Un musulman est-il d’abord français, ou d’abord musulman ?

Publié le 30 Mars 2011

Article du JDD par Pierre Thyde

        Le Journal du Dimanche est parti à la rencontre de la communauté musulmane d’Hénin-Beaumont. Il en rend compte dans les colonne de son site dans un article en date du 23 mars 2011
http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Le-JDD.fr-est-parti-a-la-rencontre-de-la-communaute-musulmane-d-Henin-Beaumont-288307/?from=cover

Un « papier » dans l’air du temps, très novlangue, sans aucune rugosité. Du pré-digéré pour du prêt à penser. Quelques égratignures au passage pour la droite nationale, mais rien que nous ne connaissions déjà dans la pratique de la langue de bois et la pensée de coton. Pourquoi en parler ? Pour une phrase significative, en fin d’article concernant une boucherie hallal dans le centre ville d’Hénin-Beaumont et qui contient un élément pertinent qui mérite un peu d’attention.

Je cite cette partie de l’article« Il en va d’ailleurs de même, selon lui, avec la boucherie hallal sise place de la République, en pleine centre-ville de la cité. Hilarité générale du côté des musulmans d’Hénin-Beaumont: « Il y a plus de ‘Français’ (*) que de musulmans qui la fréquentent », s’exclame Tayeb, retraité de 63 ans.

Cet élément c’est la différence réalisée par Tayeb entre français et musulmans. Tayeb a une classification particulière pour les individus: soit celle de la nationalité, soit celle de la religion. Pour lui l’évidence est là. Un français n’est pas musulman et le musulman l’est au-dessus de toute chose. Sans faire de la divination, on peut affirmer que cette boucherie a une bonne part de français musulmans parmi ses clients. Pour cet homme de 63 ans et qui doit résider en France depuis de nombreuses années, cette possibilité, pourtant réelle, du français musulman ne tient aucune place dans son raisonnement. Il serait bon de savoir, dans l’esprit de Tayeb, ce qui fait le plus obstacle à cette réunion des deux termes « français musulman ». Est-ce que « français » à de la difficulté à s’accrocher à « musulman » ou est-ce « musulman qui ne peut se joindre à « français » ? En tout cas le résultat est évident.

Attention, je ne ferai pas d’une phrase prononcée par un individu, une généralité. Ce serait une escroquerie intellectuelle. Cependant, nous devons être très attentif à cette sorte d’étiquetage qui place la religion comme critère comparatif à la nationalité. C’est le signe patent d’une pensée de regroupement communautaire religieux. Chacun sait, et l’Histoire peut nous le rappeler; à quel point cela présente un réel danger pour la nature démocratique de nos sociétés.

Pierre Thyde

(*) Je suppose que c’est le journaliste qui à fait l’ajout des guillemets pour le terme « français ».

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

muller marie-claire 30/03/2011 20:59



Je pense que ça va chauffer si jamais on vide  ce débat de son contenu en le transformant en débat politiquement correcte! ce sera un test pour les résistants pour savoir qu'encore une fois
on veut nous rouler dans la farine et gagner du temps pendant qu'on nous détourne du danger qui nous menace et menace tout l'Occident!! Les bisounours et les corrompus ne pourront pas toujours
jouer contre nous 2012 sera l'ultime appel à la raison avant de mettre en pratique le 35ème article de la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen:


"QUAND LE GOUVERNEMENT VIOLE LES DROITS DU PEUPLE L INSURRECTION EST POUR LE PEUPLE ET POUR CHAQUE PORTION DU PEUPLE LE PLUS SACRE DES DROITS ET LE PLUS INDISPENSABLE DES DEVOIRS!!"



Francis CLAUDE 30/03/2011 17:28



pour moi c'est trés simple : les musulmans de France ou en France (air connu) sont avant et au dessus de tout musulmans apres globalement arabes (sauf les débiles coonvertis) aprés ils ce
recconnaissent de leurs pays d'origine et veulent garder leurs loi la charria et en dernier ils sont Français pour profiter de nos caisses diverses et génereuses...



Nancy VERDIER 30/03/2011 14:59



Ils se sentent et se disent par dessus tout musulmans ou arabes et musulmans et désormais propriétaires ou occupants d'un nouveau territoire qui s'appelle la France et dont ils n'ont rien à
faire ni des traditions ni des Français d'origine. C'est aussi simple que cela. Leur culture c'est l'Islam et l'expansion par l'islamisation politico-religieux. Toutes les religions se tiennent
aujourd'hui la main - comme c'est touchant - pour clamer d'une même voix : "Pas de débat sur la Laïcité - c'est trop tôt ou trop tard (au choix)". Ce n'est pas aux religieux de décider à la place
des hommes politiques....Comme quoi, notre pays est en train de changer d'une drôle de façon....plutôt inquiétante...



Linda 30/03/2011 14:50



Bonjour, Tayeb est loin d'être le seul, la grosse majorité des musulmans  ne savent  pas qu'ils sont français avant d'être musulman (ne le veulent pas, serait plus exact)