Tueurs au volant : le syndicat 'Alliance' demande à l'état de réagir

Publié le 22 Octobre 2012

Blog Harold Danfair 

AFP 

Un jeune fauchant volontairement un gendarme, un chauffard ivre et drogué provoquant la mort d'un policier national, ou encore un conducteur éméché qui grille dimanche un feu, blesse trois policiers municipaux et entraîne le décès d'une prostituée : les forces de l'ordre ont vécu une dramatique série noire dans les Alpes-Maritimes. "Cette répétition de faits devient très inquiétante !" souligne dimanche le syndicat Alliance police nationale (deuxième syndicat de gardiens de la paix), par la voix de son porte-parole niçois Laurent Laubry.

"Face à la multiplication sans précédent d'actes ultra-violents à l'encontre des forces de police et de gendarmerie, il est nécessaire que l'État réagisse très vite et très fermement", a-t-il ajouté, appelant à l'application des peines-plancher face à de tels actes. Il est 3 h 30 dimanche dans le centre de Nice lorsqu'un véhicule de la police municipale, avec trois agents à bord, se rend sur une affaire de voiture volée. À un croisement, un jeune chauffard au taux d'alcoolémie élevé grille un feu rouge, percute violemment la voiture des policiers qui s'écrase sur une jeune prostituée, tuée sur le coup..


"Trop, c'est trop"

Le propriétaire de la voiture, qui avait pris la fuite avec ses passagers, a été interpellé à son domicile du Var. Les policiers, dont l'un a été plus sérieusement blessé, ont été conduits à l'hôpital. "La police municipale, une fois de plus, a subi un comportement inqualifiable qui mérite les plus lourdes sanctions", a commenté le député et maire UMP de Nice, Christian Estrosi, également attristé pour "cette pauvre fille qui a perdu la vie à cause de ces voyous". "Tout cela intervient après une longue liste dans les Alpes-Maritimes dans des circonstances analogues, toujours par le fait qu'une voiture fonce sur une voiture des forces de sécurité. Je dis trop, c'est trop", a-t-il insisté.

Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d'Alliance au niveau national, a réclamé dimanche un durcissement de la loi sur la conduite en état d'alcoolémie ou sous l'emprise de stupéfiants, après ce drame. Le 22 septembre vers 3 heures, un chauffard sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants, roulant à plus de 100 km/h dans le centre de Cannes, avait provoqué la mort du policier Amaury Marcel, 27 ans, et d'une jeune passagère de 22 ans. L'homme avait tenté en vain de prendre la fuite. Pour cet "homicide involontaire, avec circonstances aggravantes", qui avait suscité un très vif émoi, le chauffard de 27 ans risque dix ans de prison et 150 000 euros d'amende.

"Homicide volontaire"

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux juges d'instruction de Nice étaient encore en train de plancher sur les mises en examen d'une bande de six jeunes, âgés de 16 à 23 ans, diversement impliqués dans le tragique décès du major Daniel Briere, 52 ans, qui enquêtait sur une voiture volée dans l'arrière-pays niçois. Le conducteur de 21 ans, accusé d'avoir volontairement fauché le major Briere au volant de la voiture volée, a été écroué et mis en examen pour "homicide volontaire". Il risque la réclusion criminelle à perpétuité pour cet acte volontaire. Le président François Hollande et le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avaient rencontré samedi à Nice la famille du gendarme.

Ses obsèques auront lieu lundi à Nice en présence de Manuel Valls et du directeur général de la gendarmerie nationale, le général Jacques Mignaux. Le jeune homme avait bénéficié cinq jours avant le drame d'une mise en liberté sous contrôle judiciaire. Un fait jugé "honteux" par Christian Estrosi, critiquant sur un registre plus politique un gouvernement qui "s'entête à défendre une politique qui favorise la non-exécution des peines".

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

LOMBARD 24/10/2012 10:49


bonjour


bien sure je parle et critique nos gouvenements successifs qui depuis 1973 detruisent nos nations europeennes(lire eurabia)et organise la musulmanitation intensive de nos sociétés!! et le peuple
abruti par cette stratégie de sur informations inutiles en a oublié l'essentiel !!NOTRE LIBERTE DE PENSER AVEC NOS VALEUR REPUBLICAINE ET LAIQUE LA TRADITION DE NOS TERROIRS ET DE NOS US ET
COUTUMES. bref ce qui faisait la valeur de notre france..mais pensez a l'article 35 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen....peut etre enfin une réaction.......

banro 23/10/2012 19:44


Bonsoir Lombard,


Vous voulez parler de nos gouvernants, j'espère ?

lombard 23/10/2012 17:38


bonjour


il faudra les juger pour destruction et humiliation de notre nation ....

Banro 22/10/2012 22:08


Bien sûr ce sont des Vladimirs, mais je préfère les appeler Ignace (c'est un joli nom charmant!)


Quant à nos gouvernants, ils ont autre choes à faire que de s'occuper de ces "petits incidents", ils veulent renier la victoite de Charles Martel à Poitiers et dissoudre ce mouvement
pacifique des jeunes identitaires qui n'ont agressé personne, ni détérioré quoique ce soit !

DURADUPIF 22/10/2012 15:30


Mais qui sont donc tous ces "jeunes" hommes ? Des CPF sans aucun doute, sans doute ???!!!...des Vladimir ?