Un musulman converti au christianisme trouve l'église trop accommodante avec l'islam et la quitte.

Publié le 26 Mars 2013

Italie : Baptisé par Benoît XVI, l'ex musulman Magdi Allam quitte l'Eglise

Pour connaître le parcours de Magdi Cristiano Allam, lire l'interview en profondeur traduite de l'arabe par Hélios d'Alexandrie ICI

En 2009, Allam avait publié un article dans lequel il fustigeait le discours islamiquement correct des évêques qui se mettent à genoux devant Allah.

Il explique les raisons de sa décision de quitter l'Église dans ce texte (en italien ) : Perché me ne vado da questa Chiesa debole con l'islam(Pourquoi je quitte cette Église qui est faible avec l'islam)

Magdi-allam-bapteme

*****

Le musulman converti Magdi Allam a annoncé lundi qu'il quittait le catholicisme, car excessivement accommodant avec l'islam, «idéologie intrinsèquement violente».

L'Italien d'origine égyptienne, ancien vice-directeur du «Corriere della Sera» a déploré la «papolâtrie» qui entoure le début du pontificat du pape François et le «relativisme religieux» de l'Eglise face à l'islam. «Ma conversion au catholicisme, par la main de Benoît XVI dans la nuit de la veillée pascale du 22 mars 2008, est désormais terminée, en même temps que son pontificat», a expliqué Magdi Cristiano Allam, dans les colonnes du quotidien italien Il Giornale.

Le journaliste reproche à l'Eglise d'«imposer des comportements en conflit avec la nature humaine comme le célibat sacerdotal, l'abstinence de rapports sexuels hors mariage» ou encore «l'indissolubilité du mariage», mais surtout déplore son «relativisme religieux».

Magdi Allam explique ainsi que «la légitimation de l'islam comme vraie religion, d'Allah comme vrai Dieu, de Mahomet comme vrai prophète, du Coran comme texte sacré et des mosquées comme lieu de culte» l'ont «éloigné de l'Eglise». Il déplore que le pape François ait commencé par «exalter» les musulmans en affirmant qu'ils «adorent le Dieu unique, vivant et miséricordieux». «Je suis convaincu que l'islam est une idéologie intrinsèquement violente», affirme encore Magdi Allam pour qui «l'Europe finira par être soumise à l'islam».

Au lendemain de son baptême, il avait expliqué dans son journal le Corriere son choix de s'affranchir «de l'obscurantisme d'une idéologie qui légitime le mensonge et la dissimulation, la mort violente qui conduit à l'homicide et au suicide, la soumission aveugle à la tyrannie».

Source : AFP via 20 minutes, 25 mars 2013

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Pivoine 26/03/2013 17:02


affirme encore Magdi Allam pour qui "l'Europe finira par être soumise à l'islam".


Oh que non, car nous ne nous laisserons pas faire ! Cela dit, il faut que les électeurs se réveillent s'ils veulent éviter une guerre...