En choisissant l'Europe qu'il croit être une solution au chômage qu'il n'a pas pu régler en France et ses exigences économiques, la France doit subir des restructurations industrielles, de nombreuses entreprises ferment, le chômage ne cesse d'augmenter. Ce n'était que le début!

Alors en 1988, j'ai voté blanc pour la première fois.

Depuis que je vote, j'ai connu au pouvoir la droite, puis la gauche, puis la cohabitation et de nouveau la droite et depuis tout ce temps, j'entends les mêmes discours. Nous n'avons plus confiance en vous, même un référendum n'a plus de valeur puisqu'en votant non à l'Europe en 2005, vous nous y amenez de force. Vous nous méprisez, vous méprisez le peuple qui travaille.

Le ministère du droit des femmes fermera en 1986. Yvette roudy qui en a été la Ministrea réclamé en août 2010 que ce ministère revoie le jour estimant que "les choses vont très mal pour les femmes". Elle ajoute: "il y a un recul des droits des femmes.... ce qui est préoccupant, c'est que les institutions, non seulement le gouvernement mais aussi tous les partis politiques qui sont en situation d'être au pouvoir s'en moquent éperdument"...

Je suis une femme de gauche. Aujourd'hui, je grossis les rangs des déçus de la gauche et de la droite. Quand il n'y a plus d'alternative......

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

island girl 14/05/2011 13:40



Cet infame bonhomme s'était fait limer ses dents de vampire avant la campagne electorale....et les gens se sont laissés embarquer dans son club mitterandamné,mais c'était un vrai vampire ,et le
roi des menteurs ....il a caché à tous sa fille illégitime élevée aux frais de l'état,son cancer,son passé pas très clair..ainsi que les "les suicides"dans son entourage .il a fini comme une
vieille momie en sursis et sa mort fut une libération pour la france!  



berlaine 13/05/2011 15:30



En acceptant et même recherchant à se faire niquer par les islamistes, est volontairement aveugle qui ne voit pas où ces salauds nous emmènent