Témoignage: Un musulman me dit qu’il refuse de parler aux non-musulmans !

Publié le 16 Septembre 2010

             Un témoignage lu sur Riposte Laïque d'un habitant d'une de ces cités "difficiles" "défavorisées" et autres dénominations politiquement correct données par les bobos et autres bien pensants. Ce témoignage vaut le détour. C'est une tranche de vie. C'est l'exemple que tout ne va pas si bien dans ce pays et que beaucoup trop de personne ferment les yeux pour entonner le couplet du "mieux vivre ensemble". Une foutaise pour les barbus qui infestent les Citées et autres territoires de non droit ou hors république.

              Que peut penser cet homme, cette femme, ces témoins d'une vie dans ce monde pitoyable de la négation. Lisez, ce témoignage et faîtes-vous une idée. Peut-être même que cela va vous rappeler des souvenirs ou vous faire réaliser que la vie n'est pas un long fleuve tranquille pour tout le monde. Que ce témoignage serve au moins à ça.

Gérard Brazon

 

 

 

VIE QUOTIDIENNE

Un musulman sonne chez moi... et me dit qu’il refuse de parler aux non-musulmans !

par Daniel Martin


La discrimination me choque beaucoup quand on sait ce qui se passe dans les quartiers de certaines villes françaises. Je vais vous donner un exemple personnel de ce qui s’est passé chez moi, il y a quelques mois. Je vis dans un quartier difficile, comme il en existe tant malheureusement en France. Sa population est en majorité composée d’une population d’origine maghrébine. Le racisme latent qui existe dans ce quartier est incroyable ; du racisme anti-blanc. Le quartier dispose d’une église, d’une mosquée et bientôt d’une deuxième mosquée ...

Je vis avec une femme et ses 2 enfants nés d’une précédente union. Leur père est d’origine algérienne mais ils ne le voient plus car il est plus ou moins instable psychologiquement et financièrement. Attention, c’est leur père qui ne veut pas les voir ; les enfants téléphonent régulièrement à ce dernier sans qu’ils obtiennent une seule réponse, ni même ne connaissent rien de sa vie ... C’est terrible car les enfants aiment leur père et voudraient avoir des nouvelles de lui. Enfin bref, ce n’est pas de ça que je voulais vous parler bien que notre situation puisse expliquer certaines choses et j’ y reviendrai plus tard ..

Chez moi, un jour, j’ai reçu la visite de 3 musulmans particulièrement "bizarres". Je leur ouvre ; ils sont surpris de voir un blanc, grand, blond etc, etc (enfin l’archétype du grand méchant facho blanc). L’un d’eux me dévisage avec une telle haine que ça m’a surpris. J’attends de voire ce qu’ils veulent après les politesses d’usage "bonjour" auquel je reçois un " sala malékoum " ( enfin l’orthographe n’est surement pas bonne !! désolé).

Finalement le plus vieux me dit textuellement : je ne parle pas aux non-musulmans !!! Je suis éberlué, je lui demande pourquoi : il me répond que, comme ils avaient vu un nom d’origine maghrébine sur ma boîte aux lettres, ils pensaient avoir affaire à une famille musulmane ! Mais comme je ne suis pas musulman, ils refusent de me parler !

Ils sonnent chez moi, me regardent de haut, avec un air de mépris et refusent de me parler !! Au bout du compte, je les ai traité de racistes et enjoigné de quitter les lieux au plus vite !

Ah les regards de haine que je me suis pris !!

C’est un voisin qui m’a dit qu’en fait ils récoltaient des sous pour une nouvelle mosquée : quelle tolérance ils avaient ces 3 monsieurs !

Au faite, sur ma boîte aux lettres, il y a trois noms d’inscrits : le nom de ma femme, le nom des enfants et mon nom ! Les enfants ont le nom de leur père ..

 


Alors que dire quand on entend que l’islam est tolérant ?

J’ai parlé de ce sujet avec ma femme pendant longtemps et quelque chose nous a frappé. On nous parle des musulmans modérés, mais n’est-ce pas même ces derniers où vont ces religieux fanatiques y puiser une bonne partie de leurs ressources ? Ces musulmans modérés le sont-ils vraiment quand ils encouragent ces fanatiques ? Si nous " les blancs ", nous voyons un raciste ou un facho, le laissons-nous rentrer chez nous, même si on est de la même religion ? Ma réponse est non. Pourtant tous ces musulmans modérés les laissent faire, leur donnent des ressources (argent, nourriture etc etc.) et tout en sachant que ce sont des gens dangereux qui ne prônent pas la diversité, donc sont-ils aussi modérés et tolérants qu’ils veulent le faire entendre ?

Beaucoup d’hypocrisie et de mensonges !

Il ne faut pas oublier non plus que les enfants actuels sont les enfants de ces anciens délinquants et drogués pour une grande partie ( quand je vois le père des enfants de ma femme ), cela fait réfléchire à ce que va donner cette génération.

Un autre exemple d’intolérance dans mon quartier :

Il y a une place avec quelques commerces (enfin ceux qui sont restés malgré les incivilités, braquages au cutter etc etc). Mon petit garçon (oui, c’est un peu devenu le mien) a voulu poser des petites affiches parce que la mère d’un de ses copains donnaient des chats. C’est monnaie courante dans les commerces et la plupart des commerçants jouent le jeu bon enfant. Tous les commerces ont accepté, mis à part un commerçant musulman !

J’ai beaucoup d’exemples, notamment sur l’école du quartier qui est devenue... enfin bref...

Certaines personnes sont même ridicules car ça les choque de voir deux parents blancs et deux enfants typés maghrébins. Les gens les plus choqués sont bien sur les personnes d’origine maghrébine ( je ne sais pas si elles sont musulmanes mais il y a de grandes chances à 99% !! ) .

Tout ça pour vous dire que je vous soutiens totalement et je vous souhaite de continuer de cette façon en dénonçant les abus.

Daniel Martin

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

muller marie-claire 16/09/2010 21:03



Bonjour Monsieur Brazon


J'ai voulu vous soumettre ceci sur l'observatoire de l'islamisation:


Hani Ramadan : «La lapidation est dissuasive»








...mais Hani Ramadan ne dissuade pas le PS et l'UMP de draguer ses sympathisants...


La campagne des Occidentaux pour sauver l'Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani n'est qu'un
prétexte pour agresser Téhéran, estime le frère de Tariq Ramadan...qui séjourne régulièrement en France pour prêcher dans les mosquées françaises.


Extrait du quotidien Suisse Le Matin du 6 septembre
:


"La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, une Iranienne de 43 ans, n'émeut
pas vraiment Hani Ramadan. Le directeur du Centre islamique de Genève veut «replacer cette affaire dans son contexte». Selon lui, «la condamnation à la lapidation a un but avant tout
dissuasif». En revanche, «avec une bombe lâchée sur une ville musulmane, en Irak ou en Afghanistan, nous ne sommes pas dans le registre de la dissuasion, mais de la réalité des
faits».


L'intellectuel rappelle que «cette femme a été condamnée pour adultère et meurtre». Or «la peine de
lapidation est très difficile à obtenir, car pour prononcer cette sentence, le juge a besoin de quatre témoins oculaires dignes de foi. Condition quasi impossible à réaliser.» M. Ramadan en
conclut qu'«il faut être prudent avant de porter un jugement sur cette affaire, et qu'il importe de connaître quelle est la nature des faits».


Attaquer Téhéran pour cette condamnation est par conséquent un acte politique, estime le Genevois.
«C'est un prétexte pour agresser l'Iran», explique-t-il. «Il est vrai que l'image d'une femme écrasée par des pierres nous est insupportable, alors que le bombardement des innocents par
dizaines de milliers reste pour nous une pure abstraction, surtout s'il s'agit de musulmans», souligne M. Ramadan. Lire la suite


Commentaire de l'Observatoire :


Ces déclarations ne sont guère étonnantes venant de la part de celui qui déclarait dans une tribune du Monde du 10 septembre 2002 que la lapidation "constitue une punition, mais aussi une forme de purification.
Il est interdit d'insulter le coupable. Après sa mort, on prie pour lui. Ce que fit le Prophète pour une femme qui s'était livrée après avoir accouché d'un enfant adultérin, et dont le
repentir avait été sincère."


Il faut maintenant soulever la grande hypocrisie des élus UMP et PS qui favorisent des mosquées amies de
Hani Ramadan , tout en s'offusquant du sort de la pauvre Iranienne.


Ainsi, que faisait Hani Ramadan dans le Palais municipal de Martine Aubry en février 2009 lors
des rencontres de l'UOIF? Nous avions été les seuls à soulever le scandale.( notre article à l'époque). Celle qui dirige le Parti socialiste avait été jusqu'à draguer les sympathisants de l'UOIF lors de la
campagne des municipales.  Samedi 1er mars 2008, 2 300 personnes avaient répondu à
l’invitation de la Ligue islamique du nord, antenne de l’UOIF dans la région, qui invita de nombreux élus à sa deuxième « Rencontre annuelle des musulmans du nord ». L’objectif
pour l’association étant de soumettre les candidats aux municipales à une série de questions afin de mesurer leur degré d’attention aux problèmes (comprendre revendications) des
musulmans.   Lors de cette soirée, les candidats ont tous joué de leur petite musique afin de séduire les électeurs musulmans présents dans la salle, jusqu’à
promettre un « conseil des résidents étrangers » entendre un conseil municipal bis, car, selon Martine Aubry  « C’est une erreur fondamentale
de ne pas avoir donné le droit de vote aux étrangers aux municipales. »  Martine
Aubry affirma que  « Les musulmans qui sont là apportent un islam tolérant, ouvert. Rendons-leur cette solidarité et cette fraternité »...les amis
de Hani Ramadan ne pouvaient espérer mieux !


Du côté de l'UMP, Serge Dassault avait financé sur ses fonds personnels la mosquée de
Corbeil-Essonne, qui avait invité Hani Ramadan le 29 décembre 2007. Nous avions été encore les seuls à tirer la sonnette d'alarme. (voir
notre article)


Plus généralement, Hani Ramadan est invité à presque tous les congrès de l'UOIF, mouvement dont l'UMP et
le PS subventionne ou trouve des terrains pour les mosquées et "centres culturels" à Bordeaux, Mulhouse, Woippy, Nantes...le ministre de l'Intérieur, comme pour des dizaines d'autres
prédicateurs nocifs, n'est dans ces cas jamais avare de visas.


Quand cessera cette mascarade consistant à choyer les islamistes quand ils
rapportent des voix, et à pousser des cris d'orfraie quand leur loi est appliquée à des milliers de kilomètres ?