Une Opinion, une vision celle de 4Vérité et la mienne - par Gérard Brazon

Publié le 3 Avril 2011

            Je ne partage pas du tout le discours mais, cet article décrit un malaise. Ce malaise que les Français ressentent même s'ils n'ont pas toujours les mots pour le dire. Je ne partage pas le discours anti extrême par exemple. Je trouve agaçant que l'on ne puisse pas penser autrement qu'en dehors des structures des deux partis politiques dominants. Je n'aime pas l'extrême gauche et ce qu'elle représente politiquement. Pour autant, cette qualification d'extrémiste est volontairement stigmatisante. Elle cherche à nuire, à interdire. Pourtant, la gauche, dans son ensemble, ne refuse pas le débat avec son "extrême gauche" alors, qu'elle le juge scandaleux pour la droite. Exit l'éventuel débat avec "l'extrême droite". Bref, ce jeu politique lasse les Français. Le mode électoral également car, s'il permet la stabilité il n'autorise plus le mouvement "des élites". Ce qui fait que l'on retrouve toujours les mêmes qui vous explique pour la millième fois la même chose avec des variantes. "Comment vous passer de ce qui vous manque" pour peu que vous puissiez continuer à payer vos impôts.

           Alors oui, il semble que le jeu politique a besoin d'air. Il a besoin de s'ouvrir sinon, il y aura des extrêmes en permanence. Des boucs émissaires? C'est ce que certains me soufflent à l'oreille!

Gérard Brazon

De 4Vérités

            Le PS sans leader ni programme,  phagocyté idéologiquement  par les partis d’extrême gauche, est engagé dans une impasse entre contradiction et espoir, ce qui explique son virage politique à gauche toute, en contradiction avec un socialisme moderne et crédible  style DSK
 
La droite est, elle, 
tétanisée par un Front national crédité  d’un score à plus de 20 %, un résultat possible qui pourrait provoquer son élimination dès le premier tour. Le spectre de la division est aggravé à l’UMP avec  des candidatures possibles au centre. Face aux mensonges, aux polémiques, face aux extrémistes liberticides, avec des surenchères démagogiques,  la campagne va être d’un niveau affligeant. 
 
Notre société française est « accro » à la  manne étatique. 25 % de la population est à la charge de l'Etat. De ce fait, les réformes sont homéopathiques. Les structures, les statuts, les corporatismes règnent en maître. Ce qui explique notre déclin industriel, commercial,  nos déficits et pour finir notre dette monstrueuse.
 
Les gauches extrémistes perdurent inexplicablement et distillent dans les esprits une propagande habile. Cela avec des capacités de nuisance qui nous rappellent celles, tout aussi toxiques, du FN. 
 
Si nos partis extrémistes bénéficient dans les sondages d’intention de vote,  c’est bien que depuis 30 ans les gouvernements successifs ont fait des mauvais choix  pour la France.

Dépenses publiques en folie, prélèvements et impôts mortels pour notre économie, cela pour flatter certains  électeurs, plus enclins à l’assistanat qu’à l’effort. Force est de constater qu’à droite comme à gauche, la calino-thérapie a hélas de l’avenir. Compassions, rustines, droits, du moins en promesses ! Va-t-il falloir que les Français qui, définitivement, n'en peuvent plus, soient obligés de boire le calice jusqu'à la lie ?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 03/04/2011 15:11



4 vérités ? bobos comme les autres!