un pamphlet anti Islam fait fureur en Allemagne. Une réponse d'un bobo...

Publié le 29 Décembre 2010

             Un texte d'un site http://www.ajib.fr/2010/12/allemagne-sarrazin-islam/qui se veut sans doute objectif mais ne résiste pas à la pousser boboïste et à l'air du temps, dans le sens du vent.  L'auteur est manifestement dans cet air là. L'islam est une religion d'amour et de paix et tout ce qui la critique, de près ou de loin, ne peut-être que néfastes et vils.
            Je fais l'effort!  Je lis jusqu'au bout ce texte agaçant de mièvrerie donner par un de mes lecteurs. Au début, je pense que je vais découvrir quelque chose, m'informer tout de même. Mais voilà, il y a ces petits mots qui ne trompent pas. Ce politiquement correct dans la narration.        
           L'auteur décrit, relate sur le fond mais désinforme sur la forme en portant des jugements moraux et culpabilisants. C'est discret, peut-être involontaire. Allez savoir? 
           Il y a des mots qui s'échappent comme "islamophobe", "identitaire", "nationaliste". D'autres sont plus étonnant comme "auteur provocateur". Je me demande pourquoi mon lecteur m'envoie cet article ? Sans doute pour que j'en fasse une critique, un décorticage? Il y a de l'info pour ceux qui ignorent les dégâts qu'une religion rétrograde peut faire sur une population y compris sur des convertis.
           Le fait que Sarrazin gagne beaucoup d'argent avec la vente de ses livres gêne l'auteur de l'article. Ah quel horreur gagner de l'argent.  Comme si Monsieur Sarrazin ne devait pas en gagner comme d'autres en gagnent en vendant des livres plus anodins ou en faisant des chansons lénifiantes sur l'air de tout le monde il est beau. Mais là, on parle de l'islam n'est-ce pas?
            Alors je vous laisse lire cette soupe à la gloire de la société idéale multiculturelle et communautariste.
Gérard Brazon

 

               Sorti en aout dernier, le pamphlet anti Islam intitulé «L’Allemagne court à sa perte» écrit par Thilo Sarrazin, un ancien agent financier de la Bundesbank et membre du parti socialiste allemand (SPD), figure parmi les meilleures ventes littéraires de Noël avec déjà 1,25 millions d’exemplaires écoulés, rien qu’en Allemagne. Un succès commercial qu’il a pu remporté en surfant sur la vague islamophobe,(sic) qui fait visiblement beaucoup vendre en Europe. Pour la classe politique allemande, cet ouvrage n’est rien d’autre qu’un pavé dans la mare.

Un ouvrage anti Islam qui bat des records de ventes en librairies…

            Malgré le tollé retentissant (des biens pensants surtout) que cet ouvrage avait suscité dès sa sortie à Berlin, le porte-parole de la maison d’édition DVA, Markus Desaga assure qu’ «En ce moment nous vendons chaque jour quelque 10.000 exemplaires». Des exemplaires d’un livre dans lequel Thilo Sarrazin s’en prend de façon virulente aux Turcs et aux musulmans immigrés qu’ils considèrent comme « moins intelligents » du fait de leur faible niveau d’étude, et vivant majoritairement au crochet de l’État  selon lui.(re Sic)

           Vieil homme de 65 ans au caractère provocateur, (Le fait d'être vieux signifie quoi en somme? C'est vieux 65 ans aujourd'hui? Est-on débile à 65 ans? ) il déclare dans l’une de ses interventions médiatique : « Nous n’avons pas besoin de gens qui vivent des prestations sociales d’un pays qu’ils rejettent, qui ne se sentent pas concernés par l’éducation de leurs enfants, et produisent à la chaine des petites filles voilées. C’est valable pour 70% des Turcs et 90% des Arabes de Berlin ».(C'est une réalité incontournable. Pas besoin d'avoir 65 ans pour s'en rendtre compte)

          Ce livre islamophobe (Bien voyons) souligne aussi que cette catégorie d’immigrés et surtout de musulmans coutent selon lui plus chers en prestations sociales qu’ils n’ont rapportés à l’Allemagne. (Nous savons tous que l'immigration coûte plus cher qu'elle ne rapporte même s'il est difficile d'en faire le calcul sauf pour les prestations sociales) Pour appuyer ce propos, M. Sarrazin choisit l’argument démographique (ce qui est plus qu'un argument mais bien une évidence) en estimant que cette catégorie de la population envahie de plus en plus le territoire du fait du taux élevé de natalité des enfants d’immigrés ou de musulmans. Et ceci relève d’un grand danger pour le pays selon lui.

          De plus, il affirme que les musulmans sont la principale cause de l’échec d’intégration des étrangers car « ils n’ont ni l’envie ni la capacité de s’intégrer », dans une société qu’ils ont rendus de « plus en plus bête » par des sans-diplômes précise t-il.(En France c'est l'éducation nationale qui descend le niveau de culture des classes pour permettre aux "défavorisés" de continuer à sortir à 15 ans sans diplôme de l'école)

          A son passage dans une émission télé, dans laquelle le présentateur l’interrogea sur les gains remportés avec son livre, à hauteur de 3 millions d’euros, Thilo Sarazin confia sans langue de bois « J’ai négocié un peu plus que les 12% » concernant ses droits sur les ventes. (Quel horreur n'est-ce pas?)

           Il en va sans dire que le fait d’avoir critiqué ouvertement les quelques 4 millions de musulmans qui peuplent l’Allemagne aura largement contribué au succès commercial de son pamphlet et l’auteur lui même n’hésite pas à confier qu’il lui aura valu de devenir millionnaire, tandis que les ventes ne cessent de grimper en cette période de Noel.

           C’est à se demander finalement si l’Islam rapporte plus aux islamophobes (sic) qu’il ne les desserve. Quoi qu’il en soit, la plupart des berlinois se montrent très friands de ce genre de lecture, qui vient sans doute revigorer leur esprit identitaire et nationaliste, au point d’en exclure toute une communauté. (Curieux cette sortie. Identitaire et nationaliste)

…et qui fracture l’Allemagne, en stigmatisant une partie de sa population

              Avant même sa sortie, le débat sur la diffusion d’un tel pamphlet battait son plein. Plusieurs voix politiques ainsi que tout la communauté musulmane allemande et les immigrés turcs se sont indignés face à une telle atteinte à leur dignité, basée sur des jugements de valeurs imprégnées de préjugés.( Ce n'est hélas pas des préjugés)

Du coté des politiques, le Parti social-démocrate allemand (SPD) a fait savoir sa volonté d’exclure Thilo Sarrazin du parti dont il était membre, pour cet ouvrage que le SPD présidée par Sigmar Gabriel, considère comme une « vérité douloureuse sur l’échec de l’intégration ».

             Tandis que la leader du parti vert allemand, Renate Kunast, considère que M. Sarrazin « salit l’image de la Bundesbank (ndlr : Banque centrale où il travaillait) et incite à la haine. C’est un agitateur et je crois que la chancelière et le gouvernement doivent en tirer les conséquences qui s’imposent ».

            L’Allemagne qui compte aujourd’hui quelques 16 millions de d’immigrés, et d’habitants d’origines étrangères, sur une population globale de 82 millions d’habitants, a malgré tout bien accueilli l’ouvrage, que la plupart estime être le premier à critiquer tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Un triste constat (re Sic) qui relègue l’Allemagne au rang des pays où l’islamophobie se durcit, et où la pensée identitaire semble gagner du terrain. (Là c'est plus clair. L'auteur de l'article se découvre)

           Pourtant une question devrait être soulevée quant à ce livre qui accuse les musulmans d’Allemagne de ne pas vouloir s’intégrer à la société : Que doivent ils entendre par « s’intégrer » ?

          Est ce le fait d’abandonner ses convictions religieuses (La religion n'est pas une affaire de conviction mais de foi) pour se conformer à la masse moutonneuse des normes (là nous sommes en pleine idéologie gauchiste des bobos), et conceptions propres à la nation Allemande ? Ou plutôt est ce le fait d’imiter le mode de vie de l’élite allemande, au point d’en écraser ses différences au lieu de les mettre au service d’un diversité culturelle ?(Amusant ce discours lénifiant sur la beauté du multuculturalisme et ses bienfaits - Cela ne prend plus)

           En quoi le fait d’être musulman, empêche t’il d’être allemand ?(Nous y voilà! Nous allons donc avoir droit au couplet habituel) Que fait Thilo Sarrazin des nombreux allemands convertis à l’Islam, qui ont grandi dans une famille qui partagent les valeurs de la société allemande ? (Là une larme est nécessaire. Enfin si vous le pouvez...)

            Il est bien dommage de voir le raisonnement réducteur (forcèment puisqu'il n'est pas dans la droite ligne du politiquement correct et affirme des réalités objectives) que nous présente M. Sarrazin à travers son livre, en ne piochant que sur ce qui le conforte dans sa vision subjective et erronée de la réalité, prenant soin de balayer tout ce qui pourrait remettre en cause cette vision. (Et dire que ce genre de discours fonctionne encore. Je conseillerai à l'auteur de cette article de retourner le miroir et de se demander, juste un peu, si finalement Monsieur Sarrazin n'a pas un tout petit peu raison.)

Par Oum Maryam

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

muller marie-claire 29/12/2010 21:03



L'auteur de cet article  fait comme les 3 singes(ne rien dire,ne rien voir,ne rien entendre!!)et demande aux autres de faire de même,sous peine d'être "stigmatisés!)ils adorent ce mot les
bobos de gauche!!et mis au banc de la société (la leur)Pendant ce temps l'islam se développe et avance ses pions,chaque jour il y a  du nouveau,chaque jour ceux qui sont sorti du coma de
l'ignorance mettent les autres en garde,comme Gérard, Christine et les autres!!


"LE PRIX DE LA LIBERTE C EST LA VIGILANCE ETERNELLE!!!"



Jean Valette ou "Johanny" 29/12/2010 16:00



Sarrazin ?... Est-ce son véritable nom ?....   :-)



Charle Martel 29/12/2010 15:53



Ce livre existe il en francais,et ou peut on se le procurer en Belgique,et sous quel titre.


Merci de m'informer