Ukraine : j’aimerais que l’on m’explique… Par Dominique Jamet

Publié le 15 Avril 2014

J’ai beau suivre de près, dans nos médias et grâce à eux, la suite des événements qui se sont déroulés en Ukraine ces derniers mois, j’avoue avoir parfois du mal à les comprendre et j’aimerais que l’on m’explique.

Par Dominique Jamet Pour Bd Voltaire

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi un soulèvement armé contre un président régulièrement élu (quoi que l’on pense, du reste, de M. Ianoukovitch) est légitime et admirable, et pourquoi un soulèvement armé contre un gouvernement issu de l’insurrection et constitué sous la pression de la rue sans autre forme de procès est suspect et condamnable.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi des hommes surgis du néant, armés et cagoulés, vêtus et équipés de neuf, sont des champions de la liberté dès lors qu’ils se regroupent derrière un drapeau jaune et bleu, et pourquoi des hommes armés et cagoulés, vêtus et équipés de neuf sont de vils provocateurs dès lors qu’ils arborent un drapeau bleu blanc rouge ou des médailles aux rubans orange et noir.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi il est sans importance que certains groupes révolutionnaires se réclament de partis et de héros nazis ou pro-nazis, et pourquoi il est choquant que certains miliciens pro-russes cultivent la nostalgie du bon vieux temps de l’Union soviétique.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi un oligarque gorgé de vols et de rapines a droit de cité s’il soutient la très belle et très corrompue Ioulia Timochenko, et pourquoi un oligarque gorgé de rapines et de vols ne mérite que de voir ses avoirs gelés et d’être arrêté s’il s’aventure à l’étranger au cas où il serait proche du fruste et cupide Ianoukovitch.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi un Ukrainien qui se sent proche, non seulement géographiquement mais affectivement, de la Russie dont ses ancêtres ont partagé le destin pendant quelques siècles est un imbécile, un demeuré, un homme qui n’a rien compris à l’histoire, et pourquoi un Ukrainien qui défend l’indépendance aussi neuve que fragile de son pays est dans le vrai.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi il faudrait écarter toute solution qui passerait par des référendums et des autonomies régionales, et pourquoi il faudrait préférer à cette voie celle de la guerre civile ou de la guerre étrangère.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi les gesticulations politiques, diplomatiques et militaires de l’OTAN sont justifiées, et pourquoi il est scandaleux que la Russie ait massé des troupes russes en territoire russe sans être jusqu’ici passée aux actes.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi, lorsque Vladimir Poutine – chef d’un État mitoyen de l’Ukraine – déclare qu’il n’admettrait pas que les Ukrainiens pro-russes soient maltraités, il commet le crime d’ingérence, et pourquoi, lorsque le vice-président américain Joe Biden annonce sa venue à Kiev pour y assurer le gouvernement local de l’appui des États-Unis, il ne fait que ce qu’il doit faire.

J’aimerais que l’on m’explique pourquoi on essaie de nous faire croire qu’en Ukraine les forces du Bien ont levé le drapeau de la liberté pour combattre l’empire du Mal.

J’aimerais que l’on m’explique… mais je plaisante, car je n’ai besoin d’aucune explication. On a mis en marche, une fois de plus, le rouleau compresseur du bourrage de crâne et les commentaires biaisés de la crise ukrainienne se passent de sous-titres. Ils parlent tout seuls.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article