Une Algérienne militante du Mrap, vice-présidente du Sénat... par Christine TASIN

Publié le 1 Novembre 2011

Résistance républicaine

Les socialistes n'ont pas mis longtemps pour trahir la France en mettant à la vice-présidence du Sénat où ils sont majoritaires une femme qui se revendique et Algérienne et musulmane, celle qui, en 2009, avait fait une proposition de loi, votée à l'unanimité, "visant à supprimer les conditions de nationalité qui restreignent l'accès des travailleurs étrangers à l'exercice de certaines professions libérales ou privées"... cela dit tout.
On peut s'attendre, avec elle et une majorité de gauche au cas où le PS l'emporterait en 2012, à voir disparaître même la nécessité de nationalité française pour devenir fonctionnaire. C'est-à-dire pour rendre un service, public, à chacun, sans considération de race, de religion ou de sexe... 

Le quotidien algérien Liberté-Algérie annonce même sa prochaine proposition de loi : " Elle a tout de suite décidé de s’attaquer à la circulaire de Claude Guéant durcissant les conditions de séjour des étudiants étrangers après l’obtention de leur diplôme. Mme Khiari va présenter une proposition de résolution en vue de favoriser l’emploi des étudiants étrangers sur le territoire français, tout en facilitant les allers-retours avec leur pays d’origine".

 

Bon, tout le monde est prévenu. Avec le PS la France, sera, plus que jamais au cours de son histoire, une passoire, un Eldorado ouvert à toutes les convoitises et à toutes les envies... mais réservées aux Etrangers en priorité.  Qu'on se le dise.

PS Circonstance aggravante, qui en dit long, elle est aussi militante à la FCPE, cette association de parents d'élèves qui a, par ses exigences, par des prises de position, largement contribué à ficher en l'air notre école...   

PS2 L'effrontée ose prétendre défendre un islam modéré, de paix et de tolérance, à lire, deux articles démontant ses arguments sur Riposte laïque

 

Christine TASIN

***********

Note de Gérard Brazon - Vu par un journal algérien!

Après la victoire du PS

Une Algérienne nommée vice-présidente du Sénat

Par : Rubrique Radar

Le contrôle du Sénat français par le Parti socialiste pour la première fois de son histoire a permis l'ascension d'une femme d'origine algérienne. Bariza Khiari, née dans les Aurès et proche de l’ancien Premier ministre, Laurent Fabius, a été nommée vice-présidente de la Chambre haute du Parlement. Elle a tout de suite décidé de s’attaquer à la circulaire de Claude Guéant durcissant les conditions de séjour 

des étudiants étrangers après l’obtention de leur diplôme. Mme Khiari va présenter une proposition de résolution en vue de favoriser l’emploi des étudiants étrangers sur le territoire français, tout en facilitant les allers-retours avec leur pays d’origine.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article