Tuerie de Toulouse : MM. Hessel et Gaillot, vous ne vous posez pas de questions ? Par Mireille Kukawka

Publié le 25 Mars 2012

Riposte Laïque  - Article du nº 243

Certains, avec un cynisme rare, font semblant de s’étonner, prononcent quelques mots de compassion pour faire bonne figure, ou ne s’expriment pas du tout.

Mais comment peut-on s’étonner lorsque depuis des années, on a laissé s’installer des comportements que l’on a qualifiés pudiquement d’incivilités, ou que l’on a essayé d’expliquer par une référence à une cause « sacrée », celle des Palestiniens ?

N’est-ce pas Monsieur Hessel ? Vous sentez-vous un peu responsable de ce qui vient de se passer ? Allez-vous défendre cet assassin qui après avoir exécuté des militaires, a accompli vis-à-vis de jeunes enfants « l’irréparable » ? La mort d’un enfant, Monsieur Hessel est le malheur absolu.

Pourquoi, je m’adresse à vous ?

Je m’adresse à vous, car l’assassin des soldats et des enfants juifs a déclaré qu’il voulait venger les enfants palestiniens ; j’attends de vous une prise de position publique.

Je m’adresse à vous parce que vous portez une lourde responsabilité dans la dégradation de l’image d’Israël et des Juifs ; vous vous servez de votre notoriété pour exciter chez de jeunes esprits fragiles les sentiments les plus primaires ! Vous vous mettez hors la loi lorsque vous appelez et soutenez le boycott des produits d’Israël.

Comment en est-on arrivé là ?

Ce n’est pas la génération spontanée ; c’est le fruit d’une démarche entreprise depuis la fin des années 1980. Je ne suis pas naïve ; je ne pense pas que l’on puisse exonérer le Front National de tout antisémitisme mais force est de constater que la relève a été plus qu’assurée par l’antisémitisme des Islamistes, soutenus, encouragés par des partis de l’ultra gauche, qui n’ayant plus leur fond de commerce habituel ont jeté leur dévolu, sur les nouveaux damnés de la terre( !), diabolisant Israël et les Juifs, solidaires de M.Hessel et de Monseigneur Gaillot.

Est-il normal que dans le pays des Droits de l’homme et du citoyen », il est nécessaire de « protéger » les écoles juives ?

Est-il normal que des Universités où les Islamistes et les bien-pensants de la gauche germanopratine sont pléthoriques ,demandent l’abandon des échanges avec les Universités israéliennes ?

Est-il normal que telle élue des Verts participent activement au boycott des produits israéliens, en violation de la loi, elle qui est censée la représenter et la défendre ?

Est-il normal que lors des festivals de films israéliens, un portique de sécurité soit installé pour prévenir toute attaque ?

Est-il normal qu’un membre éminent du parti socialiste ait parlé « d’aparheid » israélien lors d’un colloque sur l’eau ?

Cette liste non exhaustive traduit bien le climat qui s’est installé en France depuis une vingtaine d’années.Elle correspond à l’arrivée de l’Islam  extrémiste dans notre pays :

1989 : on teste le République avec les premiers voiles ;je ne m’étendrai pas sur la lâche réponse  de Jospin alors ministre de l’Éducation Nationale.

Dans les années qui suivent , on assiste à la 2ème phase, la conquête ou la reconquête des Musulmans de France ;c’est l’essor des voiles, des tenues importées d’ailleurs, des modes de vie et de pensée qui s’opposent à l’intégration des musulmans.

Nous sommes dans la 3ème phase :l’islamisation rampante de la France ; le dernier exemple avec la viande halal ; je rappelle pour mémoire que tout est parti d’un reportage « d’Envoyé Spécial », sur la deux et non de Marine Le Pen.Très vite, certains beaux esprits ont voulu faire un amalgame avec le casher mais qui impose la viande casher dans les établissements scolaires ? Personne ! Ce n’est pas le cas de la viande halal.

Là aussi nous avons assisté à une lente mais inexorable progression .De tout temps, les établissements scolaires ont proposé un plat de substitution lorsqu’il y avait du porc au menu. Puis les islamistes ont demandé la suppression du porc qui était impropre et « contaminait » les autres plats.  des chefs d’établissement, pour avoir la paix ont obtempéré. Puis , ils ont exigé la viande halal et c’est ainsi que la plupart des écoles de la région parisienne l’imposent aux élèves. Je rappelle que l’offre de repas n’est pas une obligation ; dans les écoles elle est réservée aux familles dont les deux parents travaillent ; ce qui n’est pas le cas dans les exemples cités.

Tout ceci a conduit comme je l’ai dit précédemment, à la diabolisation d’Israël et des Juifs.

Ceux qui continuent à jouer aux apprentis sorciers porteront et portent déjà devant l’histoire le triste étendard de l’infamie.

Pour conclure, je vais citer Camus :  « Ne pas nommer les choses,c’est ajouter au malheur du monde. »

Mireille Kukawka

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article