Un Roi pour la France? Rappel historique de Paul Vaurs

Publié le 21 Août 2012

Sur ce blog, les points de vue sont libres. Les républicains comme les royalistes peuvent s'exprimer d'autant plus que je suis bonapartiste de tendance second empire. Comme hier, à des Robespierristes, aujourd'hui la parole est donnée à un ami royaliste dont je connais les qualités de coeur et son amour de la France même si je ne partage pas son désir de royauté.

Gérard Brazon

 

Par Paul Vaurs

Paul Vaurs1La folie des talibans, en Afghanistan, n’est pas plus dramatique que la folie des révolutionnaires Français à partir de 1792. Robespierre et ses comparses ont réduit la France en un État obscurantiste, ils ont non seulement commis un génocide répugnant et  barbare, ils ont détruit une partie de notre héritage culturel, exhumé des cadavres aux quatre coins de la France, et leurs héritiers ont, là aussi, entre autres détruit une richesse incomparable à savoir le Palais des Tuilerie en 1871.

Il est scandaleux que des historiens, des responsables politiques et des philosophes puissent trouver, non seulement des circonstances atténuantes à ces sauvages, pires « certains vouent à ces salops un culte qui les déshonorent à jamais. » Si la révolte d’une minorité de Français en  juillet 1789 était nécessaire pour faire évoluer la Monarchie vers démocratie ; la Fête de la Fédération le 14 juillet 1790 fut l’aboutissement d’une réconciliation de tous les citoyens aux côtés du roi devenu monarque constitutionnel.

 

Les « Talibans Français », sous l’égide de Robespierre, ont précipité la Nation dans une guerre civile, où les tenant du pouvoir fondèrent une république ensanglantée par la Terreur de 93 et par la dictature de Napoléon Bonaparte.

 

Si Louis XVIII et Louis-Philippe furent des Souverains aimés du peuple, la Dictature de Napoléon III précipita la France dans l’abime et le cahot(C'est le point de discorde que j'ai avec Paul Vaurs vous l'aurez tous compris. Ndlr Gérard Brazon) Comme suite à la défaite de Sedan en 1870, Napoléon III   quittât « son empire éphémère »; Les Français, voulant retrouver la paix et la sérénité, se prononcèrent pour un retour à notre bonne et vieille  Monarchie. La royauté Cépétienne « depuis l’an 987 » avait unifié des Provinces, elle avait créé une Nation aujourd’hui visitée par 80 millions de touristes » La France est le Pays le plus visité au monde ; Merçi aux batisseurs et patriotes Rois Capétiens. Le peuple avait subi une révolution des plus dramatiques, deux républiques, et deux dictatures.

 

Une élection législative, envoya au parlement 90% de députés Royalistes.

 

En 1871, notre Patrie a été victime du refus du Prétendant au Trône d’accepter le Drapeau tricolore ; Le « roi » refusa un emblème rouge du sang de la terreur et des guerres de Napoléon Bonaparte, il n’acceptait que le Drapeau blanc orné de fleurs de lys, étendard de la France éternelle.  C’est ainsi que la république devint par défaut, l’institution de la France.

Paul Vaurs www.innovation-democratique.org 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

Philippe Landeux 23/08/2012 12:32


Le problème, c'est que vos postulats sont faux, que votre discours s'apuie sur une connaissance très approximative de l'histoire. En mettant tout sur le dos de Robespierre, vous ne faites que
perpétuer à son endroit les calomnies proférées par les éternels ennemis du peuple.


Vous n'avez pas l'air de savoir que Robespierre avait demandé et obtenu de la Constituante que la France renonce à jamais aux guerres de conquête ; qu'il s'était ensuite opposé de toute ses
forces au projet guerrier des Girondins et de la Cour. La France s'est donc retouvée en guerre contre toute l'Europe malgré Robespierre, de sorte que, lorsque ce dernier entra au Comité de salut
public, il fut confronté à une situation dramatique qu'il avait tout fait pour prévenir. On doit également ajouter que les causes de la Vendée sont elles aussi dans la politique aristo-bourgeoise
de la Constituante qui favorisa les riches et les bourgeois aux dépens du peuple, puis dans celle des Girondins. La Vendée, c'est en premier lieu une révolte de paysans, déçus par la Révolution,
contre les citadins, les bourgeois qui en étaient les bénéficiaires, et c'est la guerre et la nécessité de lever des hommes qui provoquèrent l'étincelle. Or Robespierre s'est ausi opposé à la
politique égoïste de la Constituante. Bref, s'il avait été écouté, jamais les choses n'auraient tourné comme chacun sait.

Yves IMBERT 21/08/2012 15:42


Napoléon III mérite d'être connu au delà de la création de la  la légion étrangère


maximilien  et ses potes n'ont pas dit que des conneries marxistes et semblent à l'origine de  la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 dont l'article 35 est fort
intéressant pour rétablir le bon sens par ces temps islamo-marxistes


Le système actuel a copié sur le principe de la royauté puisque ce sont les partis  maintenus en tête par clientélisme qui définissent les organes de direction de la France où on retrouve
les mêmes au fil des élections successives


 

Gérard Brazon 22/08/2012 14:01



De mèmoire je crois que c'est Louis Philippe en 1831 qui créa la Légion Etrangère. Pour le reste, Robespierre n'est pas ma tasse de thé mais je crois que je vais revoir sa vie pour me faire une
idée.


Je détestais autrefois Napoléon III du fait de Victor Hugo alors même que ce fût un grand souverain. L'un des plus grand.


Il est clair en effet que nous sommes sous un régime de monarchie à peine constitutionnelle et si peu parlementaire. Le genre de régime où il faut un génie à la tête de l'état ce que nous n'avons
pas depuis des dizaines d'années! Ceci expliquant celà. Bien à vous.



LA GAULOISE 21/08/2012 12:25


      VIVE NAPOLEON ! LUI, AU MOINS, ETAIT UN CHEF, UN VRAI ET SURTOUT IL N'AVAIT PEUR DE RIEN PAS COMME CES ......CHOSES MOLLES QUI PRETENDENT AIMER LA FRANCE
ET,SURTOUT, LES FRANCAIS!