Un beau succès pour ce Jour de Colère par Caroline Alamachère.

Publié le 27 Janvier 2014

Photo3460

C’est sous une pluie battante que 160 000 Français, selon les organisateurs, des Savoyards, des Bretons, des Basques, des Corses, des Provençaux, etc, ont défilé avec courage et motivation, afin de réclamer le départ de celui qui ne fait rien pour réduire le chômage, qui ne fait rien pour empêcher les délocalisations et autres licenciements, de celui dont le quinquennat est en train de fermer dangereusement la porte de la liberté d’expression, et partant, de toutes nos libertés.

Ce Jour de Colère était attendu depuis de nombreuses semaines, et au dernier moment la préfecture a décidé d’en modifier le circuit prévu de longue date, afin de faire défiler les manifestants le plus loin possible de l’Elysée. Qu’à cela ne tienne, nombre de Français étaient là et bien là, toutes banderoles et humour dehors, décomplexés, détrempés et joyeusement vindicatifs.

Malgré un plan indiquant précisément les différents départs par thèmes selon les priorités de chacun, la foule s’est rapidement mélangée au point qu’on ne savait plus à côté de qui on défilait, mais peu importe puisque nous étions tous d’accord sur une même finalité : l’expulsion d’Hollande.

J’ai dû croiser en tout et pour tout trois ananas et un unique voile léopard en lieu et place de la marée islamiste attendue, après avoir arpenté la majeure partie de la manifestation. Il y avait peut-être deux ou trois centaines de représentants des cités, des « djeuns », disséminés parmi une foule gauloisement indisciplinée, très disparate, et volontiers partageuse de son bitume et de ses colères.

Outre les récriminations appuyées envers François Hollande, les médias aux ordres n’ont pas été épargnés par les critiques, de même que la franc-maçonnerie accusée par certains de mettre en péril nos valeurs.

A en croire les délires de Caroline Fourest, la manif était supposée regrouper une bande d’homophobes hystériques, des fascistes islamophobes et antisémites. Oui, tout ça en même temps. Heureusement que ses fantasmes ne la tuent pas plus que le ridicule, sinon la malheureuse aurait été foudroyée sur le champ !

« Dictature socialiste ! » était certainement le slogan qui résumait le mieux le thème et le prétexte de cette piquante journée, mais j’ai également entendu des slogans amusants et incongrus tels que « Pikachu collabo ! » ou encore « François, rejoins-la, Valérie est partie ! ». Les Hommen, qui défilaient le torse nu, mouillé et frissonnant de froid, s’étaient encordés à un scooter conduit par un garçon casqué en costume qui nous rappelait vaguement le « niqueur » fou de l’Elysée, et criaient « Hollande, est-ce que ta mère s’appelle Robert ? ». Une question pour le moins pertinente… Un peu plus loin, en passant devant la statue de Jeanne d’Arc, des suppliques ont fusé : « Jeanne d’Arc avec nous ! ».

La talentueuse Gabrielle Cluzel se trouvait parmi la foule, de même qu’Emmanuel Verdin défilant avec sa banderole dénonçant les responsabilités de Jack Lang et Pierre Moscovici dans la mort de sa petite fille Laureen.

Outre la toute jeune association Reconquête qui brandissait fièrement ses banderoles en manifestant son refus de voir l’islamisation et la charia s’implanter sur notre sol, la nouvelle télévision alternative TV Libertés était aussi présente pour interviewer quelques manifestants.

Cette après-midi s’est faite dans le prolongement de la Manif Pour Tous, élargissant la colère à toutes les couches sociales de la population et non plus à la seule France bien élevée, et il va bien falloir qu’Hollande entende ce grondement magmatique dans lequel, s’il persiste à l’ignorer, il pourrait bien finir englouti…

   

 Image de prévisualisation YouTube

Caroline Alamachère

Photo3348

Photo3349

Photo3343

Emmanuel Verdin (à droite) qui a porté plainte contre J. Lang pour la mort de sa fille

Emmanuel Verdin (à droite) qui a porté plainte contre J. Lang pour la mort de sa fille

La jeune équipe de TV-Libertés

La jeune équipe de TV-Libertés

 

Affiche associant les 3 visages de la haine. Nous l'avons grattée pour qu'il ne reste plus qu'un visage...

Affiche associant les 3 visages de la haine. Nous l’avons grattée pour qu’il ne reste plus qu’un visage…

Photo3359

Photo3360

Photo3361

Photo3364

"La France part en couilles..."

« La France part en couilles… »

Photo3387

Photo3381

Photo3388

 

 

Reconquete9

Reconquete3

Photo3393

  Photo3416

 

Photo3426

Photo3402

Photo3403

 Photo3418

Photo3428

Photo3415

Photo3432

 Photo3441

 

Photo3446

 

Photo3455

 

Photo3464

Photo3463

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Du côté des médias

Commenter cet article

Buchalter 27/01/2014 20:35


Suis étonné que Caroline Alamachère et les autres n'aient pas entendu les cris et clameurs antisémites.


Les organisateurs auraient-ils l'ouï selective ?


Louis

Provinciale 27/01/2014 17:33


Il est bien dommage que le cortège ait eu la possiblité de crier : "Juif, la France n'est pas à toi ....". Où étaient les organisateurs ?


http://www.youtube.com/watch?v=FdTkvAfOaMA#action=share


Sur des photos de la place Vauban et du cortège, j'ai vu un drapeau palestinien. Les gens présents autour ont-ils laissé faire ?


L'affaire privée qui ne l'est pas (suivez mon regard !) m'avait donné des envies d'aller brailler avec la foule. Après avoir visionné les vidéo et vu les photos, je n'ai aucun regret d'être
rester chez moi.

mika 27/01/2014 14:31


Manifestation 26/01/2014 Bastille - Jour de Colère


 


https://www.youtube.com/watch?v=dUJpVX6-LWE