Un avocat, Maître Alain Ottan critique les "jury blancs".

Publié le 29 Août 2012

Nous voici devant une réalité judiciaire raciale. Un avocat réclame un jury où serait pris en compte la couleur. Ce qui signifie que lorque un jury sera désigné, ce sera avec des quotas de noirs, d'arabes, d'asiatiques, d'hindous, de sud américains, de nord américains en espérant qu'il restera un peu de place parmi les douze jurés pour les français et singulièrement ceux de souche.

Gérard Brazon

*****

Merci à Jean Pierre Laborde pour le signalement.

Maitre Philippe Bilger

Un avocat veut de la couleur !

C'est une "première" mais cela devait arriver. La cour d'assises du Gard a acquitté le 1er octobre un gendarme ayant mortellement blessé un jeune homme de 17 ans.
 
Me Alain Ottan, conseil des parties civiles, a mis en cause ce verdict en dénonçant "un jury blanc, exclusivement blanc, où les communautés ne sont pas toutes représentées..." Contre l'avis du Conseil de l'Ordre, des poursuites ont été engagées par le procureur général de Montpellier. Trois à six mois d'interdiction professionnelle ont été requis sur le plan disciplinaire à l'encontre de Me Ottan pour ce "manque de délicatesse et de modération" (Le Midi Libre).
Cet avocat, n'ayant jamais connu une pareille mésaventure, assume ses propos, soulignant son "esprit de responsabilité" et soutenant qu'ils s'inscrivaient toujours dans "sa mission de défense".
Etonnant tout de même d'entendre un conseil battre en brèche ainsi une décision de justice. En général, les avocats, en matière criminelle, plaident si souvent l'acquittement qu'une sorte de tradition s'est instaurée. Dans ces déplaisants commentaires d'après procès, il est rare que même le conseil de la partie civile s'en prenne à l'absolution décidée par un jury. On ne sait jamais. Les avocats changent si souvent, si naturellement de registre et de vérité qu'il serait imprudent d'offenser l'avenir.
 
Je ne suis pas persuadé que Me Ottan, en dépit de son courage intellectuel, ait eu raison en donnant ce tour au débat judiciaire. En effet, s'aventurer à déplorer l'absence de jurés de couleur - comme s'il y avait là une manipulation alors que le tirage au sort et les récusations sont maîtres de tout fait perdre à la cour d'assises un caractère qui ne lui avait jamais été dénié.
Ce qu'on est en droit d'exiger d'un jury criminel et des magistrats qui l'assistent ne relève pas de l'origine, de la couleur ou de la religion mais de l'obligation de justice et de l'apparence d'impartialité.
Laisser penser que ces vertus capitales si souvent exprimées pourrait dépendre d'autre chose que de l'intelligence, de la sensibilité et de l'humanité de chacun va nous entraîner sur un terrain qui, au lieu de mettre entre parenthèses les tensions sociales et communautaristes, les exacerbera. Tout acquittement dorénavant, pour peu qu'il ait concerné un accusé et une victime de couleur différente, sera discuté au nom d'une prétendue partialité de "peau".
 
Me Ottan a ouvert une boîte de Pandore. C'est moins une affaire "de délicatesse et de modération" qu'un problème démocratique.
Se plaindre d'un jury exclusivement blanc, c'est ouvrir la voie à des querelles de mauvais aloi. Blanc, noir ou jaune, peu importe. La justice a forcément toutes les couleurs. Il s'agit toujours de chercher au fond de soi le meilleur pour être digne de ce que la citoyenneté vous a confié.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

23bixente23 30/08/2012 02:34


cette ordure d'avocaillon devrait être purement et simplement radié !!


 


tu m'étonnes qu'il veuille de la couleur dans les jurys: il est clair qu'un jury musulman ne va pas condamner des coreligionnaires, ce qui arrange bien les affaires de cet avocat pourri ! déjà
que le peuple voit bien qu'il n'y a plus de justice, que les auteurs ne sont pas inquiétés mais qu'un citoyen honnête qui se défend ou qui commet une infraction mineure est emmerdé jusqu'à l'os,
on imagine le résultat d'une telle mesure...!!


 


le métier d'avocat implique de mentir et de remuer ciel et terre pour faire acquitter des ordures, car "tout le monde a droit à une défense". mais là, c'est le système judiciaire et le pays qui
est mis en danger par ses revendications ! cet avocat est une ordure et un criminel. ce ne serait que justice qu'il subisse les "oeuvres" de ses clients, on verra s'il souhaite toujours des jurys
de couleur...!

Louvois 29/08/2012 16:59


Pour être juré, il faut (entre autre) être français et avoir un casier judiciaire vierge.


Ce sont deux conditions difficiles (surtout la dernière) à atteindre chez certaines minorités...