Un musulman détruit la statue d'un Saint patron en Sicile.

Publié le 12 Juillet 2011

Italie : Un musulman maghrébin détruit la statue du saint patron de la ville d’Agrigente en Sicile.


AGRIGENTE - Vive émotion aujourd’hui dans la ville d’Agrigente en Sicile, après l’acte sacrilège (les journaux italiens n’ont pas peur d’employer le mot) d’un immigré maghrébin, qui s’est introduit dans le sanctuaire de San Calogero pour y détruire une statue du saint, le patron de la ville.

Vendredi 9 juillet au matin, vers 7 heures, alors que le portail venait d’être ouvert pour la messe de 7h 30, un immigré Nord-Africain (qui, selon certaines sources, était en état d’ébriété) a pénétré dans l’église. Il s’est alors mis à hurler des phrases en arabe, avant de s’introduire dans la sacristie, où se trouvait une statue en plâtre de saint Calogero. Il l’a saisie et jetée violemment contre un mur, la détruisant complètement.

Un fidèle qui se trouvait dans l’église a tenté d’arrêter le maghrébin mais a été légèrement blessé : il a ensuite, dans son émotion, fait un malaise. La police, prévenue, est intervenue immédiatement. Il n’a pas fallu moins de quatre agents pour maîtriser l’immigré, qui a été arrêté.

Saint Calogero , ermite, figure au Martyrologe romain au 18 juin, aurait vécu au Vème siècle. D’après l’ancien office de sa fête, publié en 1610 et repris dans les Acta Sanctorum des Pères Bollandistes, c’était un Grec, né à Constantinople, qui se rendit à Rome, où il reçut l’habit monastique des mains du pape. Il évangélisa la Sicile, dont il chassa tous les démons qui l’infestaient. Il y reste très vénéré.

À Agrigente, sa fête est précisément célébrée ces jours-ci, entre les deux premiers dimanches de juillet. La statue détruite était depuis toujours objet d’un pèlerinage populaire, et les fidèles y portaient du pain et des vêtements à bénir. Il n’en reste aujourd’hui que des fragments, rassemblés dans des boîtes en carton.

Ironiquement, du fait de ses origines orientales, saint Calogero est souvent représenté comme un vieillard à la peau noire : c’était le cas de la statue détruite. L’archevêque d’Agrigente, Francesco Montenegro (également président de la Caritas italiana, dont l’engagement immigrationniste est bien connu), avait même cru pouvoir présenter saint Calogero comme « un exemple d’intégration entre les peuples ». Un exemple aujourd’hui en morceaux.

Source : NOVOpress.info

agrigento

 



 

 

Vidéo ( en italien ) :

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

francis CLAUDE 13/07/2011 17:53



si j'en crois ce que je sait de la mafia sicilienne,,, cette affaire ne ce finira pas au trbunal!!!mais je n'en sait pas tout il y a "l'omerta "



L'En SAIGNANT 12/07/2011 18:12



Les TALIBANS sont parmi nous ...!



Nancy VERDIER 12/07/2011 17:47



C'est pourquoi la Maffia locale a encore de beaux jours devant elle. J'espère qu'elle va réagir comme il se doit. Car à présent la population ne se sent plus protégée, mais bafouée dans son
identité. Alors Monsieur le Dhimmi Archevêque et tous les autres de l'Eglise catholique, qui croient au miracle et à l'intégration des populations musulmanes ??? Et vous qui sacrifiez les
Chrétiens d'Orient sur l'Autel du Vivre Ensemble ??? Aujourd'hui c'est une statue (ancienne et importante). Il y a eu déjà les Bouddhas détruits par les Afghans et dont l'UNESCO protège désormais
les débris en attendant une hypothétique reconstruction. Au lendemain de la révolution au Caire en Octobre dernier, les "islamistes" ont détruit une partie du Musée du Caire qui recélait des
Trésors de l'Egypte ancienne. Nos Eglises de France sont souvent vandalisées. Demain ce sera d'autres sites. Les musulmans ont horreur des représentations humaines. Cela promet pour tous les
Musées qui recèlent des trésors, statuts et peintures. Quand une civilisation est en voie de disparition c'est ainsi que cela commence....



Claude Germain V 12/07/2011 15:48



Le GOUAPE je l'espere sera puni comme il se doit .Dans ce cas là j'espere que ce sera un brave habitant de ce village qui lui fera ce qu'il aura à faire .A moins que lachement la police locale
soustraye cette ordure à la juste punition qu'il merite.


Ras le bol d'une certaine parabole qui demande de tendre l'autre joue .Oeil pour oeil dent pour dent .


J'espere que le bon peuple sicilien qui a le sang chaud va se rendre compte que ses representants à Rome ne sont que des traitres ,des voyous et des parjures envers le Christianisme .L'Eglise de
Rome également parjure ,mondialiste et satanisée aura des compte à rendre A QUI DE DROIT OU DISPARAITRA .


On se rend compte petit à petit que partout dans le systeme religieux chretien occidental  ,une tentative de dhimmisation organisée à lieu ,donc apparemment la seule
explication possible est que des consignes de trahison-collaboration ont été données partout en Europe aux representants de Rome ,par Rome afin que les representant de cette église en décrépitude
acceptent volontairement une forme de sodomie morale ,collaborationniste et dominatrice .


Mal parti l'occident ,quel sera le futur Charles Martel ou le futur Christ-Sauveur ???? "ON" peut toujours rever .