Un appel à Marine Le Pen: ne m'oublie pas! par Marie Neige Sardin

Publié le 3 Mai 2013

Marine, je t’ouvre mon cœur car je ne suis pas certaine d’être encore en mesure de le faire au 1er mai 2014, tant la vie devient impossible en ma commune du Bourget.

Par Marie Neige Sardin (Libraire Résistante au Bourget)

J’aimerais, sans prétention aucune, rester dans ton souvenir et dans celui de notre peuple, comme une petite clochette porteuse d’espoir certes, mais surtout d’une volonté sans faille de résister à toutes menaces, pour une nation que je chéris au plus profond de mon âme : la France.

Nous nous sommes entrevues quelques minutes, un éclair dans mes ténèbres qui, aujourd’hui encore, guide chacun de mes pas au travers d’une ville marécageuse infestée de crocodiles et de serpents. J’ai mal de me sentir impuissante à enrayer cette évolution qui consiste à chasser une population pour en installer impérialement une autre.

Mon cœur saigne quand des anciens combattants viennent se confier dans mon échoppe et me dire tout ce qu’ils subissent afin de les pousser à mettre en vente leurs pavillons. Dans leur rue, ils sont les deux derniers propriétaires blancs, chrétiens, décorés de la Croix de guerre. Je ne te donne que les exemples les plus soft : excréments dans leurs boîtes aux lettres, jets de pierres, de canettes dans les vitres en pleine nuit, saccage de leurs jardins, tags sur les murs fraîchement repeints….

Leurs yeux sont embués de larmes, ils éprouvent une honte profonde, celle de ne plus avoir vingt ans pour en découdre et résister encore à mes côtés ! Me laisser ici, au milieu de nulle part, comme ils disent, est pour eux un véritable déchirement, car nous savons que malheureusement, nous ne nous reverrons pas. Je demeure aux avant-postes, non par sacrifice, non par renoncement à une vie plus sereine, mais par amour de ce temps d’avant ne demandant qu’à renaître et qui nous va si bien au teint, à nous les filles de la patrie.

J’ai pris le temps d’écouter ton discours depuis la librairie où je suis emprisonnée ; j’ai entendu la lumière de ton cœur et ressenti le besoin de m’asseoir, là, juste à côté de toi, pour quelques instants encore.

Nul ne sait la profonde solitude dans laquelle je me trouve, et toi encore moins ; ceci n’est point de votre faute à tous, puisque je n’en parle jamais.

Pourtant, à l’heure où certains se retrouvent, se regroupent ou se rencontrent, je me souviens de ma vie d’avant : celle d’une femme, d’une mère libre, heureuse, emplie par la vie et son métier. Je suis en deuil de moi-même, comme toutes les victimes qui, un jour, regrettent d’avoir survécu.

Si je tente d’exprimer ce manque, l’on me rétorque « que l’on ne peut pas pleurer tout le temps et qu’il faut aussi savoir rire, déconner, que cela fait du bien… » Je referme alors bien vite ma coquille afin de me protéger de la suite, tant je la connais par cœur. La société ignore juste que le viol collectif, plus tout le reste, a détruit tout un pan de mon âme, de mon être et que le dérisoire, l’insouciance qui vont si bien à une femme, ont déserté ce corps que je traîne désormais comme un boulet.

Point de mari, point d’ami(e)s, point de confident(e)s, plus mon animal de compagnie emporté par leur haine, point de regard compréhensif ou de main tendue, point de caresses, point de bras où s’épancher, point d’écoute, point de tolérance ; juste des coups, des insultes, des menaces, des critiques, des jugements et parfois une nuée de pigeons heureux de me voir parce que j’écrase du pain pour eux… mais pour combien de temps encore ?

Marine, garde ma clochette au creux de tes mains, protège-la, moi, je retourne au combat.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Aaron 03/05/2013 23:46


AMarie plume:


Sauf erreur de ma part Le  Bourget fut longtemps une mairie con muniste; actuellement celaa peut-être changé au profit des socialaids...Bonet blanc, blanc bonnet.

mika 03/05/2013 17:50


POUR INFO


 


Rencontre avec Marine Le Pen…  Après le meeting à Hénin Beaumont du 15 Avril 2012


La remise de mon livre « CELLE QUI DIT NON -
 93350 »


http://www.youtube.com/watch?v=_sMjZ4f1h2o


Quelques
minutes en partage entre deux femmes, deux mères, une citoyenne, une candidate .La
seule parmi les dix candidats à avoir pris du temps au nom de toutes les victimes.


 

lombard 03/05/2013 17:40


bonjour Mme ,J’espère que Marine et Mr Collard vont agir et appuyer votre dossier ,encore du courage ,une solution va tout de même bien finir par être trouvée!!!

mika 03/05/2013 17:29


Bonjour Marie Neige Sardin,


Pensant qu'il est préférable de s'en remettre à dieu qu'à ses saints, je viens de déposer copie de votre lettre sur le blog de Marine le Pen.


Tous les amis lecteurs de ce site seront attentifs au soutien qu'elle pourrait vous manifester et que nous vous souhaitons de tout coeur.


Très chaleureusement


Mika

Bridet 03/05/2013 15:56


Courage Marie Neige ,la roue tourne .Pam.

LA GAULOISE 03/05/2013 15:25


Et que fait le " machin "  qui est a l 'Elysee por cette pauvre femme si courageuse  ?  D e ça aussi , on se souviendra !

marie-plume 03/05/2013 14:23


Allez, Marie-Neige, haut les coeurs! Vous avez accompli une très belle façon de vous en sortir en ayant osé écrire, c'est comme si vous aviez déjà réussi à détricoter ce fil qui vous noue les
entrailles; mais, en même temps, quel dépit en apprenant votre solitude, et celle de vos voisins, âgés, qui ne savent où trouver un peu de réconfort ou d'âme... Mais quel est votre MAIRE?
 De quoi s'occupe-t-il?  Et les Services sociaux de la Mairie? Je ne peux imaginer qu'ils vous laissent seuls, que vous n'ayez pas de recours, un peu de confort moral, j'espère
ardemment que MARINE sera avertie de votre détresse, je souhaite que Maître Collard, Député, qui est invité régulièrement sur RMC prendra à coeur cette souffrance, ce désarroi que vous nous avez
adressés et que vote sort et celui de vos chers voisins, retraités, seront traités comme il se doit, c'est-à-dire assistance urgente en personnes en danger, Marie-Neige, les choses vont bouger,
et le brin de muguet adressé à Marine ne démentira pas son symbole de "porte-bonheur" Je vous serre très fort, reprenez courage et regardez le Ciel, il porte les couleurs de l'Espérance.

Mascara83 03/05/2013 14:05


Marie-Neige,    Votre lettre est très émouvante et a recueilli tte mon attention! tout d'abord par ce courage exceptionnel qu'il y a en vous, à vous battre seule contre une hordre
de sauvages qui n'attend qu'une seule chose, c'est que vous leur laissiez tous vos biens gratis... Après la disparition de votre seul compagnon: votre animal de compagnie, sans que les autorités
ne viennent à votre secours! ce qui doit être noté dans les annales, puisque vos agressions, injures, etc, etc... datent de l'époque de Sarkozy, avec comme Ministre de l'Intérieur: Claude Guéant,
lesquels vous ont laissé seule à vous débrouiller avec cette mouscaille! Courage! Marie-Neige, car il y a un Dieu qui s'appelle : Jésus Christ et non Allah!  j'essaierai de contacter vos
amis du Var pour une éventuelle proposition de repos chez moi!

pouf 03/05/2013 12:35


Non ! Madame, vous n'êtes pas seule ! Vous êtes avec tous les Résistants mais au avant-poste : ce n'est pas la meilleure condition !


On vous remercie et on a besoin de vous pour notre combat alors gardez le moral, on sent les lignes bouger nettement ! Je vous vois comme Israël, un des derniers fortins face à la barbarie qui
veut notre mort (avant que leur nullité amène leur propre mort ! )

henri 03/05/2013 12:04


Une bien belle lettre qui sot des tripes ! 





Une bien belle lettre qui sort des tripes !


I am sorry ...


Et bon courage à Marie-Neige .

henri 03/05/2013 11:59


Une bien belle lettre qui sot des tripes !