Un poème sur le niqab de Nantes transmis par un auteur inconnu!

Publié le 17 Mai 2010

           Par l'intermédiaire d'une lectrice, j'ai reçu ce poème en rapport avec le niqab nantais que je trouve drôle mais qui au fond ne l'est pas vraiment. Son auteur est inconnu. S'il me lit, s'il souhaite que je fasse paraître son nom, qu'il me contacte. Ce sera avec plaisir que je lui donnerai son droit d'auteur.

Gérard Brazon

 

 

J’ai un petit boulot peinard,

 Je dors bien, je me lève tard,

Pas de rendement pas d’horaire,

Pas de patron, pas d’actionnaires,

Je prêche à tort et à travers

Des couplets plus ou moins pervers,

Sans risque de me faire saquer,

Je suis l’Imam de la mosquée !

Pas besoin d’aller au turbin,

J’ai une douzaine de bambins

Et tous les mois grâce aux fistons

J’encaisse les allocations

J’suis un seigneur, j’suis un Imam,

J’ai le droit d’être polygame,

Et tous les soirs à la casbah

Je hisse les voiles sur le grand mat.

On me laisse faire mon p’tit biz’ness

Une femme et deux ou trois maîtresses

Ici c’est cool, c’est le bonheur,

J’ai le beurre et l’argent des beur !

J’suis un barbu, j’suis un notable,

Un protégé, un intouchable,

Et j’appelle mon avocat,

Dès qu’on pince mes femmes en burqa.

Pendant que les Français turbinent

Pour nourrir toutes mes concubines,

Moi je m’ promène en djellaba

La France c’est beau comm’ là-bas !

Auteur inconnu

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article