Un éditeur libanais se félicite de la réussite de son « Opération Ramadan » dans 1000 magasins partout en France.

Publié le 29 Juillet 2014

Les appels aux meurtres ont droit de cités dans les grands magasins de la distribution halal.

Le rayon livres du centre commercial de Sartrouville, dans les Yvelines.

 

Par Figaro.fr

 

Des incitations au djihad ou à la punition des «hérétiques» dans un hypermarché, à deux pas des cahiers de vacances…

 

De quoi choquer plus d'un client. L'objectif de «l'Opération Ramadan» était de «montrer que les livres islamiques peuvent être vendus partout». C'est réussi.

 

Au Carrefour de Sartrouville (Yvelines), comme dans quelque 1000 autres grandes surfaces en France, l'opération commerciale de la maison d'édition libanaise Albouraq a été «un grand succès», se félicite Mansour Mansour, son directeur. Entre fournitures scolaires et livres de cuisine, une gondole en carton présente ses best-sellers: des corans, des biographies des prophètes, mais aussi des ouvrages «polémiques», selon l'expression même du patron d'Albouraq.

 


Dans La Voie du musulman, éditée en avril 2014, on peut ainsi lire que l'auteur, le cheikh algérien Abu Bakr al-Jazairi, «laisse transpirer ici des solutions conformes aux exigences du monde moderne».

 

Par exemple que «les musulmans doivent installer toutes sortes d'usines d'armement pour fabriquer tout genre d'armes en usage dans le monde ou toute invention nouvelle, même au détriment du bien-être de la nation».

 

Ou encore que «l'hérétique» est «passible de la peine de mort». Deux pétitions, signées par plus de 18.000 personnes, ont demandé, en vain, au groupe de distribution le «retrait de toute publication incitant à la violence religieuse».

 

Au numéro vert antidjihad, mis en place en avril par Bernard Cazeneuve pour prévenir le départ de jeunes vers des pays comme la Syrie, on raconte avoir déjà reçu plusieurs appels à ce sujet.

 

Le ministère de l'Intérieur dit «s'occuper» de cette littérature qu'il qualifie de «salafiste classique».

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

lombard 31/07/2014 10:38


bonjour


on a interdit mein kampf et on ose autoriser les appels aux meutres direct de son voisin ou d'un passant pour aller, beni du dieu au paradis des bourreaux. scandaleux.        
                                                       
                              peuple de france il y a déja un meurtre ou assasinat au couteau pratiquement tous les deux
jours sur le sol français (avec pour excuse souvent le déséquilibre mental ou la folie ) QUE COMPTEZ VOUS FAIRE ??

aupied 30/07/2014 14:33


Mais pourquoi laisser faire se genre de littérature , en FRANCE , nous n'avons pas besoin de ça , si ce type veut faire la promo de son bouquin , qu'il dégage bon sang ils se foutent tous de nous
, vous me direz avec des pantins pareils au gouvernement ? pas étonnant que tout ces étrangers fassent ce qu'ils veulent , et nous pauvres petits Français , qui bossont dur , nous n'avons plus le
droit de quoi que se soit , SI LE DROIT DE SE TAIRE 

Claude Germain V 29/07/2014 20:22


LE ! MINISTRE DE L'INTERIEUR ???? OU !! ???? la missnistre ????