Tunisie: un imam de la renommée mosquée Zitouna appelle à tuer des artistes.

Publié le 17 Juin 2012

Voilà donc ce que nos socialistes et autres rouge-vert fascisants défendent en France. Qu'en pensent nos artistes de gauche, la quasi majorité si l'on veut travailler dans ce secteur? Car, cet islam est paraît-il notre future richesse dans notre société moisie qui sent le rance comme nous l'a dit Aurélie Phillipetti la nouvelle Ministre de la Culture. L'exemple de la Tunisie, seul pays musulman laïc, nous le démontre aujourd'hui après le "printemps arabe" de triste renommé. Est-ce l'avenir de la France ces "docteurs et autres savants de l'islam", ces nuls en tout ayant la tête pleine de Coran à bas voltage! Tout sauf la gauche!

Gérard Brazon

*****

Source Observatoire de l'islamisation

Cheikh Houcine Laâbidi, Imam de l'institution multiséculaire de la mosquée Zitouna et président de sa commission générale a accusé, dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux depuis deux jours, les artistes d’Al Ebdellia -dont les oeuvresont déclenchées les émeutes salafistes-  de mécréance.

Lors d’un prêche à la mosquée Zitouna, le Cheikh a indiqué que «les œuvres exposées par les artistes d’Al Ebdillia constituent une violation à la religion et au symbole de l’Islam et une atteinte à l’honneur du prophèteCette vidéo en date du jeudi 14 juin 2012, contient une incitation explicite au meurtre contre les artistes d’Al Ebdellia. En effet, selon Houcine Laâbidi celui qui offense le sacré doit être exécuté selon la chariaa:  « Celui qui a fait çà est un mécréant selon les textes explicites,  son sang doit être versé et il doit être exécuté», cette dernière phrase a été répétée par le Cheikh à trois reprises et à haute voix.

L'Université-mosquée de la Zitouna n'héberge pas d'obscurs extrémistes déviants et marginaux . Voir la présentation Wikipédia :

"Fondée en l'an 120 de l'hégire (soit l'année 737), cinq ans après la fondation de la mosquée du même nom, la médersa de la Zitouna était un lieu de science où l'on dispensait un enseignement à la fois religieux (fiqh de rite malékite, hadiths etCoran) mais aussi littéraire et scientifique (...) Selon l'historien Hassan Hosni Abdelwaheb, la Zitouna serait le plus ancien établissement d'enseignement du monde arabe puisqu'une médersa y est fondée dès 737. Lire la suite 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article