Tolérance musulmane à Bethléem. Pas d'écho en France ?

Publié le 2 Juin 2014

On assassine les chrétiens dans la plupart des pays sous la loi de l'islam. En Europe on fait comme s'il n'y avait une différence entre "islamisme" et l'islam. En fait, les radicaux ont une lecture parfaitement juste de l'islam en s'appuyant sur le Coran. Un livre ou les mots amour, tolérance, compassion sont rares si ce n'est inexistant. Ce livre est le logiciel, la trame, l'essence de la "religion" musulmane. Un livre n'ayant qu'un but: asservir le monde et le plonger dans un bain de sable, celui d'Arabie et de l'inculture.

Gérard Brazon

********

Nouvelles de France

Un incident est survenu à la fin de la messe que le pape François a célébrée à Bethléem, dans les Territoires palestiniens, le samedi 25 mai dernier, place « de la Mangeoire », là où est né Jésus selon la tradition. À la fin de la cérémonie, retentit, en provenance des haut-parleurs de la mosquée Omar, l’appel à la prière du muezzin: « Allahou Akbar » (« Allah est le plus grand »). Les chrétiens présents ont réagi par des sifflets et des cris « vive le Pape » et les choeurs ont essayé de couvrir l’appel du muezzin. La mosquée de Béthléem est nommée Omar en l’honneur du calife qui conquit la Judée en 637.

En mars dernier, George Rabie, un chauffeur de taxi de 22 ans fier de son christianisme, a été roué de coups par une bande de musulmans venant de la ville voisine de Hébron et qui avaient repéré son crucifix accroché sur son pare-brise.

Fin décembre 2013, le panneau d’affichage qui se trouve place de la Mangeoire avec le slogan « Jésus naquit pour mourir et ressusciter. Placez-le dans votre cœur pour que vous puissiez vivre. Joyeux Noël » n’était plus visible la nuit, le fil électrique ayant été coupé.

En 1948, les chrétiens représentaient 85% de la population de Bethléem. Le recensement en 2009 montre que la population chrétienne est tombée à 15%. « Dans le berceau du christianisme, nous avons vu au fil des ans que la fête de Noël a été réduite à des bonhommes de neige et des sons de cloches », déclare le pasteur Steven Khoury des missions Terre Sainte.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article