Un degré supplémentaire dans la pression contre les libertés et la République.

Publié le 21 Mai 2010

A Montreuil, les partisans du voile intégral ont montré leur vrai visage : le fascisme !

 

Hier soir, les disciples de la religion d’amour, de tolérance et de paix (RATP) ont montré leur vrai visage. Les médias aussi. Imaginez qu’un commando d’intégristes catholiques ait agressé physiquement une réunion publique du Planning Familial. Auriez-vous comme titres de toutes les dépêches, AFP en tête : "Insultes et coups lors d’un débat sur le droit à l’IVG", titre malhonnête, qui renverrait dos-à-dos agresseurs et agressés. C’est pourtant ce qui se passe dans la plupart des médias, depuis hier soir. Ils renvoient dos-à-dos les organisateurs, Ni Putes Ni Soumises, et les agresseurs, se réclamant de Cheikh Yassine, l’ancien chef du Hamas, commanditaire des attentats suicides en Israël.

Si une telle agression était venue d’intégristes catholiques, on n’entendrait sur nos radios que les Aounit, Sopo, Besancenot ou Mamère, et nous aurions droit à des manifestations sur le thème : "Le fascisme ne passera pas !" Là, grand silence radio ! Nos antifascistes ferment les yeux devant le fascisme islamiste, tandis que nos médias bien-pensants noient le poisson. Heureusement, les citoyens sont bien plus lucides. Voilà ce qu’en dit, sur un forum du Figaro, une lectrice, Caroline Alamachere.

Présente à ce « débat » qui n’a finalement jamais eu lieu, je suis confortée dans mon désir de défendre haut et fort la Laïcité. Cette soirée n’a été qu’insultes, injures, menaces, propos haineux, intolérance, irrespect, prise de pouvoir par la force, fanatisme, prêche prosélyte, antisémitisme, anti catholicisme, anti français, anti femmes, anti laïcité, anti républicain, anti démocratique... Le tout ne venant que d’un seul camp bien sûr. Et pour finir grosse baston l’écume aux lèvres... Un vrai festival ! Ces barbus sont des fanatiques dangereux, ce n’est pas un scoop mais pour les avoir vus à l’œuvre hier, c’est une confirmation amère et les lendemains avec ces individus nous promettent de la noirceur pour ne pas dire pire. J’aurais eu Hitler en face de moi hier soir, j’aurais trouvé que c’était un petit rigolo à côté de ces types. Ces gens n’hésiteront pas à faire couler notre sang si nous leur cédons une once de terrain. Plus que jamais il faut les arrêter pendant qu’il en est encore temps. Ils sont un danger pour notre pays, pour nos valeurs, pour notre démocratie et plus prosaïquement pour nos vies qui ne représentent rien à leurs yeux. Pour ceux qui disent qu’ils sont minoritaires et donc négligeables, c’est probablement qu’ils ne vivent pas dans mon département (le 9-3), ici ils sont nombreux. Il y a 10 ans quand je suis arrivée dans ma ville il n’y en avait pas, aujourd’hui, si je fais seulement 100m, il me faut les deux mains pour les compter. Pour info, était présente à ce "débat" Mme Loubna Ahmad Al-Hussein, qui a témoigné des violences qui lui ont été faites lorsqu’elle a osé porter un pantalon au Soudan, en l’occurrence 40 coups de fouet. Et ironie du sort, elle a pu quitter son pays incognito en se planquant... sous une burqa, personne n’ayant pu certifier de l’identité de la personne qui la portait !! Si certains bobos veulent importer ici ce genre de folklore, c’est qu’ils sont véritablement inconscients."

Cyrano de Riposte Laïque

Même état d’esprit de la part d’Annie Sugier qui a assisté elle aussi à cette réunion. Elle conclut de cette manière son article

 

Il est urgent qu’il y ait une loi très claire qui bannisse totalement les obscurantismes et protège les femmes", a réagi la présidente de Ni Putes Ni Soumises, Sihem Habchi. "Je pense que ceux qui avaient un doute avant le débat de ce soir ont compris, en sortant, la nécessité d’une loi qui dise stop à ceux qui instrumentalisent la religion musulmane et réduisent les femmes au silence", a-t-elle ajouté. Après avoir relevé que "le débat a dérapé, le député Manuel Valls (PS), partisan d’une loi d’interdiction générale du voile intégral, a déclaré qu’il sortait de la réunion "avec une conviction redoublée pour une loi à cause de ces comportements". "Je sens qu’on éprouve dans cette affaire la République et ses représentants et moi je ne me laisserai pas faire", a-t-il-il ajouté.

Drôle de soirée. J’ai lu de la tristesse dans le regard des deux députés. Le fait est que nous vivons une forme de guerre de religion. Et que toutes les nuances que les uns et les autres, - eux-mêmes d’ailleurs - avec sincérité ou hypocrisie essayent d’introduire, ne sont pas entendues par ceux qui ont intérêt à vouloir en découdre avec une République qu’ils pensent faible. Burka ou voile, espace public ou services publics, .., écrit ou non dans le coran, arrêtons de nous torturer les méninges et de faire des contorsions verbales pour tenir compte de ce que les ennemis des valeurs de la République disent ou pensent.

Nous avons aujourd’hui la preuve par l’absurde que la laïcité est toujours d’actualité et que tout cela nous aurait été épargné si dès le début la crise, République s’était souvenu des termes de sa constitution.

 Il nous faut cette loi sur la burka mais aussi une loi générale contre les signes religieux ostensibles dans l’espace public car les religions sont source de division et bien rarement d’amour et d’égalité.

Annie Sugier (Lire l'ensemble de l'article ICI)

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

claude 21/05/2010 22:31



Que faudra-t'il à nos indécrottables bobos germanopratins pour qu'enfin il finissent par ouvrir les yeux. J'ai malheureusement l'impression qu'il sera bien tard pour eux mais là, ça ne sera que
bonne justice rétributrice mais aussi pour nous conscients du danger qui nous guette et vers lequel ils nous entraînent les yeux grand fermés...   



Philippe 21/05/2010 20:19



Même Aix Les Bains, petite ville thermale savoyarde flanquée sur les bords du lac du Bourget, connait un début d'invasion de barbus.


Une fois que le quota  critique sera atteint, nous nous attendons à ce qu'ils réclament la construction d'une mosquée. C'est d'autant plus grave que la Ville est dirigée par un Député Maire
UMP dont l'islamophilie n'est plus à démontrer.