Tu ne diras point : les 10 commandements socialistes...

Publié le 13 Février 2014

valls ps manif hollande

Tu ne diras point que les vertus pédagogiques d’un livre intitulé Tous à poil, distribué aux enfants, t’échappent totalement. Et encore moins que cela te parait suspect. Marisol Touraine t’opposera que c’est de l’hystérisation de débat public, sans intérêt. Car « ce n’est pas par le retour à l’ordre moral que la droite clarifiera ses positions… Nous avons besoin que la droite dise clairement qu’elle est en faveur de l’égalité ». En d’autres termes, ne pas adhérer, c’est déjà pécher.

Tu ne diras point qu’un ministre de l’Intérieur doit s’occuper en priorité des questions de sécurité, protéger les citoyens contre des dangers réels et avérés  et non trouver mille autres problématiques afin d’exister sur tous les fronts. C’est faire bien peu de cas du problème fondamental de la France qu’est le racisme. Si tu ne comprends pas cela, tu n’es pas digne de t’exprimer.

Tu ne diras point que la Manif pour tous est un mouvement populaire et pacifique qui cherche simplement  à exprimer une voix existante et à alerter sur le caractère expérimental dangereux des lois sociétales en cours. Car la réalité est toute autre. C’est une bande d’hystériques obscurantistes et incontrôlables, maquée avec le Front national, qui rappelle les pires heures de la IIIe république.

Tu ne diras point que le Président et son gouvernement doivent incarner une certaine exemplarité, dans leur comportement public comme privé. C’est dangereusement has been. Le Président est un petit bonhomme so normal, dont les turpitudes ne regardent que lui. Après tout, tu n’as jamais trompé personne, toi ? Alors qui es-tu pour donner des leçons ?

Tu ne diras point que tu t’inquiètes d’une dette galopante, du délaissement de la France par les investisseurs étrangers, de la chute de résultats de l’école de la République. Tu es un Cassandre, un catastrophiste, un défaitiste et à ce titre, te laisser t’exprimer est dangereux. Tu risques de saper le moral de tous ceux qui voient à la France un avenir radieux.

Tu ne diras point que les Suisses ont peut-être exprimé un point de vue digne d’intérêt dans leur votation de dimanche dernier. Ils ont fait preuve d’un odieux repli sur eux-mêmes qui ne correspond en rien aux valeurs de notre république ouverte à tous. C’est une décision inquiétante.

Tu ne diras point que tu doutes des capacités du gouvernement à changer de cap aujourd’hui. 1) il ne change pas de cap, il s’inscrit dans la continuité de ce qu’il fait depuis 20 mois avec les succès que l’on sait. 2). Et comme ce qu’il a entrepris jusqu’ici a fait ses preuves, continuer va dans la bonne direction.

Tu ne diras point que tu souhaites décider en privé de la répartition des tâches dans ta famille, de l’éducation que tu veux donner à tes enfants, des valeurs que tu désires leur transmettre. Tu te trompes. C’est le rôle de l’école de sociabiliser les enfants, de leur apprendre à vivre en communauté et de leur transmettre les valeurs de la république. Si tu n’es pas d’accord avec cela, tu es un dangereux ennemi de la république.

Tu ne diras point que tu déplores l’image que donne la France à l’étranger. Que lire à longueur de journaux tout le mal que pensent les autres pays de notre Président te heurte. La France est le gendarme du monde, elle est sur tous les fronts –traque toutes les formes de totalitarisme- et bénéficie d’une excellente image en matière de relations internationales. Celui qui n’a pas vu cela est un aveugle… pardon, un malvoyant.

Tu ne diras point que les hausses d’impôts concernent trop souvent  les familles, que d’autres catégories pourraient être mises à contribution et que tout cela te paraît un peu à sens unique. Tu vois le mal partout et d’ailleurs si tu te sens lésé c’est que tu paies des impôts, donc que tu gagnes de l’argent et cela aussi c’est une offense à tes concitoyens.

Tu boiras le catéchisme socialiste, tu admettras, tu te tairas et tu seras alors citoyen fréquentable… dans la démocratie du « faire France ». C’est clair ?

 *Photo : ABCD de l’égalité. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

aupied 15/02/2014 03:12


bonjour , de tout temps , dans les manisfestation il y a eu des meneurs ,mais quand ça dérangeants certaines personnes au gouvernement c'est passer sous silence , mais quand ( c'est soi-disant le
FN , là on en fait un fromage ) alors que les manifestants du FN sont toujours tranquilles , mais encore une fois il y a toujours des meneurs pour e......s . Malheureusement pour nous ce
gouvernement est tellement en place , qu'il veut la garder , alors il accuse sans arrêt  les autres , en réalité c'est lui le commenditaires de toute ces agressions , c'est pour celà que ces
gens là on étaient arrêter et ensuite relachés et vive MARINE LE PEN 

Marie-claire Muller 14/02/2014 22:35


Valls le chimique est silencieux quand ses complices d'extrême gauche cassent tout et sont des dangers publiques prêts à tuer car ils savent être protégés par l'assoc de coquins valls taubira!!:





Guérilla urbaine de Rennes : encore un bobard de l’oligarchie politico médiatique







14/02/2014
RENNES (Bulletin de réinformation) - Samedi, à l’appel d’organisations de gauche, une manifestation a eu lieu contre la tenue d’un meeting du Rassemblement Bleu Marine, à
Rennes. Entre 600 et 700 militants de gauche ont saccagé tout un quartier de la ville. Valeurs Actuelles a dévoilé un rapport confidentiel des renseignements généraux de Rennes qui met
en lumière les informations que le ministère de l’Intérieur et certains médias ont voulu cacher.


Que s’est‑il passé, samedi dernier à Rennes ? Selon le rapport, un dispositif impressionnant de sécurisation a été mis en place, en raison du risque d’une action de
militants d’extrême gauche, avec plus de 250 policiers et gendarmes. Vers 20h, ces manifestants ont cassé les vitrines de cinq commerces et quatre établissements bancaires, avant
d’attaquer un poste de police, tenter d’y mettre le feu, et d’incendier un véhicule.


En face, les policiers ont dû faire usage d’un canon à eau, de grenades lacrymogènes et du flash‑ball, pour repousser les assaillants. Quatre policiers et un gendarme ont été blessés par des
jets de projectiles. Trois individus, des casseurs, ont été interpellés, dont une garde à vue. Mais tous ont été relâchés, sans aucune suite judiciaire.


On est donc face à un bobard politico‑médiatique, car dans sa communication à la presse, le préfet de Bretagne a passé sous silence les policiers blessés et certains dégâts. La
dépêche AFP a été envoyée dans la soirée en « oubliant », elle aussi, de faire état des victimes policières, alors qu’un journaliste de Ouest‑France, présent sur place et
ayant filmé la soirée, en fait mention. Mais les journaux nationaux ont tous cité en boucle la dépêche de l’AFP, et non l’article de Ouest‑France. Ces exactions violentes des
gauchistes masquées ont bien arrangé les comptes de Manuel Valls.


On constate aussi un deux poids deux mesures scandaleux, car ni les manifestants pacifiques de la Manif pour tous, ni du Jour de colère, qui n’ont pourtant causé ni dégât ni
violence malgré des centaines de milliers de manifestants, n’ont eu le droit au même régime de faveur. A chaque manifestation, plusieurs centaines de personnes ont été mises en garde à vue.
Sans compter les mensonges sur le nombre de manifestants. Pourquoi les casseurs des milices gauchistes bénéficient‑ils d’une totale impunité ?



Publié le 14 février 2014 - Modifié le 14 février 2014        Novopress et  Valeurs actuelles

mika 14/02/2014 10:27


Le discours socialiste...(kiadikoi ?)



https://www.youtube.com/watch?v=mMbki-TbkF4

aupied 14/02/2014 04:12


les 10 commandements de touraine  elle est malade cette femme, taubira lui a déteint dessus , sont raisonnement reviens a dire qu'elle veut avillir les Français comme au temps du moyenne âge
, madame on détourne une rivière , mais on empêche pas les langues de parler , aussi madame avant de parler réflèchissez a la connerie que vous aller dire