Tu préfères l’UMP ou le PS ? Plutôt la France ! par Dominique Jamet

Publié le 15 Mars 2013

Dominique Jamet pour Boulevard Voltaire

Donc, s’il faut en croire un sondage IFOP publié par Paris-Match, 53 % des Français, s’ils avaient aujourd’hui à départager François Hollande et Nicolas Sarkozy au second tour d’une élection présidentielle, préfèreraient l’ancien président de la République et 44 % seulement l’actuel chef de l’État. C’est la première fois que le perdant reprend (virtuellement) l’avantage sur son vainqueur depuis le sondage en vraie grandeur qui avait permis à celui-ci de l’emporter sur celui-là par 51,5 % contre 48,5 % des suffrages exprimés, le 6 mai 2012.

Faut-il une fois encore pointer du doigt la versatilité du corps électoral, ironiser sur les incohérences du suffrage universel, et mettre en cause au bout du compte la démocratie en entonnant le refrain bien connu : « Français, vous avez la mémoire courte ! » ? Ce serait se tromper de cible.

François Hollande, il y a un an, n’a pas dû sa victoire à je ne sais quel élan populaire en faveur du socialisme dont il portait du mieux qu’il pouvait la bannière d’un rose passé. Un grand nombre, peut-être même la majorité de ceux qui se prononcèrent pour lui ne faisaient pas plus crédit à l’homme qu’à son programme et à son parti pour remettre debout un pays que son prédécesseur de droite n’avait pas mieux gouverné que ses devanciers de gauche. Les quelques millions de Français qui ne supportaient plus la personne, les manières, les rodomontades et qui avaient décidé de sanctionner les choix et le bilan de Nicolas Sarkozy, grand frère et défenseur efficace du pouvoir d’achat des riches, firent la décision. Ils n’en pouvaient plus, ils n’en voulaient plus. Les mêmes ou d’autres ont basculé depuis et c’est en toute connaissance de cause qu’ils récusent les capacités ou le caractère de François Hollande, qu’ils constatent ses erreurs et qu’ils prévoient son échec. D’où cette inversion, non de la courbe du chômage, hélas, mais de sa cote de popularité.

Cela signifierait-il pour autant que « les Français » souhaitent le retour de Nicolas Sarkozy, d’un Nicolas Sarkozy qui aurait changé, qui aurait grandi, qui aurait mûri, qui aurait troqué son cheval borgne pour un pur-sang fringant et inventé le fil à couper la crise ? Avant de tirer des conclusions définitives d’une enquête d’opinion biaisée, notons que les sondés étaient pris au piège de la question qui leur était posée et qui les enfermait d’avance dans une alternative cauchemardesque. 3 % seulement des personnes interrogées ont eu l’esprit de répondre que, fut-ce au second, au troisième ou au trente-sixième tour de scrutin, elles ne voulaient ni de l’un ni de l’autre des deux candidats qu’on prétendait leur imposer. Sarkozy ? On a déjà donné. Hollande ? On a déjà compris. Tu préfères l’UMP ou le PS ? Plutôt la France.

Dominique Jamet

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 15/03/2013 17:11


Hollande et Sarkosy ... bonnet blanc et blanc bonnet  ...! le second avec 5 ans de laxisme étant toutefois et peut-être, un peu moins nocif  et salaud ..!. Mais, pour en sortir, il faut
à l'évidence en finir avec l'UMPS et changer radicalement de crémerie ... !

Epicure 15/03/2013 16:44


Je rappelle ici, que Hitler vint au pouvoir avec 42% des voix (alors qu'il n'avair eu que 37% deux mois avant et que grâce à la connerie éternelle de 10% d'autres voix (celles des  Nobles et
Militaires se tirant ainsi une balle dans le pied) il fut nommé Chancelier.


Dands votre calcul actuel: 9% d'indécis plus ou moins débiles font la différence et LA VOIX DU PEUPLE  se réduit à chaque élection à la Décision des Gays et Lesbiennes et quelques crétins
politiques qui n'ont ni intelligence ni conscience mais votent affectivement et par opportunisme éventuellement déçu régulièrement: d'où l'Alternance Sainte...qui remplit d'aise les partageux des
fromages politiques....Que Nous payons de notre travail....


Avez vous deviné que je ne vote plus depuis longtemps?


: d'où le combat pour ces "Franges" qui permettent d'enc...le vrai peuple:50 à 60% partout en soi-disant Démocratie !!!!!!!