Un parti POUR l'islamisation des Pays-Bas

Publié le 19 Janvier 2012

Ce parti veut que les Pays-Bas ressemblent à l'Arabie saoudite...

Pays-bas-logo
__________________________________

Le Parti musulman néerlandais a annoncé son intention de briguer des sièges au Parlement des Pays-Bas. Le parti est déjà représenté dans les gouvernements régionaux à Amsterdam, Rotterdam, et d'autres villes néerlandaises.

Le Partij Voor Moslim Nederland (Parti pour la Hollande musulmane), comme il se désigne aussi (à noter les importantes différences de sens) fait campagne contre l’avortement, le mariage gay et la discrimination. Il espère participer aux élections parlementaires de 2015. Voici certains de ses principes:

1.  Criminalisation du blasphème
2.  Restrictions à la liberté d'expression: les propos qui peuvent être considérés comme insultants ou offensants pour des motifs religieux seront sujets à poursuite
3.  Criminalisation du fait d’endommager ou de détruire les textes sacrés de toute religion 
4.  Les non musulmans peuvent être membres du parti
5.  Les femmes et les hommes doivent être considérés comme égaux devant la loi.
6.  Le parti sera basé sur les principes islamiques de la shoura
7.  Retrait de toutes les troupes d'Irak et d'Afghanistan
8.  Acceptation immédiate de la Turquie comme membre de l’UE
9.  Retrait immédiat du soutien à Israël
10. Tolérance zéro pour toutes les drogues, y compris la marijuana (actuellement tolérée en vertu des lois néerlandaises)
11. Aucune interdiction de la pratique actuelle d’importer des femmes non éduquées comme épouses pour les hommes musulmans néerlandais

Une nouvelle brochure décrivant la vision du parti doit être publiée d'ici la fin du mois.

Source : Muslim Party Seeks Power In Dutch Parliament, Forbes, 16 janvier 2012. Traduction par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

isabelle 20/01/2012 08:04


Je suis effarée par l'expression "importer des femmes"...


Sylvain devrait lire ceci et, s'il a des filles ou des petites-filles, se poser la question de savoir si, un jour, du train où nous allons,elles ne seront pas contraintes de s'enfermer dans une
burka, de ne plus avoir le droit de vivre selon le mode autochtone, avec interdiction de conduire, interdiction d'aller boire un verre au bistrot du coin avec des copains des deux sexes,
interdiction de faire des études, de se faire soigner par le toubib de leur choix, de manger un cassoulet ou un saucisse-lentilles arrosé d'un bon bordeaux etc... La liste est longue, hélas.


Et se poser la question subsidiaire de savoir qui aura permis ça.


Il est plus qu'urgent de savoir faire la différence entre refus d'un islam envahissant  et racisme. Il en va de la survie de notre culture au sens le plus large du terme.

Francis Claude 19/01/2012 20:50


il sera trés dificille que es deux pays ce resemblent autant les pays bas sont verdoyants autant l'arabie saoudite est un déser si l'on exepte les zones vertes artificielles construites a coup de
Milliards de petro-dollars, mais si les autochtones acceptent et bien c'est bien fait pour leur guelle!!!!