Tous fichés à 15 ans : la loi votée dans l'indifférence générale

Publié le 26 Janvier 2012

Tous fichés à 15 ans : la loi votée dans l'indifférence générale

 

 

 

"Pour une identité mieux protégée et une vie simplifiée". Que recouvre l'expression que Claude Guéant associe à la loi sur la protection de l'identité ?

> Par Hélène Pagès Observatrice

Edité par Hélène Decommer   Auteur parrainé par Aude Baron

Toute la population française de plus de 15 ans sera fichée et biométrisée... Pour une identité mieux protégée et une vie simplifiée, a expliqué Claude Guéant : bienvenue chez Big Brother.

 

préfecture police

La préfecture de police de Paris (Sipa)

 

Jeudi a commencé et s'est terminée, à l'Assemblée nationale, la discussion de la proposition de loi relative à la protection de l'identité, visant à instaurer des cartes d'identité à puces. Elle a précédemment été adoptée par le Sénat en première lecture fin mai. Et par l'Assemblée Nationale jeudi. Tranquillement, et dans l'indifférence générale. 11 députés (ONZE) étaient présents. La protection de l'identité taraude le député.

 

De quoi s'agit-il ? Du fichage de toute la population française de plus de 15 ans. Le tout, présenté par notre ministre de l'Intérieur préféré. Prétexte : l'usurpation d'identité. Méthode : la carte d'identité biométrique, et la centralisation des données dans un grand fichier.

 

Pourquoi des cartes d'identité à puces ? Attention, c'est que l'heure est grave. Claude Guéant commence son discours avec des chiffres impressionnants : 200.000 victimes par an, plus que les cambriolages et les vols d'automobiles. Et 80.000 usurpations d'identité annuelles. Bon, on discute parfois des chiffres, admet Claude, mais une chose est sûre : ça coûte cher.

 

Et ça n'est pas tout (qu'on ne les accuse pas de ne penser qu'aux sous) : la fraude est en plus un traumatisme pour la victime (anecdote à l'appui).

Alors, 200.000 cas par an, et ça coûte cher, et les victimes sont traumatisées. Mais que fait le gouvernement ?

 

Eh bien justement, il biométrise la carte d'identité, bonnes gens.

 

Biométrie roissy 

Embarquement par contrôle biométrique à Roissy, 2011 (Sipa)

 

Claude Guéant a donc présenté la "puce régalienne" et la "puce de services dématérialisés" facultative, LA solution au drame de l'usurpation d'identité. Son discours à l'Assemblée fut prononcé en langue de bois administrative ordinaire, avant de virer au slogan publicitaire : "Deux composants", chanta-t-il aux 11 députés qui avaient fait le déplacement, "pour une identité mieux protégée et une vie simplifiée". Il manque une petite musique façon touloulou, comme à la RATP, et le petit logo façon Conseil Général.

 

Il y aura, selon le projet, deux puces dans les cartes d'identité numérique. Deux.

 

La première puce est dite "régalienne", et contiendra les informations suivantes : nom de famille et d'usage, prénoms, sexe, date et lieu de naissance, domicile, taille et couleur des yeux, empreintes digitales (huit doigts) et photographie d'identité. Toutes ces informations seront fichées dans un banque de données centralisée. Comme celles du passeport.

 

Régalienne, ça sonne rassurant. "Il faudra donner les empreintes de huit de ses doigts par la technique des empreintes roulées et non pas posées. Elle est très différente de celle de l’empreinte posée car c’est une technique criminologique. Nous ne sommes plus alors dans une démarche de reconnaissance d’identité, mais dans la logique d’un fichier de recherches criminelles. Il y a eu un glissement. " (Serge Blisko)

 

Le caractère policier et totalitaire de cette mesure est naturellement accablant, puisque (il faut écouter les débats) une simple empreinte permettra de retrouver l'identité d'une personne.

 

Mieux, la possibilité de reconnaissance faciale des individus, en couplant les dispositifs de surveillance vidéo et les infos des données biométriques, se profile à l'horizon.

 

Vidéosurveillance à Saint Nazaire

Caméras de vidéosurveillance à Saint Nazaire

 

Pour la députée SRC Delphine Batho, c'est clair : "Le véritable objectif de ce texte, c'est le fichage biométrique de la totalité de la population à des fins de lutte contre la délinquance". Sandrine Mazetier (députée SRC) partage son point de vue. "Ce texte a clairement un objectif policier. (...) Il semble totalement disproportionné de mettre en place un fichage généralisé de la population française pour lutter contre 15.000 faits d'usurpation d'identité constatés par la police."

 

Mais ça n'est pas tout : dans cette carte d'identité officielle, il y aura aussi une puce "de services", optionnelle, rendant possible l'enregistrement "de données permettant à son titulaire de s'identifier sur les réseaux de communication électroniques et de mettre en œuvre sa signature électronique".

 

Qu'est-ce qu'un dispositif permettant d'effectuer des achats vient faire sur une carte d'identité ? Comment le ministère de l'Intérieur peut-il prêter la main à des dispositifs commerciaux ? Le procédé, au delà de ses applications policières, fait frémir : les citoyens deviennent avant tout des consommateurs, et le Ministère de l'Intérieur se reconnaît une fonction de garantie des transactions commerciales.

 

La cœxistence, dans une seule pièce d'identité, de dispositifs de fichage de la population et de sécurisation des moyens de paiements, ouvre la porte sur un avenir terrifiant : une société totalitaire de consommateurs, fichés, fliqués, recensés, surveillés.

 

Et c’est ce dispositif qui a été voté jeudi, par 11 députés présents, en catimini, dans l’indifférence générale. "Pour une identité mieux protégée et une vie simplifiée".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 28/01/2012 21:49


Tout à fait d'accord avec Francis Claude !

Francis Claude 27/01/2012 06:44


je ne vais pas ici discuté sur le bien ou le mal ce cette carte d'identité, qui toutes critiques positives ou négatives de notre part, ne sera qu'un outil de la modernité, nous avons déja bien
des cartes a puces pour des utilisations quotidiennes de la vie. Non moi ce qui me fait réagir c'est 11 députés présents!!!!!!!!!!!!!!mais quel est ce scandale ces hommes que NOUS avons élus que
nous payons grassement, qui ont en plus des indemnitées pour méme aller pisser, ne soient pas a leur poste alors cette carte ainsi que toutes ses lois que nous critiquons sont adoptées par NOTRE
faute nous qui ne savons pas élire des députés nous defendants et non des députés vennant a l'assemblée juste le minimum pour profité de tous leurs avantages qui constiituent un élèment de plus a
notre apauvrissement!.


si en 2012, des députés FN sont comme je pense élus en grand nombre vous ne verrez plus ces colones vides et les lois votées le serons pour et par le peuple FRANCAIS

Claude Germain V 27/01/2012 00:39


Aucun probleme pour flascher ces maudites puces et les rendre obsolétes .La voyoucratie mondialiste -policiere est en train de se mettre en place insidieusement .A tout virus existe le medicament
et l'inverse egalement ,l'un entrainant l'autre .


Cela evite a tous ces voyoux de politicards d'appliquer la loi de justice ,la vraie ,ce qui en revient a proteger VOLONTAIREMENT TOUTES FORME DE VOYOUCRATIE ,quelle vienne d'en haut ou d'en bas
.Qui se ressemble s'assemble.......et se protege contre la population honnete pour mieux la dominer . 1984 ...cela ne vous dit rien ?