Un procureur-adjoint agressé à Meaux. Par Gérard Brazon

Publié le 1 Septembre 2012

Gerard-2011.jpgPar quel miracle ou aberration, cette information me laisse de marbre. Pourquoi ne suis-je même pas étonné de ce type de nouvelles. Pourquoi dans le même temps je me dis que "quelque part", la réalité touche du doigt un responsable judiciaire. Un de ceux innombrables qui ne sont jamais atteints  par les décisions qu'ils prennent. En un mot, pourquoi je ressens cette satisfaction forcèment malsaine que ce procureur n'a  qu'a se prendre au visage un millième de ce que subissent les français vivant dans des situations permanentes et faisant toujours attention de ne pas se prendre bien plus qu'une giffle ou un coup. Cet agresseur n'avait plus son passeport? Ce qui nous donne une vague idée qu'il n'est pas français; sans que cela nous confirme qu'il n'est pas franco quelque chose; sans que cela nous dise qu'il est d'une région du monde qui depuis les affirmations d'Aurélie Philippeti est notre nouvelle "richesse de la France"! Nous supputons, car la presse faux-cul ne dit pas qui est cet homme agresseur d'un magistrat, d'où il vient et comment il se peut qu'il puisse le faire. Auriez-vous l'audace sans véritable crainte, d'agresser un magistrat Algérien, ou Marocain, ou Tunisien, ou Chinois, Mexicain ou qui d'autre encore. Oseriez-vous sans crainte vous retrouver condamné très lourdement? Lui ne craint rien et après s'être exercé sur des policiers et en être passé par un jugement dont on ignore le résultat, (merci la presse) il agresse un magistrat. Il nous démontre simplement le peu de respect qu'il a de notre pays  et de son sytème judiciaire. 

Elle est pas belle cette France? Et bien non, j'en ai parfois honte.

Gérard Brazon

****

Source

Un procureur adjoint a été frappé au visage mardi dans l'enceinte du tribunal de Meaux (Seine-et-Marne) par un homme qui était jugé pour des violences envers des policiers, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. Le magistrat s'est vu délivrer 4 jours d'ITT, selon cette source.

L'homme était jugé au tribunal de Meaux pour des violences sur des policiers, lors d'une audience où siégeait ce magistrat.(Normalement on aurait dû connaître la sentence rendue. Ndlr Gérard Brazon) Un peu plus tard, il a reconnu le procureur adjoint dans l'enceinte du tribunal et lui a alors demandé de lui restituer son passeport, retenu dans le cadre de la procédure. Le procureur ne pouvant lui restituer ses papiers, l'homme l'a alors insulté et lui a assené un coup de poing au visage, a-t-on indiqué de même source.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

LA GAULOISE 01/09/2012 15:22


Voyons Monsieur Brazon, l'auteur de ce délit s'appelle Wladimir !