Un Maire cite Riposte-Laïque en croyant que c'est du Charlie-Hebdo !

Publié le 21 Janvier 2015

Quand des maires de la bien pensance, d'autres issus du politiquement correct, tous ces beaux représentants du "Vivre ensemble" bêlent à l'unison et se prennent les sabots dans le tapis de prière. L'apparence au contenu. Un Maire cite un article de Riposte-Laïque en pensant que c'est du Charlie-Hebdo. Il ne l'aurait pas cité s'il avait connu la vraie source. Effarant.

C'est révélateur d'un état d'esprit contemporain où nos dirigeants médiatiques et politiques ont l'oeil braqué en permanence sur la posture à prendre, en fonction de l'air du temps. Voici ce qu'en disait Kundera: Etre dans l’air du temps c’est être dans la stratégie de la feuille morte. Nos dirigeants sont les messagers de l'Automne toute l'année et depuis 40 ans !

 Rappelons-nous aussi ce que disait Marie-France Garaud: assez des médiocrités et des nonchalants de l’action. Assez des gestionnaires de la décadence. Nous sommes en plein dedans. Dehors les gestionnaires politiques de ces 40 dernières années.

Gérard Brazon

********

Carolineluelorsdesvoeux

Cher Monsieur Cousin,

J’apprends avec surprise et avec un certain amusement que vous avez lu l’un de mes articles datant du 3 novembre 2011 à vos concitoyens en guise d’hommage au dramatique attentat contre les rédacteurs de Charlie Hebdo, pensant cet article né de la plume d’une journaliste dudit journal.

Le 2 novembre 2011 les locaux de Charlie Hebdo étaient la cible d’un cocktail Molotov après la parution d’un numéro baptisé « Charia Hebdo ». Suite à cet acte inqualifiable, le président du CFCM, Mohammed Moussaoui avait jugé « inacceptable » qu’en France on se permette de caricaturer son prophète. Je m’étais alors attelée, dès le lendemain, à un article pour lui rappeler que le dessin caricatural faisait partie de nos traditions et qu’il ferait mieux de s’y habituer car il n’était pas question d’instaurer dans notre pays un quelconque délit de blasphème.

Cette lettre ouverte à M. Moussaoui a aussitôt été reprise par un internaute qui, allez savoir pour quelle obscure raison, l’a attribuée à Charlie Hebdo. Ce fut un mal pour un bien car si j’ai tout d’abord été fort ennuyée de ce malentendu, j’ai fini avec le temps par m’en amuser. Cette « lettre à Moussaoui » connaissait un succès qu’elle n’aurait certainement pas eu si cet internaute distrait ne l’avait pas faussement légendée.

A ma grande stupeur, cette lettre a suscité une adhésion assez conséquente, à tel point que la rédaction de Charlie Hebdo, très agacée, se voyait contrainte de démentir la paternité de ces écrits dont ils recevaient de toutes parts des félicitations appuyées !

Il était fort cocasse de constater que tout le monde adhérait au contenu dès lors qu’il était estampillé « Charlie Hebdo » alors que ce même contenu, au mot près, estampillé « Riposte Laïque » aurait été jeté au rebut avec une pince sur le nez.

Voilà bien matière à méditer et à sourire, vous ne croyez pas ?

Comme tout le monde, Monsieur le Maire, vous avez été pleinement d’accord avec cette lettre et avez réaffirmé adhérer à son contenu même après connaissance de son origine véritable. Je vous en remercie vivement.

Je me désole toutefois d’apprendre que vous n’auriez pas lu cette lettre si vous aviez su qu’elle émanait d’une rédactrice de Riposte Laïque parce que ce journal aurait mauvaise réputation. Or, Riposte Laïque, avec des styles rédactionnels différents, exprime ce même besoin du respect de la laïcité que vous-même exprimez, cette même nécessité de conserver intactes nos libertés, à commencer par la plus essentielle, celle de s’exprimer librement.

Un dogme qui entend modifier nos traditions et notre culture doit avec fermeté être rappelé à l’ordre, il n’y a pas à transiger là-dessus, et que ce soit Riposte Laïque qui l’affirme, Charlie Hebdo ou tout autre support, cela n’en reste pas moins vrai.

La tyrannie du politiquement correct est telle que personne n’ose revendiquer ce qui n’a pas été dûment labellisé par les médias, chacun préférant s’autocensurer pour se fondre dans la masse et être au plus près de ce que les autres désirent le voir penser, par crainte pour sa réputation. Et tant pis si cela mène immanquablement l’ensemble du peuple sur le chemin glissant du totalitarisme. On veut bien adhérer à certaines idées mais à condition qu’elles émanent d’une source médiatiquement et politiquement agréée. Surtout ne pas sortir du rang et prendre bien garde à ne piocher ses informations que là où on nous enjoint de les prendre sans surtout ôter ses œillères…

Mais quelle crédibilité donner à la défense de nos libertés les plus élémentaires si l’on n’ose pas soi-même affirmer sa propre liberté de ne pas bêler avec les autres ?

A l’heure où tout le monde parle à tort et à travers de liberté d’expression mais éprouve des réticences à l’accorder à ceux qui pensent différemment de tout le monde, il est indispensable d’oser affirmer ses idées sans crainte du qu’en dira t-on et de rétablir quelques mesures de bon sens.

Cette lettre qui vous a convaincu provient de Riposte Laïque ou d’un autre site qualifié par la doxa de « nauséabond » ? Et alors ? Si vous estimez que son contenu sonne juste et qu’il peut remettre quelques idées en bonne place, usez-en sans honte et avec courage ! Ce n’est pas avec la peur au ventre qu’on défend ses valeurs, que diable !

Nos valeurs et nos libertés valent bien quelques blâmes de mauvais coucheurs. Croyez bien qu’un jour ceux-ci vous en remercieront.

Veuillez croire, Cher Monsieur Cousin, en mes vifs encouragements à défendre l’authentique liberté d’expression.

Caroline Alamachère

Addendum : à partir de 03.00 : http://www.francebleu.fr/infos/le-journal-de-8h-de-france-bleu-orleans/journal-8h00-479

Il est dit que des dizaines de Pryvatains ont réclamé au maire ce texte parce qu’ils ont adhéré à son contenu !

http://ripostelaique.com/ne-vous-en-deplaise-m-moussaoui-on-a-le-droit-de-caricaturer-votre-prophete/

http://ripostelaique.com/mise-au-point-sur-ma-lettre-a-m-moussaoui-faussement-attribuee-a-charlie-hebdo/

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 21/01/2015 15:20


Le pire c'est que devant la VEULERIE de 99% des élus de notre prétendue "république", ces ARUTIS passent inaperçus comme tels .!