Un jeune "Palestinien" condamné à la prison pour "offense" au président Abbas

Publié le 9 Février 2013

L'Orient Le Jour.com
Un jeune Palestinien a été condamné jeudi par un tribunal de Naplouse, en Cisjordanie, pour "offense" au président Mahmoud Abbas, en raison d'un commentaire sur Facebook le tournant en dérision à propos d'une photo, a-t-on appris de sources concordantes.


Anas Saïd Awad, 26 ans, du village d'Awarta (nord), a été condamné à un an d'emprisonnement pour "offense" au président pour avoir mis sur sa page Facebook une photo de Mahmoud Abbas frappant dans un ballon, avec le commentaire "un nouveau buteur pour le Real Madrid", a-t-on appris auprès de l'intéressé et de son entourage, qui ont annoncé leur intention de faire appel. 

"Ce qu'a écrit mon fils n'est pas insultant pour le président, mais fait partie des commentaires que s'échangent les jeunes, il n'a pas commis de crime", a déclaré à l'AFP son père, Saïd Awad.

Le jeune homme a déjà été arrêté à plusieurs reprises par les services de sécurité de l'Autorité palestinienne, qui gouverne la Cisjordanie, pour appartenance au Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a indiqué le père s'étonnant que la condamnation ait été prononcée par contumace, alors que son fils était présent au tribunal, selon lui.

"Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit d'offensant pour le président dans cette photo et je ne pense pas qu'elle soit la cause de cette décision", a déclaré à l'AFP Anas Saïd Awad, affirmant avoir été détenu pendant deux mois et interrogé sur des questions de sécurité liées au Hamas.

 

Son avocate, Rima al-Sayed, a confirmé à l'AFP que son client avait été "condamné par contumace en première instance", ajoutant qu'elle ferait appel pour obtenir son acquittement.

 

En 2010, un jeune blogueur palestinien de Qalqiliya (nord de la Cisjordanie) avait été arrêté pour "blasphème envers le prophète et le Coran" en raison de ses écrits sur son blog et sur Facebook et détenu pour sa propre sécurité selon les services de sécurité palestiniens.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article