Toulouse : Dupont-Aignan tombe le masque et joue l’UMP contre le FN. Par Gérard Brazon

Publié le 30 Octobre 2013

Je suis ulcéré du discours approximatif de Nicolas Calbrix. Président de « Debout les Jeunes », une brindille de « Debout la République », un « petit jeune » qui, manifestement ne comprend pas grand-chose à la politique française d’aujourd’hui et se place en donneur de leçons du haut des misérables pourcentages que son parti fait aux élections. Affligeant vraiment.

Gérard Brazon interview3  Par Gérard Brazon pour Riposte-Laïque

Sur ce simple constat, « Debout la République » semble plutôt à genoux voire au ras du bitume à l’aune du Front National et comme toujours, les médiocres ont tendance à surfaire pour exister un peu.

Je n’avais pas trop d’idées ni d’ailleurs d’à priori vis-à-vis de DLR. Je le voyais comme le résultat d’une mésentente entre deux Nicolas. Le Sarkozy et le Dupont Aignan. Désormais je le vois comme un cheval de Troie de l’UMP, une sorte de « ramasse patriotes » à la ramasse de la Droite Populaire, elle-même prostituée au service de cette droite corrompue par les socialistes et qui n’a plus d’idées.

Pour avoir été à l’UMP en tant que Conseiller National, je ne peux pas dire que j’ai été renversé d’admiration par sa démocratie interne et que c’était plutôt un parti qui soignait ses « élites » et les cooptés en interne. Pour l’avoir dit puis hurlé, j’en ai été viré par la patronne  locale de ma ville, de la pire manière.

Nous avons tous vu cette droite à l’œuvre durant les cinq dernières années où elle était au pouvoir. Nous avons vu et compris ses mensonges: le Karcher oublié dans un placard, l’immigration galopante (1 million d’immigrés par le jeu du regroupement familial sans compter les régularisations), le mépris du refus des Français en 2005 de la constitution européenne, transformé sans vaseline en « traité de Lisbonne« , le verrou référendaire supprimé qui garantissait le référendum pour tous prochains entrants dans l’Union européenne, la multiplication des taxes (89 taxes nouvelles en 5 ans), le prétendu référendum d’initiative populaire irréalisable, la création du CFCM, en évitant que dans les statuts de cette association musulmane, il y ait, en toutes lettres, inscrits la liberté de conscience, l’égalité des sexes. Tout cela et bien d’autres choses comme cette situation catastrophique de la France sur tous les plans: économique, politique et sur la scène internationale.

Que dit « Debout la République » ? Rien ou plutôt si: il se couche et cherche à copiner avec cette UMP qui a si souvent trahie la France et les Français en se faisant passer pour des gaullistes. Il se couche à Toulouse par exemple, et probablement dans d’autres villes. La belle affaire.

Le petit poisson DLR s’allie avec l’UMP et pour faire plus gros, avec le MPF. Toulouse va donc être servi en faux-culs de toutes sortes. Quel est l’ennemi à abattre ? Le Maire socialiste de Toulouse Monsieur Cohen ? Même pas. C’est le Front National qui est visé.

Des « patriotes déclarés » vont à la soupe de l’UMP. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Renverser le Maire et se partager les bénéfices. Triste politique à l’heure où l’Union des patriotes devrait être la règle, mieux la norme.

Désormais nous savons que le patriotisme de DLR n’est qu’un cache sexe pour  éviter de montrer à tous les Français que c’est un parti eunuque. Le plus drôle étant, que ce parti eunuque est dirigé par une grande gueule alors que celui du Front National l’est par une femme. Faudrait-il y chercher les véritables raisons de ce refus de la main tendue par Marine Le Pen à travers Florian Philippot ? La peur d’être en face d’une vraie force ? Complexe de macho impuissant ? Mais je m’égare, nous sommes dans le symbole politique, mais tout de même, il faudrait creuser cette piste.

Pour justifier ce refus d’une marche en avant de tous les patriotes, d’une entente à minima pour les prochaines élections, le « petit » Nicolas Calbrix nous ressort les vieilles peurs, les antiennes du passé, et l’inévitable Jean Marie Le Pen. Il le fait comme un vulgaire Parti Socialiste et autres Front de Gauche. Il le fait comme tous les médias bien-pensants aux ordres. C’est tout simplement pitoyable.

Alors que veut la grenouille DLR en s’adressant au Bœuf  Front National ? Qu’il ne soit plus Front National ! Rien que ça ! Qu’il renie à peu près tout. Son passé, ses dirigeants, ses cadres d’hier et ceux d’aujourd’hui. Il fait son roi d’Angleterre et demande à Marine Le Pen de jouer la bourgeoise de Calais. Je doute fort que celle-ci lui remette les clefs du siège du Front National. Le Carré (siège du FN) n’est pas fait pour une girouette !

Mais surtout, il veut que le Front National refuse de rencontrer des Partis politiques européens décrétés « d’extrême droite » par la bien-pensance (UMP, PS, FdG et autres Verts).

Nous avons eu droit pour justifier l’alliance avec l’UMP, à toute la panoplie du discours infect, y compris le rappel des propos imbéciles d’une tête de liste à Rethel.

« Le Front National a réagi de suite aux propos de sa candidate à Rethel. Comment aurait-il pu faire autrement ? » écrit Nicolas Calbrix.

Faire comme beaucoup de partis politiques français aujourd’hui: ne rien faire, laisser couler, attendre et voir !  Il est étonnant que ce « petit jeune » ne souligne pas au contraire la performance. Brice Hortefeux qui fut condamné pour des propos racistes n’a même pas démissionné de son ministère. DLR que je sache, n’a rien dit à ce sujet. J’éviterai de citer, car la liste est trop longue, tous ces politiques de droite comme de gauche, condamnés par la justice pour des faits autrement plus grave. (Corruptions, favoritisme, vols, etc.)

Mais il poursuit le bougre: « Mais l’enjeu n’est pas d’exclure une candidate anonyme déjà oubliée, mais bien de couper définitivement avec la vraie extrême droite du Front National, celle des alliés européens, celle des barrons (sic), celle du Président d’honneur. Voilà le seul acte de courage qui montrera que Marine le Pen est sincère et qu’elle a changé le parti de son père. »

Faut-il pouffer de rire ou pleurer de désespoir ?

Comment ce groupuscule politique peut-il parler de courage alors même qu’il tire sur d’autres patriotes, et dans le dos ?

N’est-ce pas une traîtrise ?

Que pouvons-nous penser de cette attitude, de ce discours, de cet enfumage  pour justifier des alliances avec ceux qui trahissent la France depuis 40 ans à tour de rôle ?

Pourquoi reprocher à Marine Le Pen à la fois son père, et ses voyages afin de rencontrer des femmes et des hommes qui seront probablement élus lors des prochaines élections européennes ?

Imagine-t-il que le Front National siégera seul à Bruxelles ?  Il est bien évident qu’un groupe parlementaire de patriotes, des différentes nations, devra peser de tout son poids national et patriotique en vue de retrouver nos souverainetés. Et cela se prépare en amont !  C’est tout simplement de la bonne logique, du bon sens.

Et DLR dans tout cela ? Fera-t-il une campagne électorale tout seul ? Sinon avec qui ? Aura-t-il même des élus au parlement européen futur ? Avec qui siégeront-ils ?

Nous le savons aujourd’hui: avec les fossoyeurs des nations, avec ceux qui poursuivent une politique d’islamisation de nos pays !

Gérard Brazon  (Puteaux-Libre)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Jeanne Maillotte 30/10/2013 23:09


Ne vous inquiétez pas, Gérard, beaucoup de ceux qui ont voté Sarko contre hollande et son droit de vote des étrangers, ont pu constater que tout avait été initié sous sarko.
Dupont Aignan a montré qu'il est prêt à raccoler tout le monde (les fils de France le jour de leur inauguration).
Donc nous voterons Marine Le Pen.
Les patriotes sont diabolisés. Et bien maintenant nous nous en moquons.

Détruire le système est une nécessité.
Continuez de nous informer Gérard. Nous continuerons à partager.

DURADUPIF 30/10/2013 18:56


La Démocratie française, tout une histoire, des Partis partout comme à gravelotte. Bientôt 65 millions de partis pour se présenter aux élections. Cette démocratie là va tuer, encore une fois, la
Démocratie. Même plus pauvre France.

L'EN SAIGNANT 30/10/2013 16:42


Oui je m'y suis laissé prendre un moment voici fort longtemps mais: PONTIFIER" ne suffit pas .! Et, beaucoup qui l'ont ressenti comme moi ont laissé tomber .... Il n'ira pas loin avec une telle
mentalité mais hélàs, ça divise encore et toujours plus ..... et, pendant ce temps la le front unique islamiste s'aguerrit et fait son trou qui bientôt sera béant ... !

Provinciale 30/10/2013 14:10


@ Gérard Brazon


Est-ce seulement maintenant que vous faites le constat de l'hypocrisie de DLR et de D-A ? Mieux vaut tard que jamais. D-A n'est candidat que pour ramasser les votes de gens de droite qui ne
veulent pas voter FN. C'est aussi simple que ça .....

LA GAULOISE 30/10/2013 12:44


Ce monsieur nous etait presque sympathique .Tant pis pour lui s'il fait comme Beyrou avant lui et qu il vend son ame au diable .

Pivoine 30/10/2013 11:56


En 2007, Nicolas Dupont-Aignant était pourtant plus lucide en ce qui concerne les problèmes d'immigration...


http://www.youtube.com/watch?v=mmvdJ_ZYDa0