UMP : Fillon s'en prend aux "origines" de Copé

Publié le 14 Novembre 2012

Le Point
Les propos "ambigus" de l'ex-Premier ministre sont dénoncés par les partisans de son rival 
François Fillon et Jean-François Copé

François Fillon et Jean-François Copé © alain robert / Sipa

Interrogé ce mardi matin sur BFMTV/RMC sur l'hypothèse d'un rassemblement entre "la droite et l'extrême droite", l'ex-Premier ministre François Fillon avait répondu : "jamais". Puis relancé sur les intentions de son rival Jean-François Copé, il avait assuré, avant d'être coupé par une autre question : "Je ne le crois pas, parce que je pense que tout dans ses origines, dans son engagement politique le conduit..."

"Manifeste pour une droite décomplexée"

Dans son récent livre "Manifeste pour une droite décomplexée", Jean-François Copé raconte que son grand-père paternel est arrivé en France en 1926 en provenance de Roumanie pour "fuir l'antisémitisme et le bolchévisme" et que ses grands-parents et son père ont été sauvés en novembre 1943 d'une rafle nazie par une famille de Justes à Aubusson.

Michèle Tabarot, soutien de Jean-François Copé dans la course pour la présidence de l'UMP, dénonce les propos "ambigus" de François Fillon. "Ces propos pour le moins ambigus et alambiqués ne sont pas acceptables", affirme-t-elle dans un communiqué, s'interrogeant sur leur "sens". Et de demander à François Fillon des "explications", car elle ne peut "croire un instant qu'il les ait utilisés à la légère".

"Pas digne d'un responsable politique"

Un autre copéiste, le député UMP du Nord Sébastien Huyghe s'est lui aussi "étonné" que François Fillon ait fait "référence aux origines de Jean-François Copé pour expliquer certains positionnements politiques de ce dernier". "Une telle réflexion n'est pas digne d'un responsable politique, elle est la négation même de ce qui fonde l'engagement politique, c'est-à-dire la défense de l'intérêt général et la promotion de valeurs. M. Fillon semble accréditer l'idée qu'il existerait un certain déterminisme qui priverait l'Homme et donc particulièrement l'homme politique d'une véritable liberté de réflexion et d'action puisqu'il serait prisonnier de 'ses origines' ", ajoute M. Huyghe. 

"Faut-il rappeler à M. Fillon que c'est ce type de logiques qui ont dérapé par le passé en certaines idéologies éloignées de nos principes républicains", poursuit-il, appelant, à cinq jours de l'élection du président de l'UMP par les adhérents du parti, à "conserver une certaine modération dans les propos tenus". 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Epicure 14/11/2012 16:02


J'oubliais:


Raymond Barre, ce Républicain Modéré Centriste en Diable... avait aussi faity Sa Gaffe: les innocents (NON JUIFS) victimes à la rue Copernic...


Il a eu bonne mine celui-là !!!


Qu'en a dit Mme Veil alors????? Je ne me souviens pas qu'elle ait claqué la porte de l'UDF....!!!!!!!!!!!

Epicure 14/11/2012 16:00


Fillon, n'est pas ambigü il est un Bon Français Standard. C'està dire " un poil antisémite bon teint, à l'Ancienne" comme nos bons saucissons du même nom. Que croyiez vous donc chers amis? Que ce
beil anti judaisme bien de chez npus s'était évanoui??? Comment le pourrait il? Ce n'est pas Vatican II, misère, qui peut nettoyer les esprits infectés par 18 siècles de bêtise pagano-catholique
à la Marcion et à l'Evangile de Jean... Le St Paul, grand Cinglé devant l'Eternel, a eu ses lettres de paranoiaque inversées par le Canon (J.P Faye : Paul de Tarse) et utilisées depuis
Irénée (Canon) dans la Propagande antijuive forcenée de l'Eglise qui a aussi voulu, elle,  comme aujourd'hui presque tout le monde, ETRE devant le judaisme, AVANT lui,  et Mieux que les
Juifs  le Verus Israël; et comme  Israël en toute chose...Même Victime...comme les Juifs, ya pas mieux...(Sauf que pour ce qui est des Nobel et de l'excellence  en tout,
ils semblent, statistiquement,  un peu trainer la savate)


Ridicule.


Je ne vote pas et suis Anti-Partis. Je suis pour une "vraie bonne politique de gestion du pays" et donc je crains que les 15% de Français qui "tiennent la route" ne soient jamais nsuffisants pour
faire changer ce Système de tarés...