Tuerie de Toulouse : c'est la même arme qui a servi contre les militaires

Publié le 19 Mars 2012

Minute par minute, récit autour de la fusillade qui a coûté la vie à trois enfants du lycée Ozar Hatorah de Toulouse

(Le terme "fusillade" largement utilisé par les medias est criticable, car il implique un échange de tirs, une risposte de part et d'autre. La réalité est bien celle d'un massacre, d'une tuerie d'enfants et de personnes sans défense : Note de Nancy Verdier pour Puteaux-Libre)

Des policiers s'affairent devant le collège-lycée Ozar Hatorah, où une fusillade a fait au moins quatre morts.
Des policiers s'affairent devant le collège-lycée Ozar Hatorah, où une fusillade a fait au moins quatre morts.
Des policiers s'affairent devant le collège-lycée Ozar Hatorah, où une fusillade a fait au moins quatre morts. ©AFP - Eric Cabanis.

16h07. La même arme. Selon une source proche de l'enquête, la même arme de calibre 11,43 a été utilisée dans les trois séries de meurtres à Toulouse et Montauban. "C'est la même arme" qui a été utilisée le 11 mars, lors du meurtre d'un militaire à Toulouse, puis quatre jours plus tard de deux autres militaires à Montauban, et enfin lundi lors de la fusillade qui a fait quatre morts contre un collège juif à Toulouse, a indiqué cette source.

15h52. Condamnation de Netanyahu. Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien a condamné "le meurtre odieux de juifs, dont des enfants", après la fusillade du collège-lycée Ozar Hatorah. "En France aujourd'hui, il y a eu un meurtre odieux de Juifs, dont des petits enfants", a-t-il déclaré devant des membre du Likoud. "Il est trop tôt pour savoir précisément quelles sont les circonstances de cet acte meurtrier, mais nous ne pouvons pas écarter la possibilité qu'il a été motivé par un antisémitisme violent et sanglant", a estimé Benjamin Netanyahu, qui s'est dit confiant que le président français et son gouvernement "feront tout pour trouver le meurtrier".

15h49. "Une réponse commune et ferme". François Hollande s'est rendu sur les lieux de la fusillade. Le candidat socialiste à la présidentielle a appelé à "une réponse commune et ferme de toute la République", après la tuerie. "Il faut tout faire pour que les actes antisémites et le racisme amènent une réponse commune et ferme de toute la République", a-t-il déclaré.

15h33. Les élus locaux réagissent. La tuerie du collège-lycée Ozar Hatorah a suscité une vive émotion dans toute la région. Les élus ont tenu à exprimer leur indignation et leur soutien aux familles et proches des victimes.

15h32. Le carnaval annulé. La mairie de Toulouse et le comité d'organisation du carnaval unifié ont décidé de reporter à une date ultérieure le carnaval.

13h20. Une minute de silence demain. Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale, a précisé que la minute de silence, annoncée par Nicolas Sarkozy ce lundi, sera observée mardi "à 11 heures précises" dans tous les établissements scolaires du pays. "Conformément à ce qu'a annoncé le président de la République, le ministre demande aux chefs d'établissement, aux directeurs d'écoles et aux professeurs de faire respecter, demain mardi 20 mars à 11 heures précises, une minute de silence en hommage aux victimes, dans toutes les écoles et les établissements scolaires de France", selon un communiqué.

13h18. Pas de débat pour Marine Le Pen. La candidate du Front National a demandé à France 2 de reporter ses débats prévus dans la soirée avec Eva Joly et Arnaud Montebourg. Elle appelle également à "suspendre le temps politique" par respect pour les victimes de la tuerie devant une école juive de Toulouse. "Suspendre le temps politique aujourd'hui est un signe de compassion et de solidarité. Marine Le Pen propose à France 2 de reporter ainsi l'émission, notamment les débats avec M. Montebourg et Mme Joly", annonce un communiqué du FN. Par ailleurs, François Hollande a renoncé à participer au "Petit Journal" de Canal+.

Le point à 12h30. Quatre personnes ont été tuées et une cinquième gravement blessée dans une fusillade devant le collège-lycée Ozar Hatorah, situé dans le quartier de Jolimont à Toulouse. Les fait se sont déroulés vers 8h15. Un homme a ouvert le feu sur un groupe de personnes, qui attendaient à une station de ramassage scolaire, avant de prendre la fuite à scooter. Un professeur de religion de 30 ans et ses deux enfants (6 et 3 ans), ainsi qu'une fillette de 8 ou 10 ans, ont été tués. Un adolescent, âgé de 17 ans, a été grièvement blessé. Evoquant une "tragédie épouvantable" avec des "similitudes" avec les meurtres des parachutistes à Toulouse et Montauban, la semaine dernière, Nicolas Sarkozy s'est rendu sur les lieux du drame, en compagnie de Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale, Gilles Bernheim, le grand rabbin de France, et Richard Prasquier, le président du Crif.

Le tueur était muni de deux armes, dont une de calibre 11.43, le même que celui utilisé contre les militaires. Selon une source proche de l'enquête, l'homme aurait d'abord utilisé une arme de 9mm à l'extérieur de l'établissement, qui se serait enrayée. A l'intérieur du collège-lycée, il aurait eu recours à une autre arme de calibre 11.43. L'homme a fui sur un puissant scooter, selon des témoins, qui divergent toutefois sur la couleur de l'engin : noir et blanc pour certains, noir selon d'autres. Françoise Souliman, la secrétaire générale de Haute-Garonne, a annoncé qu'un périmètre de sécurité avait été mis en place autour de tous les établissements scolaires juifs de Toulouse.

Par ailleurs, tous les lieux confessionnels de France vont faire l'objet d'une surveillance renforcée. "Des consignes ont été données aux préfets, aux services de police et de gendarmerie de renforcer la surveillance autour de tous les lieux confessionnels en France et particulièrement aux abords des écoles israélites", a indiqué le porte-parole de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Trois enquêtes pour assassinat ont été ouvertes par le parquet antiterrotiste de Paris.

12h05. Un "crime barbare". Le secrétaire général de l'UMP a dénoncé lundi "un crime barbare" après la fusillade devant le collège-lycée Ozar Hatorah de Toulouse. Dans un communiqué, Jean-François Copé "fait part de son horreur et de sa très grande émotion suite à la fusillade qui a fait plusieurs victimes devant une école juive, ce matin à Toulouse". Il "condamne ce crime barbare et présente toutes ses condoléances aux familles des victimes". M. Copé assure par ailleurs "de son soutien toute la communauté juive de Toulouse qui est frappée par ce drame".

11h38. Nicolas Sarkozy est arrivé sur les lieux du drame en compagnie de Luc Chatel, le ministre de l'Education nationale.

11h37. Le parquet antiterroriste de Paris saisi. Trois enquêtes ont été ouvertes pour les meutres de parchutistes de Toulouse et Montauban et la tuerie de colège-lycée Ozar Hatorah.

11h29. L'ambassadeur d'Israël attendu à Toulouse. Yossi Gal doit se rendre ce lundi à Toulouse, pour rencontrer les autorités locales et témoigner de sa solidarité aux familles des victimes. "Il part pour Toulouse afin de rencontrer les chefs de la communauté juive, les autorités françaises et les familles des victimes", a précisé Yaron Gamburg, l'attaché de presse de l'ambassadeur. L'Etat hébreux, de son côté, est "horrifié" et se fie à Paris "pour faire toute la lumière" sur cet événement, avait déclaré, plus tôt, le ministre israélien des Affaires étrangères.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

23bixente23 25/03/2012 23:42


oh, j'oubliais, pour bien conclure mon long post: selon vous, combien y-a-t-il eu d'attentas islamiques dans le monde après ceux du 11/09/2001 ???


.


.


.


.


.


.


.


.


PLUS DE 10'000 !!!!!!!!!   


maintenant, tout est dit... OUVREZ LES YEUX !!

23bixente23 25/03/2012 23:36


bon, "mystère" résolu.


pour nous autres islamo-vigilants, qui avons lu le coran et connaissons bon nombre de haddits, ainsi que les grandes lignes de l'histoire de l'islam, qui observons les "faits divers"
tant nationaux qu'internationaux, bref pour qui surveille le monde islamique, au quotidien comme c'est mon cas, ou moins souvent, ce n'est pas une surprise.


sincèrement, dès que j'ai entendu ce qui s'était passé ("des Juifs abattus devant une école juive"), je me suis dit: "djihad". et voilà, c'était bien ça.


à présent j'écoute, lis et regarde les différents commentaires et "analyses", et je suis affligé. mais bordel, que faut-il aux gens pour qu'ils ouvrent enfin les yeux ?! le souci principal des
politi-tocards est "surtout, ne pas stigmatiser les musulmans".


alors même qu'ils tapaient sur MLP, le FN et tout ce qui est de près ou de loin patriote dans les heures qui ont suivi le "hoax" du tueur
d'extrême-droite. ça ne les dérange pas de stigmatiser toute une part de la population, bien française, en leur imputant des crimes et des intentions imaginaires, mais par contre, regarder
l'islam droit dans ses yeux de serpent, ça, surtout pas !!


je ne dis pas que 100% des musulmans, en France ou ailleurs, sont des terroristes ou des aspirants terroristes, non. mais il est évident, quand on se pose les bonnes questions,
que l'islam n'est pas "une religion comme les autres", encore moins "une religion de paix, d'amour et de tolérance", loin de là !
aux aveugles qui me diraient sincèrement le contraire, je les invite à lire le coran, et à compléter avec la lecture des haddits, si la seule lecture du coran ne
suffit pas à les convaincre. l'islam est par nature total, totalisant, totalitaire. dans le coran, il y a même des instructions
pour se torcher le cul ("les 3 cailloux") ! c'est une doctrine qui englobe et imprègne totalement la vie de ses victimes. la laïcité, la liberté
de croyance (et liberté en général) et de mécréance sont des notions qui n'existent pas en islam. point barre, que ça plaise ou non, c'est la réalité. le djihad (guerre sainte) est une
obligation pour tout bon musulman, tout comme le fait de défendre systématiquement un musulman contre un mécréant, quels que soient les torts du musulman. la oumma (communauté) prime sur tout le
reste, absolumment tout. quant à l'antisémitisme, il est aussi présent en islam que dans le nazisme. les sourates appelant au meurte des Juifs (et des autres non-musulmans, mais surtout des
Juifs) sont légion, et dans les haddits, c'est encore pire !


le problème, à mon avis, en Occident, c'est que les Occidentaux ont été bien trop habitués pendant des décennies, pour ne pas dire des siècles, à vivre la religion, principalement le
christianisme, comme bon leur semblait. bref, aller "à la messe" le dimanche matin fait d'eux des chrétiens, pensent-ils. dans le même temps, leur vie est entièrement contraire à tous les
principes bibliques fondamentaux. perso, je n'appelle pas ça des chrétiens !! voyant cela, ils pensent donc que pour les autres religions c'est pareil, on prend ce qu'on veut et on laisse
le reste. mais laissez-moi vous dire qu'aux yeux de Dieu, il n'en va pas ainsi ! on prend tout et on le vit aussi bien que possible, avec Son  aide,
ou on laisse tout !


il en va de même en islam, et, sur ce point seulement, je suis d'accord avec eux. les religions juive, chrétienne et musulmane sont des fois
"intégrales", qui impliquent qu'on vive complètement sa foi. ainsi Jésus fustigaient les hypocrites qui "ont l'air de", mais en réalité "ne sont pas". je suis d'accord que sur
bien des points, tout livre dit sacré peut être sujet à interprétation. mais "bien des points" ne veut pas dire "tous les points" ! certains versets, certaines sourates, sont claires et
nettes. soit on l'accepte et on pratique, soit on rejette, mais faire ce qu'on veut sous le prétexte d'interpréter, c'est de la fumisterie et de la malhonnêteté spirituelle !


tout ça pour dire que je ne crois pas à la "modération" en religion, en islam moins que dans les autres. si "musulman modéré" il y a, ce sont, à mon sens, des musulmans comme sont les
"chrétiens" dont la vie spirituelle se limite à aller prier le dimanche matin. de tels musulmans, je veux bien qu'il y en ait un certain nombre. mais je doute ouvertement que ce soit là
la majorité. je pense que la majorité est juste "endormie", et prête à péter quand l'heure viendra. une minorité est déjà à l'action, les fameux djihadiste. une minorité ne passera pas à
l'action, ce sont les dits "modérés". mais la majorité est "en voie de", et il ne manque que l'étincelle pour les allumer. cette étincelle s'appelle notamment "salafiste". ce
sont les dits "fondamentalistes", qui prônent un islam total, qui est l'islam tel que voulu par mahomet et sa clique de cinglés.


pour ceux qui me prennent pour un parano ou un extrémiste ou je-ne-sais-quoi encore: ouvrez des livres d'histoire, bon sang !!
étudiez la vie de mahomet et de son gang ! mahomet a toujours été, est et sera toujours "le parfait modèle", l'homme parfait,
l'exemple à suivre pour tout musulman qui en est vraiment un, comme Jésus l'est pour nous chrétiens. or quand Jésus enseigne de tendre l'autre joue, de pardonner à son prochain, de l'aimer comme
soi-même etc etc, mahomet lui enseigne la taqqyâ (= pieux mensonge), l'islamisation par la guerre, les châtiments corporels cruels (lapidation, décapitation, amputation, peines de mort en tout
genre), l'antisémitisme pathologique, l'intolérance, la mysoginie, le racisme, l'esclavage, l'assouvissement des désirs sexuels de l'homme (notamment: femmes esclaves sexuelles, y compris les
enfants !! voir par ex qu'il a épousé aïcha à 6 ans et l'a violée à 9...) etc etc etc. et après, des bobo viennent nous dire que
c'est la même religion, le même dieu, le même enseignement "adapté à une autre culture", ou que c'est du pareil au même ?! de qui se moque-ton ?! quand ce sont des musulmans qui le disent, ça a
un nom: taqqyâ, ou pieux mensonge: il est permis et même vivement recommandé de mentir éhontément quand le but est de
faire progresser l'islam. vous voyez le vice, ou y a que moi qui trouve ça diaboliquement vicieux ?!


le but ultime de l'islam, et la vie de mahomet l'a parfaitement illustré, est la conquête du monde entier, afin que le mond entier soit soumis à
l'islam. si cette conquête a commencé dans le sang et la terreur (renseignez-vous: comment s'est passée l'islamisation des pays qui sont aujourd'hui islamiques, y compris l'arabie
???), elle continue aujourd'hui d'une autre façon: invasion démographique et taqqyâ. et ça marche !! combien y avait-il de
musulmans et de mosquées dans chaque pays occidental dans les années 60, et combien aujourd'hui ? cherchez, vous allez halluciner !!


pour conclure ce long post, qui pourrait l'être bien davantage si je ne me forçais pas à arrêter: l'islam a déclaré la guerre au reste du monde
il y a des siècles. après l'échec de la conquête de l'Occident par les armes, islam-le-sournois a choisi une méthode vicieuse, mais qui fonctionne parfaitement. si encore trop peu
de gens en ont connaissance, beaucoup le pressentent au fond de leur coeur, mais sont trop endoctrinés par la pensée unique bien-pensante bobo "anti-raciste" pour se l'avouer.


car il faut savoir que tout cela n'est possible qu'avec la trahison de nos gouvernants, qui ont pris le parti il y a des années de laisser leurs pays s'islamiser, pour différentes
raisons, notamment électorales et financières (renseignez-vous sur le projet

Epicure 19/03/2012 23:13


Je lis à l'instant que les trois militaires revenaient d'Afghanistan...cela peut bien expliquer une piste islamiste...Attendons donc que la police "puisse" et  "ose alors" arrêter ce
type....????

Epicure 19/03/2012 22:50


Certes, certes....mais trois enfants juifs et leur maître devant une école confessionnelle juive; plus un Antillais et deux Maghrébins, soldats de l'armée française...tués avec la même
arme....Cela parait diffiicilemnt un crime "politique" ou anti-raciste...


Je crains qu'il ne s'agisse à coup sûr que d'un cinglé Schizo-Paranoïaque comme le Breyvik, qui "Passe à l'Acte" ce que des millions rêve et écrivent tous les jours  rêver  de
faire....


Soyons un peu réalistes....

Polux 19/03/2012 21:12


Canal + a déjà orienté l'enquête puisque ce soir au " grand journal " les invités appelés à parler du carnage étaient le président de la LICRA et celui de SOS RACISME. Pour canal+ celà ne fait
donc aucun doute : c'est un crime raciste ! Je trouve qu'ils vont un peu vite en besogne...! Attendons des résultats plus probants de l'enquête policière.

Epicure 19/03/2012 17:20


A n'en pas douter, un Breyvik à la française.


Un expert en tir, même s'il n'avait affaire qu'à des innocents désarmés faciles à approcher....


En Israêl, c'est arrivé dans une écome de Jérusalem mais un enseignant, frais émoulu de Tsahal,  a tiré son arme et abattu l'agresseur qui a interrompu son carnage. D'où l'utilité que des
"gens raisonnables" (?) soient armés partout....Car la Police ne saurait être là avant les faits....


On espère qu'il n'est pas de Droite..... mais s'il est musulman c'est aussi une catastrophe pour tout le monde...

se 19/03/2012 17:16


la peine de mort doit être requise,pas de perte de temps dans les tribunaux ,aussitôt pris ,la mise à mort .