Un mouton de l'Aïd tue son propriétaire ! Va-t-il sauver sa peau pour s'être bien défendu?

Publié le 7 Octobre 2013

Un mouton qui ne s'est pas laissé faire. Un mouton qui a réglé son compte à celui qui voulait lui faire sa fête. Un brave mouton qui va sûrement passer à la casserole quand même. Je propose une mn de silence pour ce brave mouton mort au combat et j'encourage tous les moutons de France à en faire autant.

J'en profite également pour signaler à tous les autres moutons de France, ceux qui attendent que les choses changent avant de bouger eux-mêmes, qui vous approuvent en apparté, vous regardent vous battre pour constituer une liste, mais ne bougent pas le moindre petit sabot pour participer ou s'inscrire dans un combat politique. Qu'ils fassent comme le mouton d'Hamadcha, qu'ils se rebellent et se bougent. Ils seront surpris de s'apercevoir de la force qu'ils ont.

Gérard Brazon

*****

Par El Watan (Journal algérien)

Le douar Hamadcha situé sur le plateau qui surplombe l’agglomération de Hassi el Ghella (16km de Témouchent) a connu un atroce drame.

En effet, BA, âgé de 60 ans, père d’une famille nombreuse, a été tué par le mouton qu’il venait d’acheter pour le rituel sacrifice de l’Aïd el adha.

La bête a donné un coup si violent de ses cornes à la tête de son nouveau propriétaire qu’elle l’a étalé dans une marre de sang. Transportée en urgence aux UMC, la victime ayant perdu trop de sang en est morte.

M. Kali

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Loly 07/10/2013 18:47


Brave bête !!!!!!! enfin au moins un qui se défend.