Un député égyptien islamiste appelle à autoriser le mariage des fillettes de 9 ans.

Publié le 10 Octobre 2012

Le Caire : Il s’appelle Yasser Berhami, prédicateur islamiste et membre de l’assemblée constituante égyptienne.

La religion islamique n’a pas à arrêter un age précis pour le mariage des filles si elles sont  capables de supporter les rapports sexuelles en découlant».  Ainsi justifia ce prédicateur islamiste égyptien et député à la constituante, son appel à autoriser légalement le mariage des fillettes de 9 ou 10 ans

«Tant que le mariage ne la détourne pas de sa scolarité et si elle peut supporter des relations sexuelles, une fille de 9 – 10 ans peut se marier, cela immuniserait la société des méfaits de l’adultère» a-t-il entonné.  Berhami ajouta que «la pensée libérale en occident autorise les rapports sexuels aux adolescentes de 14 ans hors mariage, comment voulez vous l’interdire à des fillettes dans le cadre ‘Halal‘ du mariage» s’est il exclamé, lors d’une émission de la télé égyptienne.

On remarquera la marque sur le front qui est celle de ceux qui passent leur temps le cul en l'air et le front sur le tapis. Elle est la marque d'une grande connaissance de la poussière et signale les savants sur les insectes rampants. La sienne est large, l'usure de la peau forte et donc, nous avons à faire à un grand savant islamiste qui n'a rien compris à la vie, à l'amour, aux femmes, aux libertés bref , à l'humanité. Et c'est bien normal au fond, lorsque l'on place son cul plus haut que sa tête en permanence.

Gérard Brazon 

Photo : Sheikh Yassir Berhami : " le coran autorise la pédophilie." CORAN - Sourate At Talaq (le divorce) 65, verset 4 : « Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. DE MEME POUR CELLES QUI N'ONT PAS ENCORE DE REGLES. » Cela signifie clairement qu'il est NORMAL en Islam et AUTORISE PAR le CORAN qu'une petite fille ait été mariée, ait eu des rapports sexuels avant d'être répudiée AVANT MEME D'AVOIR EU SES 1ères REGLES !!! Extrait du tafsir de Tabari, verset 4 de la sourate 65 : وهو أنه جل ثناؤه قال : { واللائي يئسن من المحيض من نسائكم إن ارتبتم } واليائسة من المحيض هي التي لا ترجو محيضا للكبر , ومحال أن يقال : و اللائي يئسن , ثم يقال : ارتبتم بيأسهن , لأن اليأس : هو انقطاع الرجاء والمرتاب بيأسها مرجو لها , وغير جائز ارتفاع الرجاء ووجوده في وقت واحد , فإذا كان الصواب من القول في ذلك ما قلنا , تبين أن تأويل الآية : واللائي يئسن من المحيض من نسائكم إن ارتبتم بالحكم فيهن , وفي عددهن , فلم تدروا ما هن , فإن حكم عددهن إذا طلقن , وهن ممن دخل بهن أزواجهن , فعدتهن ثلاثة أشهر ((((((({ واللائي لم يحضن } يقول : وكذلك عدد اللائي لم يحضن من الجواري لصغر إذا طلقهن أزواجهن بعد الدخول . Traduction de ce qui est entre parenthèses : « De même pour celles qui n’ont pas de règles » : ainsi que celles qui n’ont pas eu de règles parmi les soubrettes (il faut savoir que djarya signifie aussi, fille qui n’est pas avancée en age) à cause de leur jeune âge, si leur époux les répudient après avoir eu des rapports avec elles, leur délai d’attente est de trois mois. Interprétation du Jalalain du même verset : واللائي" بهمزة وياء وبلا ياء في الموضعين "يئسن من المحيض" بمعنى الحيض "من نسائكم إن ارتبتم" شككتم في عدتهن "فعدتهن ثلاثة أشهر(((( واللائي لم يحضن" لصغرهن فعدتهن ثلاثة أشهر))))) والمسألتان في غير المتوفى عنهن أزواجهن أما هن فعدتهن ما في آية "يتربصن بأنفسهن أربعة أشهر وعشرا" "وأولات الأحمال أجلهن" انقضاء عدتهن مطلقات أو متوفى عنهن أزواجهن "أن يضعن حملهن ومن يتق الله يجعل له من أمره يسرا" في الدنيا والآخرة - Tsafir du verset 4 par Al-jalalayn « et [aussi] à celles qui n'ont pas encore menstrué, en raison de leur jeune âge. » - Asbab al nuzul du verset 4 par Al-Wahidi « Celles qui sont trop jeunes de telle sorte qu'elles n'ont pas encore eu leurs 1ères règles ». Sahih Boukhari ET Mouslim : Aïcha a dit : « J'avais six ans lorsque le Prophète m'épousa et neuf ans lorsqu'il eut effectivement des relations conjugales avec moi. » حدثنا أبو كريب محمد بن العلاء حدثنا أبو أسامة ح و حدثنا أبو بكر بن أبي شيبة قال وجدت في كتابي عن أبي أسامة عن هشام عن أبيه عن عائشة قالت تزوجني رسول الله صلى الله عليه وسلم لست سنين وبنى بي وأنا بنت تسع سنين قالت فقدمنا المدينة فوعكت شهرا فوفى شعري جميمة فأتتني أم رومان وأنا على أرجوحة ومعي صواحبي فصرخت بي فأتيتها وما أدري ما تريد بي فأخذت بيدي فأوقفتني على الباب فقلت هه هه حتى ذهب نفسي فأدخلتني بيتا فإذا نسوة من الأنصار فقلن على الخير والبركة وعلى خير طائر فأسلمتني إليهن فغسلن رأسي وأصلحنني فلم يرعني إلا ورسول الله صلى الله عليه وسلم ضحى فأسلمنني إليه http://hadith.al-islam.com/bayan/display.asp?Lang=frn&ID=806 la mufa’khathat veut dire "Placer entre les cuisses". Donc, Mahomet en avait l'habitude de cette pratique durant les 3 années où il a cohabité avec Aïcha sans la déflorer. C'est d'ailleurs le Comité permanent pour la recherche scientifique qui le dit: " A la question, « Quel est l'avis des savants [sur le mufa’khathat] puisqu’il est bien connu que le Prophète, la paix et la prière d'Allah soient sur lui, a également pratiqué le « placer entre les cuisses » sur Aicha, la mère des croyants, qu'Allah soit satisfait d’elle », le Comité a effectué des recherches approfondies et a émis cette fatwa : " Après avoir soigneusement étudié la question, le comité a donné la réponse suivante: "En ce qui concerne le prophète, la paix et la prière d'Allah soient sur lui, plaçant son membre entre les cuisses de sa fiancée Aicha. Elle avait six ans et il ne pouvait pas avoir de rapports sexuels avec elle à cause de son jeune âge. C'est pourquoi le Prophète [la paix et la prière d'Allah soient sur lui] plaçait son membre (pénis) entre ses cuisses et l’y frottait doucement, l'apôtre d'Allah avait le contrôle de ses membres [d’ homme] comme aucun autre croyant ... » .

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

jp 10/10/2012 13:06


donner le le non de pseudo (SAVANT) est une insulte envers l' humanité

Dorothée 10/10/2012 09:30


Concernant le tourisme, une croix dessus sur l'ensemble de ces pays, pas l'ombre d'un euro de ma part !

Danielle 10/10/2012 09:00


On se plait à penser que le cal au front de cet abruti est la partie visible de ce qui reste de son cerveau : un bloc de corne desséché par des années de délires islamiques! Pauvres fillettes que
je n'ose imaginer subissant les assauts de tels déments criminels!