Tony Blair et sa prise de conscience tardive

Publié le 8 Septembre 2010

L'islamisme est "bien enraciné" (Blair)

AFP  

              L'ex-Premier ministre britannique Tony Blair estime que l'islamisme est "bien plus enraciné qu'on ne le pense" et avoue ne pas avoir eu conscience de l'ampleur du phénomène au moment des attentats du 11 septembre 2001, lors d'une interview diffusé aujourd'hui sur la chaîne américaine ABC.
L'islamisme, a jugé Tony Blair, "ressemble fortement au communisme révolutionnaire". "C'est son pendant religieux ou culturel. Ses racines sont profondes, ses tentacules sont longs et son interprétation de l'islam est bien plus enracinée qu'on ne le pense", a affirmé Tony Blair.

Le mouvement "touche même une frange de l'opinion publique qui rejette l'extrémisme, mais qui, dans un sens, approuve une partie de la rhétorique qui l'accompagne", a estimé l'ancien chef du gouvernement britannique dans cet entretien destiné à
promouvoir ses "Mémoires".

Tony Blair a ajouté qu'il n'avait pas totalement saisi l'ampleur du phénomène au moment des attentats du 11-Septembre qui ont tué quelque 3.000 personnes aux Etats-Unis.
Si ceux qui ont perpétré les attentats "avaient pu tuer 30.000 ou 300.000 personnes, ils l'auraient fait", a assuré Tony Blair qui a été à la tête du gouvernement britannique de 1997 à 2007.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 09/09/2010 06:14



oui Tony blair prototype parfait de l'homme politique . en tant que 1er ministre il ne savait que l'islamisme prennait des proportions dramatiques en Europe... drole non et étant redevenu citoyen
presque lamda la il ouvre les yeux .comme chez nous quoi!!! voir aussi les "medina" tant   en France que dans tous les pays européen qui de plus en plus prennent des proportions
gigantesctes.



CARILLO 08/09/2010 18:14



Que du baratin ce Tony Blair, pensez-vous? il aurait un remord de conscience...Alors qu'il le prouve en se faisant réélire et on verrait s'il est sincère; n'empêche 3000 morts ou beaucoup plus,
la différence est le CRIME perpétré, et les familles de ces victimes que disent-elles de ces propos hypocrites?