Un curé italien dhimmisé reprend le vocabulaire des "frères musulmans"!

Publié le 30 Décembre 2012

"Par leur habillement succinct", les femmes "provoquent les instincts", a écrit dans un tract un curé italien à l'entrée de son église. Mais face au scandale, il a présenté ses excuses ce jeudi et se met "au repos". 

 

L'Express.fr

"Peut-être le cherchons-nous?" Par ces mots, un curé italien, Don Piero Corsi, a conclu un étrange tract assimilant la féminité des Italiennes à la provocation au viol, placardé le jour de Noël sur la porte de l'église du petit village de San Terenzo en Italie. 

Mais les vives réactions, après ce manifeste appelant les femmes à réfléchir sur leurs tenues vestimentaires "succinctes" pouvant provoquer les criminels, ont finalement poussé le curé à présenter ses excuses ce jeudi, avant de décider d'un "repos" hors de sa paroisse. 


"Les femmes s'éloignent de la vie vertueuse"Affichés seulement dans son village de 1200 habitants sur la côté ligure, au nord-ouest de l'Italie, ses écrits ont pourtant suscité un tollé dans sa paroisse et dans toute l'Italie, où 118 femmes ont été assassinées en 2012, selon la presse, un bilan particulièrement lourd. (Quels sont les coupables? Est-ce donc les femmes qui sont responsables de la libido de tarés? ndlr Gérard Brazon)

"Les femmes, qui provoquent par leur habillement succinct, qui s'éloignent de la vie vertueuse et de la famille, provoquent les instincts et doivent se livrer à un sain examen de conscience, en se demandant: peut-être le cherchons-nous?", pouvait-on lire sur son affiche. (Cela rejoint les prêches des islamistes sur la télévision d'Al Jazeera. Voici donc la preuve que l'islamisation des esprits est largement entamé et a commencé par les représentants des églises. Voir la scuplture se situant dans l'Eglise Sainte Merri à Paris où le minaret est largement plus haut que la croix de l'église elle même! ndlr Gérard Brazon)

L'évêque de La Spezia, Mgr Luigi Ernesto Palletti, lui a ordonné de retirer ce brûlot, y trouvant "des motivations inacceptables qui vont à l'encontre du sentiment commun ressenti par l'Église" sur ces questions. Le curé a confirmé s'être vu conseiller par son évêque, qu'il a rencontré mercredi soir, de "prendre une période de repos et de réflexion". 

Une rumeur de démission a cependant vite été démentie par le principal intéressé, à la chaîne de télévision du diocèse: le curé Don Piero a nié avoir envoyé un mail à la presse où il aurait décidé de renoncer à son ministère paroissial "après une nuit d'insomnie" à la suite de son "imprudente provocation". L'évêché a lui aussi démenti que le curé ait fait part de son intention de démissionner. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

DURADUPIF 30/12/2012 16:28


Quand va t'on laisser l'égale de l'homme tranquille ? La femme, la femme, la femme toujours la femme à l'index du pédophile du bled mise en exergue et à toutes les sauces des péchés originaux.
C'est bien la seule et unique preuve que TOUTES LES RELIGIONS sont masculines. Les femmes trop occupées à la corvée de bois et à la marternité n'ont jamais eu loisir d'en créer une. Elles ne
pourront plus retrousser les manches et les jupes sans qu'il leur doit reprocher de rendre les sales cons en rut. Gare au gorille. Vivement le retour de l'inquisition comme cela on saura, enfin,
l'origine des épidemies de peste et de choléra

mika 30/12/2012 16:15


Le prêtre italien en question en remet une louche...


http://www.youtube.com/watch?v=pmIRR0H__vI

henri 30/12/2012 15:56


Explictions :


Avait'il fumé de l' encens ?


Avait'il fumé  un mégot qui trainait ?


Avait'il reçu la visite de l'imam local ?


Peut-être est'il sim^plement un  refoulé ?


Dieu seul le sait .