Un général Iranien: le HEZBOLLAH est prêt à ouvrir un second front contre ISRAËL Par Shiryn Ghermezian.

Publié le 12 Août 2014

Adaptation française  Thérèse Zrihen-Dvir

The Hezbollah flag. Credit: Wikimedia Commons.

 

Un ancien commandant militaire iranien menace : Le Hezbollah, proxy iranien au Liban, est prêt à ouvrir un deuxième front de tir de roquettes contre Israël, alors que des négociateurs s’escriment à ramener le calme à la frontière sud de l'état juif après plus d'un mois de combats avec le Hamas, groupe terroriste de Gaza.


Le lieutenant commandant général Hossein Salami de la Garde révolutionnaireiranienne, déclarait le samedi que le Hezbollah est prêt à « assaillir le régime sioniste à l’aide de ses missiles de haute précision. »


« Aujourd'hui, tous les habitants des territoires occupés se sentent en danger. La sécurité de ces territoires est dans une équation avec d'un côté le puissant Hezbollah prêt à les prendre d'assaut - et tout le monde connaît la puissance dedestruction et la précision de ses armes - et d’un autre, plus variable dans cette équation, est la résistance palestinienne qui a détruit 11 chars du régime sioniste et endommagé 48 autres à l'aide d’excellentes tactiques, techniques,technologies, missiles, roquettes et armes nouvelles» Fanfaronnait Salami dansune interview en direct à la télévision semi-officielle iranienne, Fars News

 http://english.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13930519000506


Salami a également critiqué les états arabes modérés pour s’être prétendument opposés à la « résistance palestinienne », affirmant que l'Égypte, l'Arabie saoudite et la Jordanie sont les trois alliés au Moyen-Orient des États-Unis quirégularisent leurs propres politiques fondées sur les politiques américaines etisraéliennes, selon Fars.


« La raison pour laquelle le régime sioniste a choisi cette occasion pour attaquerGaza, c'est qu'il estime que les politiques des états arabes de la région sont plus coordonnées avec le régime sioniste qu’avec la résistance », disait-il.


Le général a également affirmé que les États-Unis ont tenté de remettre en placela «menace sioniste » dans la région en accentuant le danger posé par l'Iran.


Malgré la rhétorique directe, il est largement considéré que le Hezbollah est à l’heure actuelle trop fortement engagé dans sa lutte au nom d’Assad, l'homme fort syrien contre les rebellespour aiguillonner un ennemi aussi redoutable qu’Israël.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

LOMBARD 13/08/2014 11:40


bonjour 


le coran de toute façon est une déclaration de guerre a lui tout seul ! génocidaire bien plus dangereux que hitler et le socialisme national .....

Claude Germain V 13/08/2014 09:30


Jamais au grand JAMAIS les Libanais n'auraient du accepter les " gens" d'Arrafat sur leur territoire . Ussein de Jordanie avait senti le danger d'une installation parasitaire sur son territoire ,
avait envoyé son armée et les avaient foutu dehors a gros coups de fusils , cela avit sauvé son pays .


Les Libanais plus faibles et plus chretiens ont eu le malheur dans les années 65 /70 de les laisser rentrer chez eux c' est ce qui a perdu ce pays . PARTOUT ou passent les gens d'Arrafat il n'en
resulte que degats et desolations ....Des semeurs de haine....