Un nombre croissant d’écoles à Londres retirent l’instruction de l’Holocauste des classes d’histoire.

Publié le 25 Août 2012

L'offensive qui a lieu à Londres et dans tous les pays européens existe chez nous en France. Eurabia avance à marche forcée et tout ce qui peut culturellement empêcher voire, ralentir l'islamisation est mis à l'index.

En France, c'est Charle Martel et la fameuse (encore) bataille de Poitiers en 732 qui stoppa l'avancée islamiste. Le roi Henri IV, Louis XIV, Napoléon 1er sont dans les colimateurs. Notre histoire, notre culture, nos références sont attaquées systématiquement.

Le but? Vider la mémoire des peuples pour mieux les remplacer. Eurabia est à ce prix... et la Droite d'hier n'a rien fait (220 000 immigrés légaux par an soit 1 million de personnes plus les enfants à venir) comme la Gauche aujourd'hui qui n'en fera pas plus.

Dormez bien...

Gérard Brazon

Le compte-rendu du Département de l’Éducation et des Aptitudes de la Grande Bretagne révèle qu’un nombre croissant d’écoles retirent l’instruction de l’Holocauste des classes d’histoire afin de ne pas offenser d’étudiants musulmans. Le compte-rendu, intitulé : “L’instruction de l’Histoire Émotionnelle Controversée  (Teaching Emotive and Controversial History)”  mentionne également le fait que de nombreux enseignants sont réticents à discuter des campagnes des Croisés, car les cours vont souvent à l’encontre de ce que l’on enseigne dans les mosquées locales.

Cela ne fait qu’empirer. Le site Family Security Matters (Affaires de Sécurité Familiale) rapporte :

Dans la tentative de faire face à “l’islamophobie” dans les écoles britannique, les enseignants sont à présent requis d’enseigner “l’importante contribution  des musulmans, telle que l’algèbre et le nombre zéro” dans des cours de mathématiques et de sciences, bien que le concept zéro soit d’origine indoue.

Un autre article stipule que 30 élèves non musulmans d’une école élémentaire en Écosse ont été requis de faire une visite dans une mosquée de Glasgow, où ils  ont reçu l’instruction de dire le shahada,  la profession de foi à l’Islam, qui détermine :  «Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et Mohammed est son messager ».

De plus, des dirigeants musulmans réclament que des prêcheurs islamiques soient envoyés dans chaque école d’Écosse afin de donner aux enfants des cours sur l’Islam, soi-disant dans la tentative de faire face aux attitudes négatives envers les musulmans.

A Londres, 85 écoles sur 90 appliqueront la politique “sans porc”, et cela s’est reflété dans la tendance nationale visant à interdire de servir du porc au déjeuner, une fois de plus, afin de ne pas porter préjudice aux élèves musulmans.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

S. Dekerle 26/08/2012 18:41


Quand allons-nous nous réveiller de ce cauchemar?

Danielle Moulins 25/08/2012 21:03


Finalement le monstre du Loch Ness existe bel et bien, c'est Mac Homet!!!!!!

DURADUPIF 25/08/2012 19:42


On en finit pas de découvrir ce serpent de mer qu'est l'islamo-fascisme. Peut-être qu'il va falloir mettre des actions cuisantes à son service. Pour cela il faudra, aussi, changer d'ère. 
Etoufera-t'on l'anaconda ?

Polux 25/08/2012 18:08


pauvre Ecosse qui a su tenir tête aux envahisseurs anglais, mais qui malheureusement succombe sous la poussée islamique.


Les écossais ont bien changé ! Et nous...?!