Terrible loi des séries : l’assassin à la kalachnikov de Lille s’appelle encore "Vladimir" !

Publié le 3 Juillet 2012

Nous savons la gêne qui empêche les journalistes biens pensants de decliner l'état civil des acteurs de faits divers, de violences, d'agressions, de viols et j'en passe. Le journal Le Monde a été jusqu'à donner le prénom de "Vladimir" au lieu de Souleyman" au tueur d'un gamin de 13ans. Ce journal prénomme la victime et cache celui de l'agresseur! Ah si cela avait été un Pierre, un Paul ou un Jacques, un souchien quoi, la gêne n'existerait pas! Mais les faits de violence sont là et les français ne sont pas que des idiots... 

Gérard Brazon

Lucette Jeanpierre - Riposte Laïque

Une épouvantable loi des séries frappe notre pays, depuis l’élection de Normal 1er, et les déclarations de Manuel Valls et Christiane Taubira. Un échantillon de la population, dont les représentants s’appellent curieusement tous Vladimir, ont pris l’habitude d’agresser de plus en plus fréquemment des policiers ou des habitants de ce pays, et parfois de se permettre d’en tuer quelques-uns.

 

Ainsi, un Vladimir, dans une école rennaise, s’est-il cru autorisé à étrangler un enfant de 13 ans, Killian, lui qui en avait 16.

Christine Tasin constatait également un ensemble d’autres faits divers semblables, et accusait les pratiques violentes, encouragées par la religion des Vladimir, d’en être responsables, et de s’exporter de plus en plus sur le territoire français.

Elle faisait remarquer que l’assassin de Toulouse s’appelait Vladimir  Merah, que l’assassin des deux gendarmes Vladimir Boumezaar, et le preneur d’otages de Toulouse Vladimir Fethi.

Dès que nous avons appris le drame de cette nuit, à Lille, où un homme, à qui on avait interdit l’entrée d’une discothèque – mais à quoi ont servi les testings de Sos Racisme - armé d’un kalachnikov, a tué deux personnes, une employée du vestiaire, Sabrina, et un client, Hamza, et en a blessé six autres, nous avons espéré, pour briser cette loi des séries, que cette fois, l’assassin serait un vrai Français de souche, raciste, skin-head, alcoolique et militant du Front national. Hélas, la terrible loi des séries se poursuit, puisque, selon la Voix du Nord, le tueur, pas encore interpellé, se nommerait, cette fois, Vladimir Mokhtari.

Cette loi des séries est d’autant plus injuste qu’elle se poursuit à Lille, dont le maire, Martine Aubry, a fait connaître son effroi, tandis que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls a condamné les meurtres – heureusement qu’il ne les a pas approuvés ! En effet, quelle ingratitude pour celle qui se rêvait déjà, il y a un an, présidente de la République, et qui nous expliquait qu’elle s’emmerderait si sa ville de Lille n’était peuplée de Français d’origine européenne, et que les 35 % de diversité, dont de nombreux Vladimir, qui y habitaient enrichissaient le quotidien des Lillois.

 

http://www.dailymotion.com/video/xc0cw_martine-aubry-sur-l-immigration_news#from=embed

Avec un maire aussi respectueuse d’une société multiculturelle et de sa religion d’amour, de paix et de tolérance, comment expliquer que cela soit à Lille qu’un tel drame se produise. Mais peut-être Martine Aubry ignorait-elle, par excès de candeur, que, parmi ces Vladimir – pas tous, heureusement, nous savons que la majorité des Vladimir sont très gentils, respectent nos lois, et souhaitent pacifiquement être intégrés – certains d’entre eux, heureusement une minorité, n’avaient pas toujours une attitude des plus paisibles…

 


YouTube  

http://www.youtube.com/watch?v=sI0JnGDKcs4

Il n’y a naturellement aucun rapport entre la politique immigrationniste, essentiellement tournée vers les Vladimir, depuis trente ans, le fait que dans les prisons français, le prénom le plus répandu soit Vladimir, les propos de Christiane Taubira sur la fin des peines plancher et des tribunaux correctionnels pour les mineurs, ceux de Manuel Valls qui demande à ses hommes d’adresser un récépissé aux malheureux citoyens, surtout s’ils s’appellent Vladimir, que les policiers auraient eu l’outrecuidance de contrôler, le vouvoiement obligatoire dû essentiellement aux Vladimir, le fait que le ministre de l’Intérieur préfère se déplace au chevet d’un  rappeur, Vladimir, blessé sur un scooter volé, que défendre ses hommes accusés d’être coupables de la chute, et cette ahurissante série où ce sont quand même toujours des Killian qui continuent d’être tués par des Vladimir !

Nous espérons que le journal Le Monde va cesser de stigmatiser tous les Vladimir, en livrant ce prénom en pâture à l’opinion à chaque fait divers, et qu’il va enfin changer les prénoms des assassins, pour éviter une stigmatisation malsaine de toute une population déjà victime des graves discriminations.

En attendant, nous attendons avec angoisse le prochain fait divers…

Lucette Jeanpierre

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Epicure 03/07/2012 17:48


Je vais porter plainte au nom de tous les bons slaves honnêtes et français, sui cela continue!


Il y en a des millions....aussi.

island girl 03/07/2012 12:43


La pourriture en france s'appelle MOHAMERDE tout le monde en est conscient !

Claude Germain V 03/07/2012 11:20


Le journal le Monde est intouchable sauf en payant .Et encore si on trouve un numero de telephone pour acceder chez les journalistes ....Dommage .......