"Tirer sur les keufs": plainte de l'Intérieur contre le chanteur

Publié le 13 Août 2010

 

        Rap "Tirer sur les keufs"!

 

Toujours de la même veine, dans le délicat. Ces mêmes personnes qui hurlent au racisme, à la xénophobie qui se plaignent de la misère en permanence et clament qu'ils sont les victimes de la société sont les premiers à tirer dans le tas, dans du flic si possible. Ces chants de haine appellent aux meurtres des faces de craie aussi.

         Alors que You tube interdit des chansons par trop patriotes, trop franchouillarde sans doute, même s'il n’y a pas un once de racisme et qu'il autorise les appels aux meurtres des "chanteurs" de la haine, nous sommes en droit de ne pas comprendre. 

           Depuis combien de temps j'ai alerté, nous avons tous alerté sur ce blog et sur bien d'autres ces "chanteurs de la haine" anti blanche, anti française, anti flics anti tous ce qui représentent les valeurs de ce pays qui a accueillis leurs parents voire eux-mêmes. Combien de réponses qualifiant nos alarmes comme étant du racisme, nous expliquant que c'était de l'art populaire des cités, qu'il fallait laisser s'exprimer cette jeunesse. De "l'art pop"!

        Alors le Ministre porte plainte? Parfait! 

        Combien de temps va-t'elle durer cette volonté de remettre les pendules à l'heure de France?

         Est-ce le feuilleton de l'été?

         Une vraie prise de conscience?

         Ou un simple calcul électoral? Car enfin, ces chants de haine ne datent pas d'hier.

Les Ministres concernés le Président de la République réalisent-ils enfin que la coupe déborde et que l'étape suivant risque bien d'être des milices? Avec tous les abus inhérents.

Gérard Brazon


 

          Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé avoir déposé plainte jeudi contre un rappeur auteur d'une chanson sur internet intitulée "Tirer sur les keufs" et la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, avoir demandé l'ouverture d'une enquête préliminaire, alors que deux syndicats de police réclamaient des sanctions.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé avoir déposé plainte jeudi contre un rappeur auteur d'une chanson sur internet intitulée "Tirer sur les keufs" et la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, avoir demandé l'ouverture d'une enquête préliminaire, alors que deux syndicats de police réclamaient des sanctions.

 

M. Hortefeux a indiqué, dans un communiqué, qu'il avait "dès ce matin porté plainte" contre ce "un certain Abdul, qui fait profession de rappeur" devant le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris, "comme à chaque fois que des individus bafouent l'honneur des forces de l'ordre". "Je ne laisserai pas un rappeur en manque de notoriété menacer des hommes et des femmes qui, dans des conditions parfois difficiles, assurent la sécurité de nos concitoyens, y compris jusqu'au péril de leur vie", a-t-il souligné.

 

Mme Alliot-Marie a de son côté "demandé au parquet de Paris d'ouvrir une enquête préliminaire suite à certains propos relevant de l'apologie de crime tenus par le rappeur Abdul dans un clip diffusé sur internet", selon un communiqué de la Chancellerie.

Alliance Police (deuxième syndicat de gardiens de la paix) s'est déclaré "profondément choqué par les propos tenus par un artiste de rap qui, dans un vidéo clip diffusé sur YouTube, appelle clairement au meurtre de policier et à brûler la police dans tous les quartiers de l'Ile-de-France".

"La liberté d'expression ou la création artistique ne peuvent en aucune façon légitimer de telles incitations à la haine", écrit le syndicat, qui a saisi le ministre de l'Intérieur afin "que tout soit mis en œuvre pour faire cesser la diffusion de cette vidéo, protéger la police nationale et ses représentants contre ce type de provocations".

Alliance Police avait demandé qu'une enquête soit immédiatement diligentée contre l'auteur de ce rap en vue "de le présenter devant la justice afin qu'il soit sanctionné".

Synergie Officiers, deuxième syndicat d'officiers de police, s'est déclaré "révolté par ce véritable appel au meurtre sur des fonctionnaires de police".

"L'auteur de cette diarrhée verbale utilise sans vergogne des termes tels que tirer sur les keufs, si tu en vises un, tu ne le rates pas, une balle dans sa race, toutes les banlieues de Paname brûlent la police", écrit Synergie.

Le syndicat a demandé au ministre de l'Intérieur "d'engager des poursuites contre les interprètes de ce clip crasseux et ignominieux", car "dans un climat d'explosion de la violence et de multiplication des agressions contre des policiers, de tels messages ne peuvent être banalisés".

Publié le 12/08/2010 à AFP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

LNO 14/08/2010 10:36



Une suggestion en passant: sélectionner les parole de cet Abdul  X qui appelle à l’élimination des flics, les imprimer sur du papier cul et commercialiser cela!


Cela permettrait au moins de leur faire comprendre ce que nous pensons de ses élucubrations!



Francis Claude 13/08/2010 22:33



je pense cher William que ce sera un coup d'epee dans l'eau ce sont les vacances les français ce baignent leur souci c'est la température de l'eau.


attendons la rentrée la nous verrons entre deux gréves la réaction de nos compatriotes mais moi e vois tous les jours nos forces de l'ordre insultées caillassées et tirer parfois comme
des lapins....vont ils encore longtemp supporter de telles imfamies de la part de voyous ??? tant que les politiques ne prendrons pas les decisions fermes et incontournables n'en déplaise aux
bien pensants et autres légalistes a la mord moi le .......nous irons tout droit a de trés gros problémes. enfin quoi nous sommes en France chez nous avec nos coutumes nos tradditions notre
culture qui je crois sont un exemple dans le monde entier et croiyez moi j'ai fait plusieurs foi le tour du monde  je sait ce dont je parle aussi allons nous laisser des sauvages nous
imposer leurs volontés???


moi pas je n'ai jamais courbé l'échine(si cela été je serait surement aisé) et  ce n'est pas demain la veille quitte a passer pour un vieux con cela ne me dérange pas mais je
suis Français et j'ai des valeurs que je veux faire respecter avec d'autres compatriotes de plus en plus nombreux il me semble!!!!


aller bonne nuit


Francis



William 13/08/2010 20:01



Grenoble : Deux "jeunes" arrêtés. [deux seulement?!]


Entre «50 et 60 voitures» ont été brûlées et deux "jeunes", dont un mineur, ont été arrêtés, selon un bilan définitif de la police. Les deux "jeunes" arrêtés sont âgés de 17 et de 18 ans, a
précisé un responsable de la police.  En outre des «engins de chantier» ainsi que «deux commerces» ont également été brûlés. Les incidents se sont déroulés dans la nuit dans un quartier
populaire de Grenoble, la Villeneuve, d'où était originaire Karim Boudouda, 27 ans, déjà condamné trois fois aux assises pour vol à main armée, et qui a trouvé
la mort dans la course-poursuite qui a suivi sa fuite du Casino d'Uriage-les-Bains, près de Grenoble. Avec un complice, actuellement en fuite, il s'était fait remettre le contenu de la
caisse  sous la menace d'armes lourdes. Concrètement le pauvre Karim se fait tuer par la police pendant son braquage et il faudrait que la France s'excuse ?  On marche sur la
tête dans ce pays ! 


 


Que font la Halde, Sos Racisme et la Licra ? Vite ... défendons tous la mémoire de Karim, ce prix Nobel qui a tant apporté à notre Pays....


Déjà on se demande ce que ce type faisait en liberté après trois condamnations aux Assises.....Ensuite, abandonnons "la pensée dominante de la culture de l'excuse" et arrêtons de les
appeler des "jeunes", ce sont des voyous! 


Soutenons notre police!


William